Mais quel filtre elle utilise, bon sang ? (+ la réponse dans ce billet)

Hey dis donc ! Merci pour le super accueil que vous avez réservé au dernier billet, celui dont la mission était de libérer le petit génie qui se trouve au fond de votre poche (je parle de votre téléphone portable) ! J’ai décidé de vous proposer une série de billets plus concrètement orientés « photo », dans les jours qui viennent, pour vous aider à avancer dans votre pratique de la photo, à l’aide de votre petit génie.

D’ailleurs, si vous savez déjà que vous avez envie d’aller plus loin, c’est le moment où jamais : les inscriptions pour l’atelier InstaGratitude – un workshop photo en ligne de six semaines pour apprendre à faire des photos qui racontent vraiment ce que vous avez envie de partager – ferment demain (le lundi 23 janvier à minuit).

Aujourd’hui, on va parler retouche. Si vous vous êtes du genre à vous demander, en regardant votre compte Instagram préféré : « Mais bon sang de bois, QUEL FILTRE elle utilise !?! » vous allez enfin avoir une réponse.

En vrai, il y a trois chances sur quatre pour que la personne à laquelle vous pensez n’ait pas utilisé de filtre. Et si vous vous posez cette question : neuf chances sur dix que vous, vous n’ayez jamais vraiment pris le temps d’éditer une photo :)

Retoucher, éditer… il y a une différence ? J’imagine que les puristes verront de multiples subtilités. Pour ma part, je pense « retouche » lorsque l’image est extrêmement retravaillée et modifiée (les photos de @mattcrump, pour moi, sont retouchées car elles s’éloignent énormément de la réalité et me font davantage penser à des tableaux que de la photo) . Et je pense plutôt « édition », lorsqu’il s’agit davantage de corriger les petits défauts de la photo, et/ou de lui donner un petit twist personnel. Un peu comme un filtre, si vous voulez… mais un filtre que vous auriez créé vous-même.

Pour vous donner un exemple concret, nous allons regarder les différentes étapes par lesquelles j’ai fait passer cette photo avant de la publier sur mon compte Instagram. Depuis la photo brute, en passant par l’édition, et une petite retouche finale.

Mais pour le moment, accordez juste un peu d’attention à ces six images (l’image finale se trouve tout en haut à gauche et l’image brute en bas à droite). Vous trouvez probablement qu’elles se ressemblent énormément. Mais vous allez le voir ensuite, pas tant que ça, justement. Chaque étape a son importance et une multitude de petits détails dont la différence.

C’est parti ? Dans les images qui viennent, nous allons décortiquer ensemble les étapes successives par lesquelles je suis passée pour obtenir l’image finale.

-1-
Un petit shoot de luminosité

Comme vous le voyez sur l’image ci-dessus, j’ai commencé par éclaircir mon image. Dans le guide « faites de votre téléphone portable un véritable appareil photo« , je vous parle de l’exposition et de la manière dont vous pouvez contrôler cela sur votre téléphone au moment de prendre la photo. Mais vous pouvez aussi le faire ensuite, une fois que la photo est prise (parfois il vaut mieux utiliser la correction d’exposition au moment de prendre la photo. D’autres fois, c’est mieux si on le fait après). C’est ce que j’ai fait ici. J’avais envie d’une image qui raconte mieux l’été, la lumière omniprésente, la clarté très pure de cette journée particulière. Et du reste, la réalité de ce que j’avais sous les yeux, par exemple les différentes nuances à la surface de l’eau, se rapprochait davantage de la version lumineuse.

Dans mon application d’édition (ici Vsco), j’ai donc augmenté un peu l’exposition et cela fait déjà une grande différence. On pourrait dire que j’aurais même pu m’arrêter là. Ce n’est pas souvent le cas, mais ici, la lumière était parfaite donc le travail vraiment facile.

– 2 –
Souligner les détails

J’aurais pu m’arrêter là, mais je trouvais que la mer manquait de relief. Comme une sorte de flou en arrière plan que j’avais envie de corriger pour mieux souligner les jolis reliefs des eaux calmes, comme c’était le cas ce jour-là.

Pour tout cela, mais aussi pour donner davantage d’intensité au bleu de la mer, j’ai utilisé l’outil « clarté » qui aide à redéfinir les contours d’une image (attention à ne pas en abuser, sinon l’effet est vraiment bizarre).

– 3 –
Donner du punch à l’image et aux couleurs

Mais il y a encore un petit truc qui me chicotait. Je trouvais que l’image manquait tout de même globalement de relief. De punch. C’est quelque chose qui arrive souvent lorsqu’on éclaircit beaucoup une photo. Heureusement, il y a différentes façons de corriger cela.

Ici, j’ai poussé un tout petit peu le contraste (un principe simple : les couleurs claires deviennent plus claires, les couleurs foncées, plus foncées), en essayant de ne pas exagérer pour que les parties les plus claires de l’image ne soient pas altérées. C’est souvent l’ennui, lorsqu’on joue trop avec le contraste : on améliore une partie de l’image, mais on abime l’autre. Donc une fois encore : avec modération.

– 4 –
Sus aux parasites !

À ce stade, mon image me convenait globalement, mais j’étais embêtée par ce petit bout de parasol à gauche, qui perturbait la composition. Je remarque que souvent, ce sont des choses auxqelles ont ne fait pas attention alors qu’elles perturbent énormément la lisibilité d’une image. C’est d’autant plus dommage que c’est un problème extrêmement simple à résoudre : il suffit de le supprimer ! C’est donc ce que j’ai fait, de la manière la plus simple possible grâce à l’appli « Touch Retouch » qui accomplit facilement pour vous ce genre de petits miracles ^^

En écrivant ces lignes, je me rends compte que j’aurais aussi pu supprimer le petit bateau noir, à droite du pied du parasol :)

– 5 –
La touche finale

Mais sur mon compte Instagram, j’aime bien qu’il y ait une touche de rose sur les images. J’avais aussi envie de donner une impression « rayon de soleil », « chaleur extrême ».

J’ai donc ajouté un petit filtre lumineux, via une autre application que j’aime bien : « Color Story ». C’était tout à fait superflu, et de manière générale, j’essaie vraiment de ne pas avoir trop souvent recours à ce genre de subterfuge. Mais dans ce cas précis, j’aime bien cette petite nuance rosée qui vient balayer l’image et je trouve que ça contribue à son charme.

La photo était enfin prête à être publiée. Expliqué pas à pas, ces cinq étapes vous semblent peut-être un peu longues, mais elles ne le sont pas du tout : tout cela m’a pris en tout et pour tout trois minutes. Bien sûr, c’est très rapide pour moi, car j’ai une longue habitude de ces outils et que je sais à l’avance ce que je vais pouvoir obtenir d’eux ou pas, dans quelles circonstances ils me seront utiles et à quel moment ça ne sert à rien d’essayer. Ce qui prend du temps, c’est de tâtonner à l’aveugle, sans comprendre vraiment ce qu’on fait, ni pourquoi on le fait. Mais ce sont des habitudes faciles à prendre et après quelques semaines de pratique, vous aurez l’impression d’avoir fait ça toute votre vie, comme la chose la plus naturelle du monde.

Si vous avez envie d’aller plus loin, il vous reste exactement 48 heures ! La saison 2 de l’atelier Insta-Gratitude commence mardi ! Six semaines pour apprendre à faire des photos à l’aide de votre téléphone portable ( je suis toute excitée car il y a plein de nouveautés, notamment une plateforme privée étudiée spécialement pour l’atelier, à laquelle je travaille d’arrache pied depuis des jours et qui a enfin une forme qui me plait ).

Si vous avez envie de rejoindre un groupe bienveillant et chaleureux, où chacun apprend à son rythme en fonction de ses besoins et de ses attentes, c’est le moment ^^.

9 comments on “Mais quel filtre elle utilise, bon sang ? (+ la réponse dans ce billet)

  1. Très intéressant et très belle photo. Pour ma part je n’avais même pas vu le bateaux noir!!!
    J’ai hâte de commencer l’atelier. Le but est pour moi d’apprendre à faire de belles photos de mes créations mais qui sait, cela me donnera peut être l’envie de faire de beaux paysages.
    A très vite
    Géraldine

  2. Je ne connaissais Color Story et Touche Retouch. C’est un article très intéressant. :-)

    Bisous

    • Tu vas voir, Touch Retouch, c’est super pratique :)

  3. Merci beaucoup pour ton article! Je te trouve vraiment très généreuse de prendre le temps de partager tout ca avec tes lecteurs! C’est vraiment génial et je te trouve géniale! Ton blog et ton compte Instagram sont une belle source d’inspiration! Merci encore!

    Roxane

    • Je rougis en lisant ce magnifique commentaire, merci :)

  4. Moi je suis absolument nulle alors je dévore tes articles ! Et MERCI pour tous tes petits trucs

    • Oh mais NON tu n’est pas nulle :) Au pire du pire : tu ne sais pas (encore) faire ^^

  5. Très interessant ton article!

  6. heyy, tes astuces m’aident beaucoup, je n’utilisent pas IG tant que ça mais c’est très intéressant, merci merci ::)

    Xx

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués de *