Une question de sensibilité

club-med-colombus-isle-heighkey-005

Continuons le récit de ces quelques jours au Club Med. Columbus Isle n’est pas le véritable nom de l’île, qui s’appelle en réalité San Salvador. Elle a été rebaptisée ainsi par le Club Med parce que c’est ici que Christophe Colomb a débarqué en pensant accoster sur le continent américain. Sur ces photos, la plage où il a jeté l’ancre. Elle se trouve à une quinzaine de minutes du club, en voiture.

En passant devant, je vous avoue m’être demandé où diable avait-il pu trouver l’énergie quitter cet endroit. À sa place, j’aurais probablement hurlé : « Arrêtez tout les gars, on s’en fout des Amériques ! On reste? Allez, oui, on reste ! Dites oui! Qui plante les hamacs? Qui gère le barbecue? » (Soit dit en passant, je serais sans doute morte dans les deux jours, d’avoir mangé des plantes toxiques et des poissons mortels sous prétextes qu’ils étaient JOLIS.)

En fait, je voulais vous parler un peu de photo, aujourd’hui, en particulier dans les conditions bien spéciales des tropiques (d’où ce titre un peu tiré par les cheveux). Je reçois régulièrement par e-mail des questions, des demandes de conseils… C’est l’occasion d’y répondre, au moins en partie. Pour les Bahamas, j’avais emporté mon appareil réflex et ses deux objectifs, une GoPro, un appareil Fuji instax et un reflex compact que l’on m’avait proposé de tester (un Samsung NX300, prêté avec un 18-55 et une focale fixe, 60mm macro). Je ne compte pas mon téléphone, avec lequel je fais pourtant nombre d’images.

Faire des photos dans un cadre tel que celui de Columbus Isle est à la fois une bénédiction (surtout une bénédiction, soyons tout de même honnête) et un nid à problèmes. Une bénédiction, parce que, quel que soit votre degré de connaissance en matière de photo, fut-il de zéro, vous parviendrez à faire de belles images. Vous pouvez donc partir confiant sous les tropiques, vous ferez forcément de belles photos. Mais voici maintenant quelques petites difficultés auxquelles vous devez aussi vous attendre :

La plupart du temps, la luminosité est telle que vous ne pouvez pas contrôler l’exposition ou la netteté à l’écran, il faudra donc vous faire un peu confiance sur la nature de vos compétences et donc de vos réglages. Prenez les choses avec philosophie : c’est un excellent exercice. En principe, même lorsque la lumière est très intense, je ne descend jamais la sensibilité sous 200 ISO, quitte à augmenter l’ouverture, mais ça, c’est à vous de voir, chacun ses petites manies.

Attention aussi aux variations de température, à cause de la climatisation. Pour éviter le choc thermique (et donc la condensation dans les circuits), chaque matin, j’entrouvrais la porte du balcon et plaçais mon appareil photo à un peu moins d’un mètre, de façon à ce qu’il puisse se réchauffer tranquillement.

Mais pour moi, la vraie difficulté vient surtout du fait que, justement, les photos prises à l’emporte pièce donnent déjà de bons résultats. Pour arriver à faire un peu plus que des photos de vacances, il faut donc se décarcasser davantage. Soigner ses cadrages, être d’autant plus attentif à ses réglages, ne pas hésiter à se lever tôt, pour profiter d’un certain type de lumière (ou de la plage encore déserte), ni à se laisser grignoter par les moustiques, à la fin du jour, pour bénéficier de telle autre type de luminosité. Avoir un appareil toujours sur soi pour profiter de toutes les heures du jour et ne pas hésiter à se promener un peu hors des espaces spécifiquement prévus pour vous… Bref, il faut faire un petit effort.

Dernière chose : essayez de réfléchir à tout ce que vous désirez photographier, quitte à faire une liste et à cocher au fur et à mesure. C’est un peu scolaire, mais quelquefois cela m’aide beaucoup. Le bleu de la mer est si changeant et d’une beauté si magnétique qu’on se laisse facilement aspirer par lui. Or, rentrer chez soi avec deux mille photos plus ou moins identiques de la plage est quelque peu frustrant. Donc essayez de garder à l’esprit la liste des photos, des points de vue, des couleurs que vous voulez absolument rapporter avec vous. Si vous en avez le courage, prenez un peu de temps, à la fin de chaque jour, pour faire le point : les images que vous avez réussies, celles qui ne vous satisfont pas et qu’il faudra recommencer, celles qui vous manquent… Oui, tout ça demande un peu de boulot. D’autant plus, si vous êtes comme moi et que la courbe des températures est inversement proportionnelle à celle de votre capacité de travail.

Quelques mots à propos des appareils, maintenant :

- Mon reflex (un Canon 7D qui commence à avoir maintenant un peu de bouteille), rien à dire. Il est fait pour s’adapter à n’importe quoi, il assure à chaque fois. Je ne suis pas prête d’en préférer un autre.

- Si vous aimez faire des photos instantanées, c’est le moment ou jamais. Je possède pour ma part un Fuji Insax Wide. Ces appareils, plutôt médiocres dans l’ensemble, donnent le meilleur d’eux même dans ces conditions où la luminosité est maximale pendant toute la journée. J’en avais déjà fait l’expérience à l’île Maurice : les plages bordées de turquoise sont un terrain de jeu idéal.

- L’Iphone. Toujours mon compagnon le plus fidèle. Celui que j’ai toujours sur moi et qui me sauve la mise chaque fois que je regrette de ne pas avoir emporté avec moi mon appareil photo. Au final, beaucoup d’images, dans les différents billets (publiés et à venir), proviennent de mon Iphone. Il y a bien quelques petites choses qui me dérangent, mais il est généralement plutôt facile de les corriger au moment des retouches, donc ça ne compte presque pas.

- Le reflex compact, le NX300. C’est de cet appareil que sont tirées toutes les photos de ce billet. Je n’avais jamais eu l’occasion d’utiliser un reflex compact plus de quelques heures et l’avoir avec moi toute la semaine m’a permis d’en expérimenter… le confort. À peine plus lourd d’un compact, j’ai pu l’emporter partout avec moi sans risque de me gâcher le plaisir de la promenade à cause de l’encombrement liée à mon gros reflex. Depuis longtemps, j’essaie de mettre un peu de sous de côté pour m’offrir un nouvel objectif ou un nouveau boîtier plus performant, mais je dois dire que le petit NX300 (fort joli au demeurant, avec son petit look rétro) a fait vaciller mes priorités. Quand je pense au nombre de fois où je renonce à emporter mon attirail photo au complet à cause de son poids, je pense que je tiens là une vraie solution.

- La GoPro, enfin. Là, j’avoue avoir un avis mitigé sur la question. Je suis toujours un peu déçue par le rendu des photos, en particulier des photos sous marines. Les contrastes me semblent trop forts, les couleurs trop saturées, le piqué n’est pas toujours au rendez-vous, la netteté aléatoire. Si la luminosité n’est pas optimale, les photos sont carrément inexploitables… Et je ne parle pas de l’absence de viseur ou d’écran qui empêche tout contrôle sur l’image. Bref, avec cet animal, je n’y arrive pas, mais peut-être est-ce à moi d’apprendre à mieux l’utiliser. J’ai, de toute façon, l’intention de persévérer.

Avec tout ça, vous imaginez que le passage des douanes, à l’aéroport, est toujours une mémorable galère. Incapable de laisser mon précieux matériel photo aller en soute, mon « bagage à main » ressemble en général à un lot de contrebande, et les personnes qui m’accompagnent s’en tirent rarement sans que je les supplie de prendre à leur compte une partie de mon attirail, pour m’éviter le supplément de bagage.

Cette conclusion n’est en fait qu’une pirouette déguisée pour vous demander comment vous vous y prenez, vous, en pareil cas? Existe-t-il des solutions convenables pour le transport des objets fragiles en avion? Toute information, vous le voyez, me sera d’un grand secours. En attendant, portez-vous bien, j’espère que le soleil continue de briller au-dessus de vos têtes… et que vous en profitez!

club-med-colombus-isle-heighkey-002a

club-med-colombus-isle-heighkey-003a

club-med-colombus-isle-heighkey-004a

club-med-colombus-isle-heighkey-002b

club-med-colombus-isle-heighkey-003b

club-med-colombus-isle-heighkey-004b

Billets sur le même thème

Mille petites choses à faire autour de Reykjavik
Voici, pour vous aider à préparer un futur voyage, plein de petites idées, astuces et bonnes adr...
Fisherman's Wharf
C'est drôle comme on change. Il y a quelques années, le mot "point touristique" m'aura...
Le grand départ
Me voilà donc face à mon clavier, me demandant comment raconter ce voyage. Il m'a fallu plus d'u...
Dans les ruelles du Pateau Mont Royal
Lors de mon séjour canadien, je n'ai pas eu une minute pour profiter de la ville. Pas le temps d...

14 petits mots

Fay on 16.07.2013 at 11:33 .

Je suis au bureau, sous la clim qui me frigorifie…Et toi tu postes des photos pareilles !! Je te déteste :)

Marianne Tulipe on 16.07.2013 at 12:12 .

Christophe Colomb pensait arriver sur en Indes… ;-)

Cela dit, tes photos sont magnifiques !

Val Làô sur la Colline on 16.07.2013 at 12:18 .

Idem pour moi, reflex (Nikon 80D) et ses objectifs lourds dans un sac à dos que j’hésite toujours à prendre en balade, et iPhone qui, quand même, me frustre, même s’il est vrai qu’on peut faire de jolies photos avec (ça dépend quoi)… J’utilise ProCamera, je crois que c’est par toi qui en avais parlé ici que j’avais découvert cette appli. Nouveauté, je viens d’acheter une coque étanche !
Tes photos sont sublimes, comme d’habitude. Malgré mon matos, je suis loin d’égaler ton niveau d’exigences et de rendu… Merci pour ce partage !

NowMadNow on 16.07.2013 at 12:31 .

Un article sur ta façon de pratiquer la photo, voilà qui ne pouvait que me plaire!
Mon sac photo est tellement lourd que je compense en prenant beaucoup de moins de vêtements et d’accessoires, je deviens donc un clochard plein d’appareils high tech…

Dans mon sac se mêlent un Canon 7D, deux appareils argentiques de type Lomo (un appareil fou à 360° et un autre me permettant de jouer avec les surimpressions), un trépied, plusieurs objectifs et des filtres adaptés. Un réflecteur devrait rejoindre le tout dans quelques semaines.

Dans un tel décor paradisiaque, tu as raison, le pire ennemi c’est cette facilité apparente de réussir spontanément de beaux clichés. Je l’ai vécu aux Fidjis et dans des petites îles indonésiennes, et après coup je me suis promis d’encore plus travailler le cadre et la composition, de me lever aux aurores et d’expérimenter de nouvelles techniques.

Bonne continuation miss,

NowMadNow

Anne-Laure on 16.07.2013 at 2:05 .

Ma petite dose de voyage de la journée ^^ Merci!!

Amy on 16.07.2013 at 2:32 .

Ahhhh mais comment tu me fais hésiter maintenant !! J’étais partie sur une grosse envie du Fuji X100S et maintenant je me mets à douter avec le NX300 en voyant tes photos, je sais que l’un est hybride et l’autre pas, mais du coup je reviens à la case départ justement… un vrai casse tête, car je suis d’accord avec toi le 7D est génial mais lourd et toute une journée avec c’est la ruine du dos assuré!!
question rapidité il est comment le NX? beaucoup de bruit?
sinon côté transport, peut être qu’en gardant avec toi toutes les factures (ou des copies) et en voyageant avec une mallette de rangement spécial photo tu passerais plus facilement les contrôles?
En tout cas, tes photos donnent vraiment envie de découvrir cette île !

shalima on 16.07.2013 at 5:36 .

Dans mon sac cabine et mon sac à main, il y a mon reflex (un 60D) et mon objectif 50mm, l’apn compact de ma fille et, bien sûr, mon iPhone. Tout le reste (mon objectif 18-135 soigneusement emballé dans mes tshirts, ma GoPro qui ne craint rien, la mini-perche de la GoPro que je ne voudrais pas me faire chiper aux contrôles de sécurité), hop, dans la valise et dans la soute. Autant te dire que je croise fort fort les doigts de la récupérer une fois à destination !
Sinon, je suis assez tentée par un reflex compact moi aussi, pour toutes les raisons que tu cites. Mais ce qui me freine, c’est le prix du boîtier et des différents objectifs, ça fait cher le « doublon ». Ceci dit, quand je vois les photos par Noémi / Trendymood et l’encombrement minimum de son Nex5, j’avoue, ça me fait terriblement envie !!

Annouchka on 17.07.2013 at 11:12 .

Ah la douane et ses formalités pénibles… Et cette impression d’être un peu cinglé quand on sort de son sac à dos son macbook, son ipad, son iphone, et deux appareils photos :) Je n’ai pas trouvé d’autre solution que tout emmener avec moi en cabine, mais s’il existe un système sûr (ce dont je doute) pour tout laisser en soute, je suis preneuse également (mais j’aurais tellement peur de ne pas avoir ma valise à l’arrivée… toujours ce dilemme !). C’est drôle ce que tu dis sur le fait de noter ce qu’on désire photographier car je l’ai justement fait la semaine dernière pour la première fois lors d’un périple à Venise. Un soir je me suis rendue compte en vérifiant mes photos que je prenais quasiment toujours les mêmes clichés… Du coup cette liste m’a obligée à me concentrer sur d’autres détails, à réfléchir à d’autres cadrages… c’est effectivement un très bon exercice ! Merci pour tous ces conseils en tout cas, j’essaierai de les appliquer le jour où je me rendrai dans les tropiques !

Annouchka on 17.07.2013 at 11:14 .

(et sinon, je possède un hybride Sony Nex 7 et j’en suis ravie… mais avec un 18-200 Mn il est encore presque trop encombrant !)

Sibille on 19.07.2013 at 12:53 .

J adorais déjà cette façon d écrire et de décrire les choses, les sentiments, les émotions mais maintenant les photos sont à tomber, une ambiance extraordinaire de fraîcheur, on y plonge avec délectation, merci

Julie on 23.07.2013 at 11:25 .

Je ne me lasse pas de tes photos plus belles les unes que les autres…. Quelle chance ce paysage est paradisiaque!!

Toutes tes photos me donnent envie de me surpasser dans les miennes ! Merci :)

Audrey on 24.07.2013 at 12:22 .

Je n’ai voyage qu’en France avec mon matériel photo qui est encore minime, vraiment… Mais mon homme, qui est journaliste photo a pas mal bourlingué et de par ces anecdotes, je me rend compte que c’est une vrai galère de voyager en avion avec du matériel photo. Des astuces comme le gilet de reporter ou on peut caser pas mal de choses et on peut rien vous dire dans ces cas la! Et puis les sourires ça passe « presque » toujours…
Ça me donne envie d’aller au Bahamas tiens ;) !

Audrey on 24.07.2013 at 10:39 .

D’ailleurs, voici un hors série qui Vient de sortir sur le voyage et la photo…
http://www.competencephoto.com/Competence-Photo-Voyage-hors-serie-en-kiosque-le-23-juillet-2013_a2455.html

http://sulindaerin.blog.com on 08.08.2013 at 5:22 .

With all the doggone snow we have had lately I am stuck indoors, fortunately there is the internet, thanks for giving me something to do.