La fameuse recette…

J’adooooore cuisiner. Si, c’est vrai! Je vous jure! Mais je vous le dis maintenant parce que les lignes qui vont suivre contredisent nettement cette promesse.

Oui, parce qu’en réalité, lorsque j’invite des amis, je tourne depuis des mois (bien plus de 12 mois, en réalité) avec trois quatre trucs que je ressers inlassablement. J’en viens souvent à me poser cette affreuse question : « mince, est-ce que je leur ai déjà faite, celle-là? » Une surtout, dont je suis particulièrement fière et qui fait généralement son petit effet (en fait, ce sont même souvent mes amis qui me la réclament). Cette recette, je crois qu’elle plait parce qu’elle ne ressemble à aucune autre alors qu’elle fait appel à des ingrédients très ordinaires dans des proportions inhabituelles. Et puis elle a un avantage majeur: on peut la préparer la veille du repas, de cette façon, on rofite pleinement de nos invités ce qui est un bon point de choix, à mon avis.

recette miracle pour épater les copains

J’ai pas mal hésité avant de vous la faire partager parce que bon, tout de même, c’est MA recette. Si je vous invite chez moi après, qu’est-ce que je vais bien pouvoir vous cuisiner? Ma mémoire avait simplement omis de noter le fait qu’avant d’être MA recette, c’était celle de mon amie qui elle même la tenait de son amie qui elle même etc… Alors j’ai pensé que j’abusais de la garder ça, comme un secret de fabrication perso. Voici donc la fameuse recette…

Conchiglie farcies sur lit de roquette (ou de ce que vous voulez, ou de rien).

Ingrédients (pour 4) :
2/3 oignons
2 gousses d’ail
3 belles échalotes
250 g champignons environ (morilles/champignons de paris… comme on veut)
3 tranches épaisses de Pata Negra (ou un autre jambon sec). 3 mm
Une petite botte de persil (plat de préférence)
Crème fraîche
Muscat
Sel, poivre ou piment, huile
une trentaine de grosses conchiglie (de la marque de Cecco, dans certains monop’, par exemple)
Roquette
Parmesan frais
Vinaigrette

Couper les oignons, les échalotes et l’ail en petits dés.
Epluchez les champignons et les coupez en dés (pour les morilles, laissez les petites entières, ne coupez que les grosses)
Coupez les tranches de jambon cru en petit dés (l’idéal est d’obtenir de petits cubes, mais c’est une corvée à faire)
Hachez le persil

Faites cuire les conchiglie dans un grand volume d’eau salée. Le temps qu’il faut (même un peu moins, ce serait mieux) et réservez-les.

Faites revenir doucement le mélange oignons/échalotes/ail dans de l’huile chaude mais pas fumante. Ca va probablement vous paraître volumineux, tous ces oigons mais c’est la base de la recette. Li’dée, c’est de faire revenir ça tranquillement, de faire colorer selon son goût (j’aime bien le petit côté caramélisé de l’oignon très légèrement bruni mais chacun son truc). L’ensemble doit être cuit mais se tenir (pa sune purée d’oignons, quoi).

Déglacer avec un peu de muscat pour décoller les sucs et réserver.

Dans la même poële, faites revenir les champignons le temps qu’il faut pour qu’ils soient cuits et remettre le mélange oignons/echalotes/ail. Y ajouter les dés de jambon cru. Salez (un peu seulement, le jambon cru l’est déjà beaucoup) et poivrez (moi je préfère le piment de cayenne, pour cette recette). Laissez le jambon cuire quelques minutes et ajouter le persil haché. Puis le muscat (à votre coût, moi j’adore le mélange sucré/salé, bien plus intéressant à mon goût que le vin blanc). Et enfin la crème. Laissez s’évaporer à votre goût, et voilà votre farce prête.

Il vous reste maintenant à farcir les conchiglie de ce mélange. Répartir sur chaque coquillage un peu de parmesan en copeaux (ou beaucoup, c’est bien aussi) et enfourner le temps qu’il faut pour que ce soit bien chaud (une dizaine de minutes à 200° suffisent).

Pendant ce temps, préparez une vinaigrette (huile d’olive fruitée + balsamique + citon + sel + poivre) et faites quelques beaux copeaux de parmesan.

Dressez chaque assiette avec un nid de roquette au centre, 7 conchiglie réparties en soleil au centre de l’assiette et quelques copeaux de parmesan sur le nid de roquette. Assaisonnez de vinaigrette (y compris les conchiglie, si vous le souhaitez). Et voilà. En plus, c’est très joli.

Petite note : si vous préférez les préparer la veille, je vous conseille tout de même d’attendre le jour même pour farcir les conchiglie et de les réchauffer un peu plus longtemps.

Billets sur le même thème

19 réflexions sur “La fameuse recette…”

  1. Mmmmmmmmhhhhh, ça valait le coup de demander en piétinant le sol ;-) Merci pour cette recette, qui me permettra peut-être d’arrêter de me poser la même question que toi : « mais euh… je ne leur aurai pas déjà fait ça la dernière fois, par hasard ?! »

  2. OMG, lire ça à quasiment midi, c’est une torture!
    (j’ai mes parents à dîner dans quelques jours, je crois que j’ai trouvé ce que je vais leur faire, héhé) Merci d’avoir partagé TA recette Anne-So. :)

  3. Bonjour Anne-So,

    Ce n’est pas ma première visite, mais mon premier commentaire.
    Félicitations pour ton premier roman et bonne continuation dans l’écriture, tu sembles avoir réalisé le rêve de nombreuses Blogueuses, et sans doute Bloggueurs.

    Pour ton post d’aujourd’hui, je dois dire que nous essayons tous de ne pas faire d’erreurs lorsque nous recevons. Mais tu as tant de choix possible de petits plats simples et conviviaux.

    Rester avec ses invités n’est jamais aisé, personnellement je prends l’option four pour n’avoir qu’à servir le plat et son accompagnement.

    Un dessert délicieux a faire avant la fin de l’été : une soupe de pêches, huile d’olive et basilic. Délicieux et surprenant.

    En tout cas je testerai ta recette très vite.

    A bientôt de te lire,
    See you

  4. Oh merci Anne-So!!
    Je suis une pasta addict, c’est à déplorer pour mes cuissots mais je n’y peux rien j’adore ça.
    Je dois faire les courses ce soir, les ingrédients nécessaire à ta recette vont tomber dans mon panier et je vais déguster ce plat dans la soirée;) Compte rendu demain?

  5. Y’a plus qu’à!
    …À m’inviter bien sûr, les miennes ne sont pas meilleures que les tiennes, je ne fais pas honneur à cette recette, c’est trop dommage;-)

  6. Tite Nouvelleuh

    Bonjour Bonjours Anne-So,
    Premier commentaire sur ton blog, mais pas première visite..

    J’ai 14 ans, et depuis peux je decouvre, le monde de la « blogsphère » !!

    Ton BLOG, il est tous simplement GENIALE !!
    Je l’adore, ! Je l’ai découvert il y a peux, mais,
    olala quesqu’il ma déjà bien fais rire =D

    Je vais moi aussi créer un blog, et je voulais te demander quelques conseils ..?
    Je t’écrirai un pitit n’e-mail :-D

    En attendan je te féliciteee vraiment !!
    ET LONGEEE VIE A TON BLOG

    Gros BisouxxXX

  7. hmmmm ca s’annonce succulent…
    Belle maman sera la première cobaye de ta recette dans quelques jours… je vais quand meme faire un essai avant, car meme si ca a l’air inratable, je serai capable de la rater…
    merci pour ce tuyau gastronomique

  8. Super recette, ça a l’air trop bon. Moi je vis dans les recettes, et même si je claque une thune folle dans des magazines (en plus de ceux fashion, ça décuple les frais tout ça…), si je déchire des recettes,si je les copie-colle sur mon ordi,si je les perds,si je les retrouve, et bien je finis toujours par faire un bon basique 9 catégorie dans laquelle ta recette va bientôt rentrer). Et à mon grand dam, depuis ma vie londonienne, plus de Cuisine TV ! Plus de Carine, ni d’Eric, ni de Jamie, et encore moins de Nigella ! Mamma mia !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *