fbpx

Façon coucher de soleil

J’ai pris ces quelques photos hier, à la marée. En rentrant, toute ma famille m’a demandé comment j’avais fait ces photos et surtout à quel moment : personne autour de moi n’avait noté que le soleil était sur le point de se coucher. La petite leçon photographique qui a suivi, bien que très simple (une toute petite astuce, en fait), intéressera peut-être certains d’entre vous. La voici donc.

Pour obtenir un joli coucher de soleil, net, pourvu de couleurs intenses et de beaux reflets, on peut s’y prendre bien avant le coucher de soleil : dès que vous commencez à remarquer que la lumière à baissé.

Ces photos ont été prises hier après-midi avec mon Iphone (un Iphone 4) et n’ont fait l’objet d’aucune retouche. Le seul outil supplémentaire utilisé est l’application « ProCamera » qui permet de dissocier la mise au point et l’exposition de l’image. Si je devais vous recommander une appli photo, sans hésiter, ce serait celle-ci : je ne comprends même pas que cette fonction de soit pas disponible par défaut sur l’appareil.

Bref. Pour faire court, et simple, la mise au point vous permet de choisir la zone de netteté tandis que l’exposition vous permet de déterminer la luminosité globale de l’image. En gros, si vous placez le curseur d’exposition sur une zone sombre de l’image, celle-ci va s’éclaircir, si vous le placez sur une zone claire, celle-ci, au contraire, va s’assombrir.

Il m’a suffi de diriger mon curseur d’exposition directement sur le soleil, pour assombrir considérablement l’image et faire ressortir ces couleurs crépusculaires, alors qu’en réalité nous étions encore en plein jour. C’est ce qui explique que tout le monde ait été étonné de ne pas voir ce beau coucher de soleil en même temps que moi : il n’était, disons « pas encore visible à l’œil nu ».

Si j’avais attendu que mon œil voie le coucher de soleil qui a suivi quelques dizaines de minutes plus tard, la lumière ambiante aurait été beaucoup plus faible et même avec ce système, le temps de pause nécessaire aurait été plus long, les zones d’ombre beaucoup plus sombres (ou alors pas assez, en fonction, là encore de l’exposition choisie) et souvent l’image beaucoup moins nette.

Voilà, il n’y a aucune autre astuce, sinon la chance de se trouver devant un si beau paysage et l’idée de tenter quelques images en prenant son temps pour choisir son cadre, tester différentes valeurs d’exposition (et de mise au point si votre image comporte plusieurs plans).

Retour haut de page