Journal de PMA #01 : « Quand vous arrêterez d’y penser »

Vous avez forcément dans votre entourage quelqu’un (ou au moins « quelqu’un qui connaît quelqu’un ») qui, après avoir TOUT essayé, miracle du lâcher prise : un bébé. Peut-être même êtes-vous cette personne. Celle qui a su « penser à autre chose » et sur laquelle les anges de la maternité, en récompense, se sont enfin penchés. Celle qui après une année difficile, est rentrée d’une semaine à l’île Maurice détendue, souriante et secrètement lestée d’un

Lire la suite

Journal de PMA #01 : « Quand vous arrêterez d’y penser »

Vous avez forcément dans votre entourage quelqu’un (ou au moins « quelqu’un qui connaît quelqu’un ») qui, après avoir TOUT essayé, miracle du lâcher prise : un bébé. Peut-être même êtes-vous cette personne. Celle qui a su « penser à autre chose » et sur laquelle les anges de la maternité, en récompense, se sont enfin penchés. Celle qui après une année difficile, est rentrée d’une semaine à l’île Maurice détendue, souriante et secrètement lestée d’un

Lire la suite

Bonjour ! Moi, c’est Anne-Solange. J’écris depuis aussi longtemps que je sais tenir un crayon. En ce moment,  je crois que la curiosité est la réponse à presque tout, dans la vie. Avec l’amour évidemment. Et les patates rôties à l’ail et au piment.

Puisque vous êtes ici,  soyons clairs dès le départ :  raconter ma vie est mon principal talent.  En mots, en photo, et même quelquefois en dessin…

L’autre chose qui me rend heureuse : vous aider à développer votre fibre créative, laisser s’épanouir votre petit monde intérieur et le partager. Oser. Vous amuser. Vous épater vous-même.

C’est donc un mélange de tout cela que vous trouverez ici. Bienvenue  !

La vérité sur cette petite fille

Vous vous souvenez de ce billet, ce « petit dialogue avec mon moi de quand j’avais 9 ans » qui parle du piano ? Je l’ai relu, il y a quelques jours. Sans y faire attention, je vous livrais à ce moment-là l’une des grandes clefs qui m’ont conduite à me sentir plus heureuse, dans ma vie quotidienne, et que j’emploie depuis longtemps déjà : remonter le temps et converser avec mon « moi du passé ». Aujourd’hui, j’ai envie de vous raconter comment s’est déroulée cette toute première rencontre (spoiler alert : pas bien du tout). Comme plein de gens, j’ai tendance à me montrer

Lire la suite

25 raisons d’aller faire un tour à Groix

Je me souviens avoir écrit cela, cet été, au bas d’une photo postée sur Instagram : « Auprès de la mer, je me recompose ».  Cette sensation très précise, qui me donne l’impression de réapparaître à moi-même, vous la connaissez aussi? J’imagine que c’est plus ou moins ce que l’on éprouve tous lorsqu’on se sent un peu déraciné – ce qui est mon cas – et qu’on rentre au bercail. Mais quand je dis « la mer », ce n’est pas tout à fait vrai. Il doit s’agir d’une certaine mer. C’est une sensation, par exemple, qui me saute à la gorge lorsque je rentre chez

Lire la suite

Créer la vie qui va avec votre vie

Coucou vous ! Mais alors ! La première moitié de septembre est déjà derrière nous et je n’ai toujours pas publié mon billet de rentrée… Qui attendra, du coup, car j’ai une nouvelle plus urgente à partager avec vous :) Peut-être avez vous déjà vu passer cette information dans la presse, d’ailleurs : Manifeste pour une maison rangée est en librairie depuis quelques semaines et je ne me remets toujours pas de l’accueil (génial) qui lui est fait… Ce petit livre merveilleux dont j’ai envie de vous raconter l’histoire particulière. Il y a environ un an et demie, Sophie, mon

Lire la suite

Journal de PMA : préambule

Bien que n’ayant jamais eu aucune difficulté à en parler, c’est un sujet que je n’ai pas évoqué si souvent ici, ce désir d’enfant : la machine qui ne fonctionne pas, notre parcours médical, les hauts et les bas de tout cela. Sur ce blog, que j’y ai fait référence qu’une seule fois, dans ce billet. Sur Instagram, deux ou trois fois, peut-être? Pourtant on ne cesse de m’en parler, depuis. Tant et si bien qu’il me semble parfois être devenue « cette femme en peine qui n’arrive pas à avoir d’enfant » et c’est si désagréable que je me promets de ne

Lire la suite

Une poussière dans l’immensité

Lorsque j’habitais à Granville, j’empruntais toujours ce petit chemin pour me rendre à Donville, les jours où je déjeunais avec ma grand-mère. C’est de là, selon moi, que l’on a la plus belle vue sur la côte, à 180º, d’un bout à l’autre de l’horizon. Depuis la route principale, si vous longez les tennis après la maison Dior, et prenez les petites routes en direction de la côte, il n’y a que quelques minutes de marche. Les levers de soleils y sont, eux aussi, incroyables (même si le soleil se lève de l’autre côté, la couleur de la mer quand

Lire la suite