Vous consultez actuellement la rubrique

Columbus Isle – Bahamas

Un mot encore…

Cette fois, le voyage bahamien arrive à son terme. Plus d’un mois après être rentrée, je suis encore surprise par la force de l’impact que ces vacances ont eu sur mon bien-être. Depuis que je suis à mon compte, rien – pas même une transatlantique à la voile! – ne m’avait permis de faire une

Lire la suite

La possibilité d’un ami

Aux Bahamas, il s’est passé autre chose qu’une semaine de vacances. Une chose qui aurait pu se produire n’importe où ailleurs, n’importe quand, et qui est tellement surprenante et rare que j’en demeure encore tout étonnée : j’y ai reconnu un ami. Souvent, on rencontre une personne et il faut longtemps, quelquefois des années avant

Lire la suite

Columbus Isle – Dix petits secrets (et même davantage)

Les photos d’aujourd’hui illustrent bien ce que j’expliquais dans le billet précédent, à propos de l’effort qu’il faut parfois faire pour parvenir à détacher son regard de l’eau bleue et partir en quête d’autre chose à photographier. Il a fallu que je me force un peu pour renoncer à quelques heures de farniente en pleine

Lire la suite

Une question de sensibilité

Continuons le récit de ces quelques jours au Club Med. Columbus Isle n’est pas le véritable nom de l’île, qui s’appelle en réalité San Salvador. Elle a été rebaptisée ainsi par le Club Med parce que c’est ici que Christophe Colomb a débarqué en pensant accoster sur le continent américain. Sur ces photos, la plage

Lire la suite

Notre île

En voyant cette photo, maman s’est exclamée : « Oh ! C’est notre île! » Notre île. Comme j’aime cette formule. Car c’est ce qu’ont été ces vacances pour nous. Un moment qui nous était réservé, à nous seules. Exactement une île. Je n’avais pas vraiment réfléchi à tout cela en lui proposant de m’accompagner, mais je

Lire la suite

Cette plage…

Je reviens du Paradis. Autant être claire dès le départ : j’ai passé au club de Colombus Isle l’une des plus belles semaines de ma vie. Un Club Med. Si l’on m’avait annoncé ça il y a quelques semaines, j’en aurai ri aux larmes, persuadée qu’un ennui insondable m’attendrait là-bas (dans le meilleur des cas)

Lire la suite
Retour haut de page