fbpx
Vous consultez actuellement la rubrique

les mains

Tout ce dont on se prive

C’est un rien de la vie ordinaire : j’ai découvert tout récemment que mes mains n’étaient pas immondes. Élargissement inattendu de mon champ des possibles. Voilà 30 ans que je les observais, dépitée. Dépitée que ces mains qui me sont si précieuses ne soient pas, visuellement, à la hauteur de la place immense qu’elles tiennent

Lire la suite
Retour haut de page