À propos...

Apprendre à regarder notre vie comme une aventure extraordinaire et se donner toutes les chances de vivre la vie dont on rêve, c'est cette clef fondamentale vers le bonheur que je souhaite partager ici. Si vous avez envie d'en savoir un peu plus sur moi, jetez un oeil à la page dédiée dans le menu !

Rechercher un billet
Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial
Catégories
N’en perdez pas une miette !

Toutes les semaines, recevez un message qui fait du bien (aux yeux, au coeur...) directement dans votre boîte aux lettres !

Internet a besoin de vous

Contes fillosophiquesLa vie etc...
internet-a-besoin-de-vous
20.01.2016 / By / 32 Comments

internet-a-besoin-de-vous
Quelle est la place des réseaux sociaux dans votre vie? Si vous suivez ce blog, je parie sans prendre de grands risques que vous en avez une, quelle que soit sa forme. Et que vous vous êtes déjà interrogée sur tout ça : qu’est-ce que ça m’apporte ? Et moi, qu’est-ce que j’ai à dire, à montrer, à cacher, à défendre ? Comment me protéger ? Est-ce que tout ça n’est pas factice ? Et la vraie vie la-dedans?

Je ne compte plus les articles destinées à vous mettre en garde sur les dangers d’une exposition trop fréquente à Internet et plus particulièrement aux réseaux sociaux, nouvelle bête noire des médias de tous poils (y compris numériques) supposés nous entraîner inéluctablement dans des gouffres d’insatisfaction… Comme si, intrinsèquement, les réseaux sociaux étaient responsables de tous les maux dont on les accuse. Souvent, cela me donne l’impression d’une sorte de lobby destiné à sauvegarder son petit pré carré, un peu comme quand on lance à la cantonade que sa glace à la verveine est infecte, simplement parce qu’on n’a pas envie de la partager.

Parce que les réseaux sociaux, en vrai, ne sont jamais rien d’autre que ce que l’on fait d’eux.

S’il y a une chose qui m’émerveille toujours, aussi totalement aujourd’hui que la première fois ou j’ai entendu le crincrin exaspérant d’un modem 56K, c’est la liberté absolue qui nous est offerte sur Internet et qui n’a rien, absolument rien de virtuel. Aujourd’hui, les outils dont nous disposons pour faire entendre notre voix, nos idées, pour partager notre vision du monde ou notre créativité dépassent, littéralement, l’entendement. Et je ne parle pas, bien entendu, des opportunités de se rencontrer, créer des connexions, entrer en communication. Etourdissantes.

Et ce qui est encore plus merveilleux : on a même le droit de ne pas être créatif, inspirant, bouillant d’idées. On a même le droit d’être moyen, de se rater, d’essayer et de recommencer. On a le droit d’apprendre, de se perfectionner, de ne pas être au top immédiatement. Il suffit simplement d’avoir envie de participer, d’avoir quelque chose à offrir. Toutes les contributions sont acceptées. Absolument toutes.

Connaissez-vous un système plus démocratique que celui-ci, vous?

Internet, au fond, ce n’est qu’un lieu de contribution et de partage : chaque fois que vous publiez ou partagez une image, un texte, une réaction, une idée, vous participez à étendre ses frontières. Et il me semble que c’est très important d’en avoir conscience : il n’appartient qu’à nous de faire de notre présence en ligne une expérience positive. De choisir ce que l’on partage et comment on le fait. Il n’est que de notre ressort d’en faire un instrument de bonheur et d’épanouissement… ou bien tout son contraire.

Je connais tant de gens extraordinaires, autour de moi, qui rêveraient de se lancer (lancer un blog, un compte Instagram, faire des vidéos ou que sais-je), qui ont des idées, des envies, parfois même de grands rêves et qui faute d’un petit coup de pouce, restent indéfiniment au stade du “je n’ose pas”. Par peur d’être jugés, ne pas avoir assez à dire ou à montrer, de faire mal, de ne pas “être à la hauteur”…

Internet porte en lui tous les chemins, tous les possibles. Que vous ayez un grand rêve à concrétiser ou simplement l’envie de partager au quotidien vos plus menues sources de joie, il y a de la place pour vous. Toute la place que vous pourriez désirer et même bien davantage encore.

Je me demande souvent ce qui serait arrivé, dans ma vie, sans cette fenêtre merveilleuse ouverte sur le monde. Je ne compte pas les amis, les opportunités, les chances, les rêves réalisés et ceux qui ont surgi de ce qui était au départ un tout petit espace. Un rien du tout de quelques lignes, balancé au hasard dans l’Univers. Je n’oserais même pas énumérer ici tout ce que cette présence en ligne a apporté dans ma vie et apporte encore chaque jour.

Alors si, à l’heure qu’il est, vous faites partie de ceux qui “ont envie mais…”, je vous propose de faire une petite chose toute simple : arrêtez de faire des colonnes de “plus” et de “moins” dans votre tête. Les moins, je suppose que vous en avez déjà une idée précise (le monde et les médias se sont bien chargés du boulot), mais les “plus”… souvenez-vous seulement que vous ne pouvez en entrevoir aujourd’hui qu’une partie infime.

Quel que soit ce que vous avez à donner, à offrir, à partager, soyez certain que vous rendrez service à quelqu’un, même si ce quelqu’un vous ne le connaîtrez peut-être jamais. Internet – n’en doutez pas une seule seconde – Internet a besoin de vous. De votre bienveillance, de votre regard unique sur le monde, de votre gentillesse, de votre créativité, de vos idées… Vous n’imaginez pas à quel point chaque idée positive, chaque belle image, chaque commentaire encourageant joue son rôle. Et vous n’imaginez sans doute pas à quel point ce simple petit pas de rien du tout peut changer votre vie. En bien.

N’en perdez pas une miette !




Vous allez aussi aimer...

bibliotheque-du-bonheur
La petite bibliothèque du bonheur
30.06.2016
Transat-009
Devenir quelqu’un d’autre
03.06.2016
a-samedi
On se retrouve samedi ?
28.04.2016

32 Comments

  1. Aurélie dit :

    Enfin un article positif sur la question, ah que ça fait du bien ! Tu as tout à fait raison, prenons nos responsabilités et ne rejetons pas la faute sur le progrès et ne crachons pas dessus.

  2. Raphaelle dit :

    Merci pour ce superbe post qui fait chaud au coeur.

  3. amelstos dit :

    Chère Anne-So, je suis bien d’accord avec toi ! C’est bête, mais en ouvrant un compte instagram il y a quelques années je me suis mis l pression, j’ai eu envie d’être lue, d’avoir des followers etc. C’est idiot ce narcissisme sur les réseaux sociaux non ? Aujourd’hui heureusement j’ai un peu mûri et je m’apprête à en ouvrir un autre, un où je serais anonyme et où je pourrais parler sans peur de ce que j’aime : depuis toujours la mode, le lifestyle, les jolies choses (comme plein de gens quoi). Sauf que, dans ma famille d’intello c’est assez mal vu et avec mon boulot pas fun du tout, encore moins. Alors, je vais m’échapper quelques secondes par jour de tout ça, ma famille ou mes proches n’auront pas accès à ce compte que je garderai précieusement pour moi, comme un trésor, et j’espère pouvoir en faire quelque chose de positif pour moi. Merci pour le coup de pouce salutaire !

  4. Ludmilla dit :

    Merci pour ce message motivant ! Cela me conforte dans le choix de me lancer dans l’aventure du blog. Plein d’idées, l’envie de partager mais ce sentiment d’être banale quand on voit toutes les belles choses qui existent déja.
    Belle journée à toi :)

  5. bline dit :

    Merci pour cet article qui résonne vraiment en moi ! Cela fait des années que « je n’ose pas » de peur de « ne pas être à la hauteur »… Mais à force d’y penser, je pense avoir évolué sur ces craintes et ces attentes beaucoup trop démesurées.
    Car finalement, rien ne s’oppose à quoi que ce soit en matière d’internet, et même dans la vie en général !

  6. Anne dit :

    Merci pour ce billet Anne-Solange!
    Je suis complètement d’accord avec toi, Internet et les réseaux sociaux sont ce que nous en faisons, et pour moi ils sont mon bac à sable, ma jolie page blanche et une source d’amitiés et d’échanges infiniment précieux.

  7. nalou dit :

    j’aimerais répondre avec la photo de sourires rencontrés hier grâce à instagram…donc internet :)
    merci :)

  8. Hello Anne-Solange !

    Je fais partie de ces lectrices muettes mais qui te lisent régulièrement …. Comment dire ? J’ai adoré ton post.
    Internet a complètement changé ma vie à moi aussi. Je bosse à temps plein à côté mais depuis mars 2009 j’ai lancé mon blog voyage We Love New York et je ne regrette pas. Ok j’y passe du temps ainsi que sur les réseaux sociaux mais grâce à ces « outils » j’ai fait de merveilleuses rencontres de Paris à New York, j’ai développé de belles compétences, je me suis enrichie humainement lors de mes échanges en ligne, bref … j’ai donné une autre dimension à ma vie, sans oublier l’essentiel.

    Je pense qu’Internet est aussi une merveilleuse façon de s’enrichir culturellement, de diffuser des informations rapidement et à l’autre bout du monde, no limit ….

    Merci encore pour ce chouette article !

  9. Aude dit :

    Woaw ! Tu n’as pas idée comme ton billet tombe à pic et fait plaisir à lire ! Merci Anne-Solange :)

  10. Isabelle dit :

    Merci pour cet article Anne-Solange. C’est un régal de te lire et de pouvoir prendre du recul sur ce magnifique outil qui nous est offert. Je crois que je ne l’aurais jamais cru si on m’avait dit, quand j’étais enfant, qu’on aurait un jour un moyen de communication et d’informations tel que celui-ci. Au plaisir de suivre la nouvelle aventure dans laquelle tu t’es lancée. Bises. Isabelle

  11. Mnêmosunê dit :

    Bonjour Anne-Solange,
    « Parce que les réseaux sociaux, en vrai, ne sont jamais rien d’autre que ce que l’on fait d’eux ».
    Je crois que c’est la phrase qui résonne le plus en moi.
    De part mon expérience issue de mon métier, mais aussi en tant que rédactrice d’un blog depuis pratiquement 10 ans.
    On a sans doute tous des craintes, des envies et des ambitions, qu’on réévalue et confronte au bout d’un moment puis régulièrement en regardant le chemin parcouru, et pourtant nous sommes tous, je crois, pertinents : chacun à notre niveau, avec notre sensibilité et nos outils, avec notre lectorat.
    On peut tous avoir des envies / besoins différents, se comparer et avoir envie d’être dans la compétition, l’envie d’être célèbre ou celle d’être anonyme, dans son coin, avec peu de followers, comme un petit groupe d’amis au coin du feu.
    Chaque option est valable.
    Chaque personne est ok dans sa démarche.
    J’ai mis du temps à le comprendre, je te remercie de me le rappeler et surtout de le dire à ceux qui n’oseraient peut être pas se lancer.
    C’est un joli jeu où il y a beaucoup de choses fabuleuses sur le chemin :)
    Je t’embrasse, à bientôt
    PS : la glace à la verveine, c’est délicieux je trouve.

  12. Coucou Anne-Sophie ,je suis contente de recevoir ta new letter , hop elle me dirige sur le blog et je peux lire ton message , au lit et grippée , je suis restée à la maison et dans ces moments des messages optimistes me donnent envie d’aller vite beaucoup mieux et partager plein de jolies choses , à très bientôt Elisabeth

  13. virginie dit :

    ton avant dernier paragraphe résonne d’une façon très particulière pour moi, bien plus loin que la sphère Internet ! Merci pour tes mots si juste :)

  14. stefayako dit :

    merci pour ce bel article, tellement juste !
    j’ai lancé un blog il y a peu, après avoir beaucoup hésité effectivement. cette envie de partager, d’échanger est là mais parfois on se lasse polluer par le manque de confiance en soi d’abord, puis envers les autres également, ceux qu’on ne connaît pas mais qui ont peut-être les mêmes passions, qui sait?
    internet est tellement enrichissant, ne restons pas, tu as raison, sur cet a priori nocif !

  15. Ellimac dit :

    Bonjour Anne-Solange,

    C’est drôle que ton texte arrive maintenant. Il y a quelque temps je faisais part à une amie de mon envie d’écrire et pourquoi pas de publier sur un blog. Je lui ai posé plein de question. Et puis j’ai commencé à rédiger en me disant que même si je ne publiais jamais rien et bien au moins j’aurais posé quelque part ce que je voulais exprimer. Mais tout de suite je me suis dit « pfou tu ne pourras jamais publier ça, ça n’intéresse personne, c’est nul, en plus tu es mauvaise en orthographe, laisse tomber ! »
    Peut-être qu’il faudrait que je continue d’écrire alors…

  16. Hélène dit :

    Merci Anne-Solange pour cet article ! Cela fait 7 ans que je fais partie de ces gens qui n »osent pas ouvrir un blog. Il y a tellement de talents sur le net que je me demande toujours ce que je peux apporter de plus. Ton texte pourrait bien être le petit coup de pouce…

  17. Rouennaisienne dit :

    Chère Anne-So.
    9 ans que je te lis, 9 ans que je me dis moi aussi j’aimerais bien mais…
    Et puis j’ai répondu à ton questionnaire et avec le recul et en réalisant ce que je t’écrivais je me disais « c’est bête quand même ». Alors je voulais te dire que depuis, l’idée a continué de faire son chemin. Depuis tout ce temps que j’ai envie d’en être mais sans oser me lancer, j’ai fini par faire un premier pas en créant un profil public sur instagram et puis j’ai repris l’écriture de mes billets que je me promets de ne pas laisser stagnants sur mon ordi mais bien de publier sur le blog que je souhaite créer depuis si longtemps. Tout ça depuis que j’ai répondu à ton questionnaire. Alors tu n’imagines pas comme ce nouveau billet que tu viens de poster résonne en moi. Encore une fois tu as tellement raison! Me voilà donc confortée dans mes envies. Mille mercis!!
    Ps: depuis ma réponse à ton questionnaire j’ai donc changé de pseudo instagram si jamais tu as la curiosité d’aller voir. Je ne suis plus casav55 mais rouennaisienne. A bientôt!

  18. Nina dit :

    Très bel article !!!

  19. Lolli dit :

    Je pense qu’on peut rendre internet beau et enrichissant en partageant nos expériences, nos bons moments, nos témoignage, notre quotidien. Ce n’est pas forcément négatif internet, comme tu dis internet est ce que nous en faisons

  20. Mentalo dit :

    Je suis fatiguée de ceux qui disent « non mais instagram, ce n’est pas la vraie vie ». Je prétends que si. C’est juste, une manière particulière de voir la vie. En y recherchant le joli, l’esthétique, la composition, peut-être. Mais c’est justement ce regard-là qui m’intéresse, cette multitude de créativités à laquelle on a désormais accès. Autant d’inspirations.

    • bibiche dit :

      tellement d’accord avec ça ! Moi j’y trouve vraiment de très belles sources d’inspiration dans tellement de domaines différents …

  21. Sylvine dit :

    C’est l’article que j’aurais aimé écrire sur la question mais peut-être que je l’aurais fait moins bien.
    J’ai ouvert mon blog en 2006. 10 ans déjà!
    Je ne pouvais pas imaginer toutes les portes qui allaient s’ouvrir à moi via mon blog alors que dans la vraie vie ça n’était pas ça. Aujourd’hui j’exerce un métier qui n’existait pas et qui est né avec internet. Bien sûr il faut gérer sa présence. Combien de blogs ont dû fermer après XXX conflits, mauvaise gestion d’image, bad buzz… Quant à Facebook, il faut bien l’avouer c’est parfois le mur des lamentations, il faut vraiment faire attention surtout si on est devenu pro.

    Lorsque je me suis blessée au dos l’année dernière Pinterest à été mon médicament. Difficile à croire pour quelqu’un qui ne connait pas Pinterest.

    Finalement mes amis sont issus de monde d’internet parce qu’on a tellement de choses à dire. Franchement cette aventure à changé ma vie.

  22. Lily dit :

    Internet n’est pas du tout libre … Pour que ce soit le cas, il faudrait que les sites web et les fournisseurs d’accès respectent la vie privée. Internet pourrait être un outil merveilleux, décentralisé, anonyme, public, basé sur les principe de l’open data, etc. Ce n’est pas du tout le cas. Il faut se battre pour ça. Je sais que ce n’est pas le propos de l’article mais comment parler d’internet en omettant cet aspect là ?

  23. stéphanie dit :

    Et sinon, le correcteur d’orthographe on en parle ;)

  24. Maëlle dit :

    Il y a devant moi une liste à deux colonnes: « pourquoi?/réticences » pour me permettre d’analyser pourquoi je repousse mon projet de site. Et là, petite pause lecture et je tombe sur cet article. MERCI

  25. Chaussette dit :

    Très chouette article et totalement positif.
    Tu partages le même point de vue que moi :)

    j’ai longtemps tenu un blog (texte et bd).. j’ai stoppé, des soucis de santé sont arrivés, j’ai stoppés mes activités sur la toile, restant sur instagram, Facebook, twitter mais ça en plus…

    En suite j’ai eu l’idée de faire un blog bd humoristique sur mes soucis de santé, absolument pas dans le pathologique, 2015 fut pauvre en régularité pour cause de non confiance en moi.

    2016, je fusionne mes deux blogs et le revoilà sur une nouvelle monture… et être régulière et publié dés que j’en ai envie et une de mes résolution pour 2016.

    Et je prévois de me lancer dans le podcast :)

    J’ose et faudrait que tout le monde ose, c’est important d’avoir des choses à dire :), à partager :)

  26. Boudicca dit :

    Bonjour Anne-Solange!

    J’ai découvert ton blog hier et je trouve que ce que tu fais est vraiment génial. Je suis tombée dessus un peu par hasard en tapant sur google : « J’ai pas de talent, je suis nulle » (ouai je sais ça craint et ça te montre un peu dans quel état d’esprit je suis). Et ton blog m’a fait un bien fou ! J’aime beaucoup ton optimisme et ta façon de voir la vie, tu m’as remonté le moral ! Alors merci beaucoup pour ton très joli blog :)

    Pour en revenir à ton article, je crois que c’est justement ça la magie d’internet : faire une recherche à la con sur google et tomber sur des personnes inspirantes comme toi, rencontrer du monde, des talents, avoir la possibilité d’accroître ses savoirs, de façon quasiment illimitée. J’ai vécu toute mon enfance et mon adolescence à la campagne et je suis bien contente d’avoir eu internet pour m’occuper et m’empêcher d’être coupée totalement du monde !

  27. Juliette dit :

    C’est le premier article que je lis sur ton blog, je suis totalement tombée dessus par hasard… mais quelle bouffée d’air frais ! Je suis totalement d’accord avec toi, je passe beaucoup de temps sur internet et j’ai découvert un nombre incalculable de choses qui m’ont plu, qui m’ont faites réfléchir, qui m’ont faites grandir, etc. On essaie de diaboliser internet, de nous en écarter car c’est « forcément mauvais » de rester scotché à un écran… Mais j’ai découvert tellement de choses positives et belles. Comme cet article rempli de bienveillance ! Moi-même je ne crée pas de contenu, ce que je regrette beaucoup, toujours cette peur de ne pas faire assez bien, mais tu m’en donnes sérieusement envie ! Je m’en vais de ce clic lire le reste de ton blog hihi…

Comments are closed.

Social media & sharing icons powered by UltimatelySocial