La mer, une dernière fois

Nous sommes le 31 aout. Je reviens de la plage. Pause café de quelques minutes au milieu du travail. C’était bien : j’ai toujours l’impression que ça me suffit, la mer, pour le bonheur. Lorsque je la regarde, il y a chaque fois cette jouissance parfaite de l’instant. Je rentre à Paris tout à l’heure. Cette fois-ci, je ne sais pas quand je la reverrai. Bientôt, sans doute.

Bientôt. Mais rien ne sera plus pareil. Je rentre à Paris et tout va changer. Ces derniers mois n’ont été qu’une suite sans fin de premières et de dernières fois, et ce n’est que le début : je poserai ma valise tout à l’heure dans un appartement qui n’est déjà plus le mien pour en refaire une autre. Sans doute, je commencerai aussi à remplir quelques cartons parce qu’il faut bien se décider un jour, même s’il n’y a pas d’urgence. C’est étrange comme je suis tiraillée entre deux opposés : tout garder, tout jeter – puisqu’il faut tout recommencer, autant y aller franchement. On verra bien tout à l’heure comment on s’organise.

Je sais que nous sommes courageux, ça ira. Ce que l’on a construit en quatorze ans de vie commune tient tout entier dans ce grand entrepôt des belles choses que l’on garde en mémoire. Les meubles, les photos, la vaisselle… tout ça n’est qu’un décor. Ça ne compte pas vraiment.

Demain, je pars avec ma valise, quelques meubles et mes livres, une poignée de souvenirs et pas grand chose en poche pour une nouvelle vie qui me galvanise et me fait peur à parts égales. Une nouvelle vie à moi toute seule, dans un mouchoir de poche joli comme tout, quelque part dans Paris.

Demain, on efface tout et on recommence. Mais demain c’est demain. Pour l’instant, encore quelques minutes, c’est la mer, la Normandie, ce chez moi qui ne bouge pas. Mon axe.

Et tant qu’il y aura ce petit chemin au bout de ma fenêtre qui mène à la plage, tant que les fleurs défraichies de ma chambre seront là pour m’attendre et qu’un maillot de bain sèchera au soleil à la crémone des volets verts, tant que derrière la maison, les balles de tennis rebondiront sur le court dans un bruit élastique… tant que tout cela existe, j’ai cette paix en moi, cette confiance.

Et même. Si tout cela disparaissait, la fenêtre, la chambre, le bruit des balles sur le court de tennis. Il y a ce sentier bordé d’herbes en bataille qui conduit à la mer. Je n’ai besoin que de savoir que c’est ici, au fond, que se terminent toujours toutes mes routes, pour me sentir capable d’entreprendre le drôle de voyage qui commencera tout à l’heure, lorsque Gare Vaugirard, le cœur serré mais prêt à en découdre avec tout l’enthousiasme dont je sais faire preuve, je descendrai du train sur le bitume de la voie numéro vingt cinq.

  • 0

    Overall Score

  • Evaluation des lecteurs: 0 Votes

Vous pourriez aussi aimer

78 comments on “La mer, une dernière fois

  1. Encore un très beau billet plein d’émotion. Tes posts m’ont manqué cet été. Très bon retour à toi.

  2. J’ai le même sentiment que toi face à la mer, je me sens complète, et complètement heureuse.
    Ce texte est très fort, je ne résiste pas à te dire l’effet fou qu’il a provoqué sur moi ce matin, pendant quelques instants, suspendue à tes mots.
    Bon retour, je te sens droite, prête à faire face à ce qui semble décisif.
    Bon recommencement.

  3. C’est très joli ce que tu as écrit… et bonne chance pour ta nouvelle vie qui commence ^_^

  4. Quelle émotion!
    Ce n’est jamais facile de commencer une nouvelle vie, mais c’est en même temps galvanisant! Une sorte de liberté retrouvée … Et même si les début sont difficiles, il en ressort toujours de jolies choses, les beaux souvenirs en prime qui viennent s’y greffer…
    Je quitte Paris pour la Normandie demain ;-) J’aurais une petite pensée pour toi…

  5. Du bonheur pour ce recommencement ♥

  6. Ton billet m’a tellement émue et résonne tellement en moi que j’ai senti poindre une petite larme…

  7. Moi aussi je suis restée suspendue à tes mots, d’abord parce que comme toi la mer, à elle seule, suffit à m’apaiser. C’est bizarre, mais c’est comme ça. Et puis surtout parce que tu annonces un recommencement et une nouvelle vie et j’ai connu cette transformation totale de ma vie il y a peu de temps. Je suis partie de Bordeaux avec un grand sac pour venir m’installer ici ( près de Nice ) , sans cartons, avec justes quelques affaires. Et je ne le regrette vraiment pas. Cela m’a demandé beaucoup de courage, mais aujourd’hui je me sens tellement plus en accord avec moi-même. Donc je te souhaite le meilleur dans ton nouvel appart parisien, beaucoup de bonheurs, parce que tu le mérites. Des bises ♥

  8. Je suis si triste d’apprendre cette nouvelle. Je trouve cela tellement triste les séparations… Mais tu l’écris tellement bien … Toi qui nous parle d’amour et de jolies journées sur un beau jour, je te souhaite le meilleur dans ta nouvelle vie.

  9. Great ideas to make use of what is left of August!

  10. Très joli billet, mais je ne peux m’empêcher de le trouver triste quelque part … dans les entre-lignes …. j’espère que ça va :)
    Bon nouveau départ en tout cas !

  11. oO… mais alors dimanche soir je descendrai aussi de ce train, pour rentrer de Normandie !
    Très joli post !

  12. Autour de moi, pas mal de personnes se séparent, et je leur dit la même chose : le meilleur est à venir.

    Il faut se projeter et tu as déjà l’air bien lancée sur une jolie route :)

    Après, on se connaît pas alors mes conseils ne seront pas judicieux et surtout tu es déjà bien entourée donc pas besoin de moi je pense ;)

  13. Il faut apprendre à déguster et apprécier ces moments précieux !
    Alors bonne journée !

  14. Merci pour cet article plein de sincérité mais surtout d’espoir. Je suis moi aussi entre deux départs, et, comme toi, excitation et tétanie se partagent l’affiche à part égale. Parce que l’inconnu attire et bouleverse. C’est tellement rassurant de se dire qu’au milieu de tout ce méli-mélo qui nous semble étranger, d’autres que nous connaissent les même sensations.

    Bises.

  15. Bon vent dans ta nouvelle vie Anne-So, je suis sûre qu’elle sera belle… <3

  16. De tout coeur, et très sincèrement, je t’envoie tout mon courage.
    Parfois, dans le métro, je me dis qu’il serait tout à fait probable que l’on se croise, et que si c’était le cas, j’aimerai pouvoir te prendre dans mes bras pour te remercier de tout ce que tu nous donnes.

  17. Merci Anne-Solange pour ce billet, tout simplement.

  18. Ton écriture est toujours très juste et ici, émouvante, particulièrement. Je te souhaite du courage pour cette rentrée…

  19. ton billet m’a beaucoup émue.. ♥

  20. Je te souhaite plein de bonheur pour ce départ, cette arrivée… si ça peut t’aider le soleil sera de la partie en tout cas aujourd’hui… merci pour tes posts plein d’émotions !!

  21. Pour toi qui sais si bien manier les jolis mots, en voici quelques-uns appréciés au hasard d’une lecture.
    « Ne jamais être triste lorsqu’une chose se termine mais juste se réjouir du fait qu’elle ait eut lieu ».

    Je te souhaite une belle route pour la suite.
    L’

  22. J’aime tes mots et j’ai du mal à trouver les miens pour exprimer l’émotion à la lecture de ton billet. Si en fait « émotion », voilà le mot. Il m’a aussi fait penser à ça  » Si tout disparaît, même si tout doit toujours finir bien, l’avenir n’a qu’à revenir demain, retenir un peu le plaisir dans nos mains, juste le temps de se souvenir au moins… » Un moment de douce tristesse pour mieux repartir. Je te souhaite un joli demain.

  23. J’ai eu des frissons a te lire, ton billet est extremement emouvant, tout charge de nostalgie, de peine sans doute mais aussi d’espoir et de bonheur a venir. Merci de partager ce tourbillon d’emotions avec nous. Et bon vent, Anne-So. Mes pensees t’accompagnent sur ce nouveau chemin, qui sera doux.

  24. Je te souhaite beaucoup de bonheur pour cette nouvelle vie. C’est ça qui compte, finalement.

  25. Il y a quelque chose dans ce billet qui me serre le coeur… Jolis mots, jolies images. J’espère qu’il y aura le bonheur au bout de cette nouvelle route.

    Bises.

    Lili

  26. Ce que je lis entre les lignes me sert le cœur, et en même temps je sais que c’est vers l’avenir qu’il faut se tourner et le faire avec de l’espoir plein le cœur.
    Profite bien de la mer, de cette lumière parfaite, de cet air si pur et si fort et bon courage pour ton retour à Paris!
    Et surtout, donne nous des nouvelles!!

  27. Merci pour tes jolis mots, comme toujours, tellement touchants et sincères… ♥

  28. Juste magnifique . On sent tellement d’émotion dans ce texte ! C’est beau .

  29. Ta nouvelle vie, je la souhaite belle, tout simplement !
    Bisous !

  30. Les mots que j’écris me paraissent dérisoires, on se connait même pas mais parfois même quelques mots…


  31. Parfois c’est bien aussi un nouveau départ …

  32. C’est juste si vrai, si touchant, j’en ai le coeur serré et en même temps il y a ce quelque chose de doux, cette paix, qui annonce un bel avenir.

    Quant à la Mer, elle me fait aussi cet effet-là, sans doute parce que même entourée de montagnes aujourd’hui, je reste au fond de moi la petite varoise née en juillet au bord de la Méditerannée …

  33. Bon nouveau départ à toi :). Très joli post.

  34. Lectrice de l’ombre je commente ici pour la première fois, afin de dire combien ce billet me touche! vraiment!…

  35. Je n’avais jamais laissé de commentaire sur ton blog que je lis depuis longtemps.
    Mais là ton texte m’a beaucoup touchée…
    Plein de belles choses pour ce nouveau départ.

  36. moi aussi je te souhaite tout plein de bonnes choses pour ta nouvelle vie !

  37. Aucun mot ne pourrait décrire de façon juste ce que j’ai ressenti à la lecture de ce billet, et aucun mot de ma part ne pourrait t’accompagner comme il se doit dans cette nouvelle vie, mais tout de même : courage, et bon vent, donc …

  38. J’ai beaucoup apprécié ton post, qui n’a pas manqué de rendre ma gorge nouée par les émotions et la beauté qu’il émet. Je te souhaite d’avoir le courage et la force de quitter ce bout de ta vie, aussi important fut-il pour toi et aussi difficile à effacer. C’est déjà très impressionnant de tout quitter pour tout recommencer, beaucoup de personnes n’ont pas le courage de le faire. Tu mérites de retrouver un bonheur magique dans lequel tu trouveras de quoi passer tout le temps où tu n’es pas dans ton petit paradis en Normandie, et je te le souhaite de tout coeur.
    Continue sur ta lancée extra au niveau des petits billets que tu écris si bien, et bonne chance pour la suite.

  39. Bonjour Anne-So,
    Je te souhaite que ta route vers ce nouveau départ soit ponctuée de très belles choses.

    (Beaucoup touchée par ton billet)

  40. Encore une fois, merci pour ce billet si juste et plein d’émotions.

  41. Ce billet est vraiment très beau et encore plus émouvant.

  42. J’avais suivi ta recherche d’appartement sur twitter et je n’arrivai pas à croire que tu recherchais un studio pour toi toute seule. Ton couple paraissait si soudé..
    J’espère que ta nouvelle vie te comblera et que tu continueras à écrire de si jolis billets !

  43. Bon recommencement…

  44. C’est la première fois que je poste un petit mot, sur ce blog que je lis régulièrement avec plaisir.
    Bon courage à vous pour ce recommencement, qu’il soit aussi doux que ce que vous publiez.
    Faustine.

  45. buon rientro a parigi…con tutto cio’ che seguirà…

  46. Tes mots m’ont vraiment touchés, merci pour ce superbe texte. Je te souhaite un très beau recommencement, je suis sûre que tu vas très bien faire ça.

  47. <3 je me permets familièrement une bise pour t'accompagner un peu dans ton chemin. Les bonnes ondes d'une inconnue restent de bonnes ondes n'est ce pas ? :)

  48. J’avais cru comprendre que ce déménagement était plus qu’un déménagement. Je t’envoie toute mon affection, te connaissant, même infiniment, je sais que tu va écrire une nouvelle page avec toute l’élégance qui te caractérise. A très vite pour un café à la terrasse d’un bar au nom d’oiseau moqueur…

  49. Les séparations ne sont jamais faciles. Une impression de devoir tout reconstruire, un travail de titan qui nous attend. C’est vrai. C’est aussi l’occasion de SE reconstruire, dans des année ou à deux on s’est peut être oublié. Se créer une nouvelle identité, 100% nous et pas un nous qui plait a l’autre, qui s’est adapté, modelé.
    Ecrire est surement une façon d’extérioriser nos émotions,
    Merci pour ce blog que je lis avec plaisir à chaque fois :)

  50. Courage, ça fait peur, c’est difficile quelques semaines/mois mais très souvent c’est énormément de bonheur par la suite…

  51. ton article m’a beaucoup touché.

  52. ton billet m’a profondément émue pour ce qu’il recèle de peine, de tristesse et aussi pour ce qu’il laisse transparaître comme force, courage et détermination. je souhaite que tous tes demains t’apportent une dose de Bonheur qui te fera sourire au début un petit peu, puis de plus en plus !

  53. Juste pour te dire que tu es une musicienne des mots, ta sensibilité, ta pudeur, ta délicatesse composent de jolies mélodies et j’ai plaisir à te lire avec mes oreilles.
    Plein de courage et de bonheur pour toi.

  54. Je sors de l’ombre pour t’envoyer toute ma sympathie. Je te suis depuis très longtemps, j’avais lu ces billets sur ton couple qui semblait si soudé… je suis triste ce soir, même si je ne te connais pas. Mais comme beaucoup de gens disent : le meilleur reste à venir !
    Bon courage !

  55. <3

  56. Ton billet est si bien écrit: tristesse et nostalgie se mêlent à l’espoir et à la volonté…
    Je te souhaite plein de belles choses dans ta nouvelle vie !

  57. Quels que soit les moments que tu choisis de partager avec nous, les douloureux comme les heureux, ils deviennent infiniment poétiques et élégants sous ta plume.
    Du bonheur pour la suite de l’aventure!

  58. Très joli billet, vraiment…
    Tu confirmes donc ce que je pensais avoir compris, de loin…
    Je t’embrasse fort fort, jolie Anne-So, et te souhaite bon vent, dans le bon sens du terme.
    A bientôt j’espère… :-)

  59. Très beau texte comme d’habitude…et superbe cliché où la couleur de la maison se mêle habilement à celle du ciel :)
    Bon courage & bonne chance pour cette nouvelle vie <3

  60. Un bien joli récit, comme toujours..^^
    Bon départ pour ta ‘nouvelle vie’

  61. Il paraît que rien n’arrive par hasard et que le meilleur est toujours à venir. La première fois que j’ai entendu ces mots c’était peu après un accident, j’y croyais pas et trouvais cela décalé. En définitive aujourd’hui j’y crois plus que jamais.
    Ce sont, selon moi, dans les moments les plus durs où l’on en sort le plus fort et où le meilleur a sa place !
    Belles choses à toi…

  62. J’aime beaucoup ce que tu ecris, alors bonne rentrée, bises.

  63. Quel beau texte pour raconter le bouleversement que ce doit être de tout reconstruire après 14 ans, plein de courage et de bonheur à toi.

  64. Tes mots résonnent comme à chaque fois très fort en moi et me laissent toute chose! Tu as la magie de dire souvent ce que j’aurais pu, mais en mieux, surtout en plus juste. Toujours.
    Ce petit coin dont tu parles si bien, je l’ai aussi, et rien que de savoir qu’on l’a, c’est déjà le bonheur et l’apaisement instantanés.. Bien sûr, le retrouver c’est encore mieux!
    Bon courage pour ce renouveau, même si je crois que tu en as déjà vraiment fait preuve.

  65. Et puis ce bitume du quai 25, je l’ai si souvent foulé durant mes années fac, mes parents habitants Verneuil sur Avre… ;)

  66. Quelle émotion en lisant cet article, la mer est quelque chose de magique qui se réveille dans chacun de nous dès que l’on s’approche de la mer et que l’on sent cette odeur si particulière.
    Bonne nouvelle vie à toi :)

  67. Rien à dire sur ce billet si émouvant.

  68. love your photos!! you are so talented!
    http://citygirltoday.blogspot.com/

  69. la route est longue, mais la vie est belle….

  70. Un moment si difficile à vivre et pourtant ce texte transpire la philosophie, la sagesse, un tel recul sur la situation, je t’admire…
    Bon courage pour cette nouvelle vie, j’ai hâte d’entr-apercevoir dans tes photos ce mouchoir de poche qui est ton nouveau chez toi et ce que tu vas en faire avec ton joli sens de la décoration et du détail

  71. J’aime beaucoup la fraicheur de tes posts, celui-ci empli de mélancolie , on en a presque des frissons !
    Bonne rentrée à toi !
    Je languis un nouveau post !!!

    Justine.

  72. Se souvenir des belles choses et avancer. Bon courage pour ta nouvelle vie !

  73. Ou comment la blogosphère peut aussi être subtile et pudique…

    Ça fait du bien sourit

  74. Beaucoup de délicatesse et de grace dans ce texte. Très émue par tes mots (comme toujours).
    On sent la tristesse, un peu de peur au ventre mais aussi et surtout toute la belle énergie qui te caractérise. C’est étrange ce lieu (internet): nous ne nous connaissons pas mais à te suivre depuis plusieurs années je me sens quand même autorisée à te dire: courage et confiance…
    De belles pensées pour toi sur ce quai et sur ce nouveau chemin qui s’ouvre à toi.

  75. Merci pour ce beau billet Anne-So et bon courage pour la suite.

  76. Tellement de commentaires sont déjà postés que le miens se fondra surement dans la foule, néanmois je tenais à te dire la même chose que toutes les autres : Courage. Je pense qu’il n’y a rien de plus dur que de perdre un être qu’on aime, par séparation, ou disparition. Courage. Mais ce n’est qu’un mot, et je ne peux rien faire d’autre que de te l’écrire… Malheureusement.

  77. Je te souhaite une belle nouvelle vie Anne-Solange mais je te fais confiance, tu sais trouver ces petits bonheurs qui font tant de bien même s’ils sont cachés.

Les commentaires sont fermés