,

De l’autre côté du périph

Hey, coucou ici! Le temps passe vraiment si vite (je viens de regarder la date du dernier billet)(la honte)?

Que s’est-il passé depuis tout ce temps? Essentiellement de bonnes choses, en ce qui me concerne. Comme quoi, c’est souvent bénéfique de lever le pied. Principalement, ce qui s’est passé : un déménagement. Le quatrième en trois ans et j’espère bien le dernier avant un petit bout de temps.

Je me souviens de ce jour où, sur l’insistance d’une amie, nous avons consenti à prendre le RER pour aller découvrir ce à quoi pouvait ressembler cette petite ville du Val de Marne qu’elle nous vantait avec tant d’enthousiasme. Une petite ville où le métro ne passe même pas. Imaginez.

Pourtant, je me rappelle aussi très bien de cette phrase, dite un peu en l’air alors qu’une demie heure après avoir posé le pied dans la station de RER, émerveillée par cette sensation étrange de me trouver si loin de Paris, pendant que nous longions une ruelle bordée de jolies maisons : “Je crois que c’est ici que nous allons habiter”. J’ai dit ça sans y penser et certainement sans y croire. Finalement, huit bons mois plus tard, c’est effectivement à 100 mètres de cette ruelle que nous avons emménagé, il y a quelques semaines.

Sortir de Paris. Comme pour plein de gens, ce n’était pas vraiment un choix (il arrive un moment où la perspective de vivre dans une cage à lapin n’est plus vraiment considéré comme “un choix”). Pourtant, après quelques semaines, j’ai le sentiment que c’est exactement ce dont nous avions envie, sans oser franchir ce cap (par “cap”, il faut comprendre : “périphérique”). Bref, nous voici en banlieue, heureux et finalement pas si étonnés de l’être.

La jeune femme de 25 ans que j’ai été a dû se pâmer d’horreur en apprenant que son futur la conduirait par delà les limites de la station Château de Vincennes.

Bref, pour le moment, nous vivons – les photos sont trompeuses – dans un bazar approximatif où chaque chose est posée là où il y a de la place. Par exemple, au moment où j’écris ces lignes, deux canapés sont entassés dans le salon : l’ancien attend de trouver un nouveau propriétaire ; le nouveau cherche encore sa place.

Enfin. Voilà quelques semaines que je rentre chaque jour chez moi sans trop y croire. Impressionnée par le calme, l’espace (relatif, tout de même) et la lumière. Comme je l’ai écrit à quelqu’un il y a quelques jours : j’ai l’impression que ma vie se rapproche de l’idée que je me fais de la vie. Alors autant dire que ça va bien.

Sinon, je suis toute excitée car je prépare un livre de DIY qui devrait arriver en librairie en septembre prochain. J’ai envie d’en parler tout le temps tant ce projet m’enthousiasme. D’ailleurs voilà : j’en parle tout le temps.

Et à propos de livre, il y a aussi celui-ci, Dis-moi Oui! qui est sorti il y a quelques semaines jours, que nous avons écrit ensemble avec Eleonore. C’est un livre sur le mariage – évidemment. Team Un Beau Jour oblige – avec des reportages de vrais mariages qui donnent envie de se marier, des DIY et de jolis conseils pour organiser cette journée. Nous avons beaucoup travaillé sur ce livre. Il fait partie de ceux que j’ai aimé écrire et dont j’aime le résultat et donc, si vous l’ouvrez, j’espère que vous l’aimerez aussi. Et puis, il est entouré d’une foule de bonnes fées : Sarah, Anne, Béatrice, Lisa, Anaïs, Laura, Krystèle, Eva… Ce qui fait que je l’aime encore plus.

Si vous avez envie de vous l’offrir, n’hésitez pas à l’acheter dans notre boutique, on vous le dédicacera avec plaisir (il y a un petit encart prévu pour le texte que vous voulez voir apparaître, au moment de la commande).

Oh ! Aussi! Super important : je ne sais pas si vous avez entendu parler de ce site vraiment chouette, Radioooooo. C’est une sorte de radio à remonter le temps avec des sélections musicales de plein de pays du monde, classées par décennie. Par exemple, vous pouvez écouter de la musique chilienne des années trente ou bien de la musique syrienne des années cinquante. La sélection musicale est – selon moi – irréprochable. Je n’écoute plus que ça depuis que le site a été lancé et je passe mon temps à noter les références des titres. Surtout, ne manquez pas d’aller y jeter un oeil.

home-hom-002

home-C1-001home-C1-002

home-C1-003

home-C1-004

home-C1-005

home-C2-001home-C2-002

home-C2-003

home-C2-004

home-C2-005

home-C3-001home-C3-002

home-C3-003

home-C3-004

home-C3-005

  • 0

    Overall Score

  • Evaluation des lecteurs: 0 Votes

Vous pourriez aussi aimer

24 comments on “De l’autre côté du périph

  1. Je suis impressionnée par la bibliothèque avec les tranches de livres rangées par couleur ! Et cette lumière !
    Sortir de la ville, ce n’est pas encore un pas que j’ai franchi là où je vis, sans doute parce que je vis déjà très proche de la limite.
    Et puis ça fait des années que je veux partir, changer d’appartement, et puis je n’y arrive pas, je m’enthousiasme quelques jours-semaines et puis ça ne tient pas, ce n’est pas encore un projet que j’ai réussi à concrétiser.
    En tout cas je te souhaite bien du bonheur dans ton nouveau chez-toi !
    (Bon et je radote mais ton chat – dont j’ai oublié le nom – est vraiment mignon, voilà).

  2. Les postes réguliers me manquant mais dès qu’il y a du nouveau je suis contente car je sais que ça va être un régal à lire et à regarder ! Pour trouver une meilleure qualité de vie, nous avons fait plus que franchir le périphérique, nous avons traversé la (que dis-je des) frontière. On voudrait en savoir plus sur ce nouveau chez toi (ça donne envie d’en voir plus même si je comprends que tu ne veuilles pas tout étaler ici).

    Je ne commente pas souvent mais comme je suis dans une période où j’ai envie et besoin de m’entourer de beau, je voulais te dire que ton blog participait à enrichir ces petits moments.

  3. Rah la la !! Toujours de belles photos ! Douces, lumineuses et colorées. Love baby love.
    PS : on est voisines, j’habite aussi le Val de Marne ;-)

  4. ravie de te relire ! ça nous manquait à toutes, je crois
    ton nouveau chez-toi (chez-vous, en fait) est tout simplement ravissant. en te suivant sur instagram j’avais même cru que tu étais retournée à Granville.

  5. Cela semble tellement beau et lumineux votre nouveau chez nous. On dirait une maison d’été.
    Cela fait plaisir de te lire à nouveau et de te retrouver si apaisée.

  6. J’ai fait encore plus loin que le périph : la province et je me porte comme un charme !
    Au delà de la beauté des tes photos, ce que j’apprécie sur ton blog, c’est le fait de découvrir de nouveaux sites, je vais immédiatement aller sur Radiooooo (désolée, mes yeux fatiguent en fin de journée et le je ne sais plus s’il y a le bon compte de o :).

  7. Ahhh un petit post…*bonheur absolu*…! Ca m’a l’air charmant chez toi, et puis je vis la même situation en ce moment, entre bibelots rangés et bordel inachevé. Alors ce post avec “calme, lumière, espace”, ne pouvait pas mieux tomber :-) C’est très agréable de prendre son temps à apprivoiser sa maison pour en faire un petit nid douillet, de tester, bouger, retester, tout rebouger…
    Qu’est-ce que j’ai hâte de m’offrir ton livre de DIY, pour le mettre à côté de ton “It book” qui trône sur ma table de chevet (que je prends un réel plaisir à feuilleter de temps en temps, quand j’ai besoin de m’apaiser)!
    Bonne partie de décoration!

  8. Je trouve super l’idée de trier les livres par couleur…tres graphique :)

  9. J’adore tes photos qui sont jolies et lumineuses et qui me donnent le sourire ! Je ne te suis pas depuis longtemps mais je suis déjà fan je crois… Vivement les prochains articles :)

  10. J’adore la déco !
    Petite question : où as-tu acheté le grand cadre photo transparent ?

    • Il vient de chez Habitat, mais je l’ai depuis pas mal d’années maintenant, je ne sais pas s’ils les font toujours.

  11. Je crois que quand les parisiens osent sortir de cette ville, ils sont surpris de découvrir que oui il y a une vie ailleurs et qu’elle peut être super sympa aussi…Welcome en banlieue !!

  12. En tout cas, les premières photos donnent envie d’en découvrir davantage ! Bientôt ? ;-)

  13. ton écriture est très sereine et c’est bien agréable !

  14. Qulle bonheur de te lire à nouveau.
    Tu as l’air sereine et bien dans ta vie…chouette!:)

  15. Bienvenue dans la val de marne alors !
    Je suis ravie de te relire ici
    signé : une voisine un peu plus au sud (j’ai cru comprendre quelle était la ville sur insta ;-)

  16. Peu importe la régularité, mon coeur de granvillaise se réjouit toujours autant d’avoir de tes nouvelles par ci par là. C’est doux de te voir “grandir” de te sentir sereine et épanouie dans ta vie un petit peu plus loin que ton centre. Prends soin de toi Anne Solange
    Elizabeth

  17. Et c’est le matou qui doit être content de pouvoir se prélasser et faire sa loi dans ce nouvel espace :)

  18. Ca a l’air divinement beau chez toi, et cette vue sur le piano. Quand je serais plus grande *dixit la fille qui a bien passé la vingtaine* ça sera presque pareil que chez toi :)

  19. Ahhh, un nouveau post !
    Nous avons déménagé il y a près de 3 mois, en s’éloignant un (tout petit) peu de notre zone de confort…et pas une fois nous ne l’avons regretté jusqu’à présent. Mais effectivement c’est toujours le bazar, et ça risque de durer un moment…
    Ca a l’air bien joli chez toi, et je ne sais pas pourquoi ça ne m’étonne pas ! ;)

  20. Ah vivre en dehors de Paris… Le pire c’est que ce sont les provinciaux qui sont choqués des gens qui ne vivent pas à Paris. J’ai vécu 5 ans intra-muros et aujourd’hui je vis dans le 92. Un appartement plus grand, du calme mais toujours tout ce qu’il faut à proximité. Un réel plaisir. :)

  21. “j’ai l’impression que ma vie se rapproche de l’idée que je me fais de la vie”cette phrase me touche à un point…
    c’est exactement ça – je n’y suis pas encore tout à fait, mais c’est à cela que j’aspire également. Chaque déscision, chaque changement, chaque rencontre m’en rapprochent un peu plus. L’impression de devenir chaque jour un peu plus soi-même. Ce n’est pas toujours facile, mais ça vaut la peine, toujours.
    Merci :)

  22. Bonjour Anne-Solange. Ça fait longtemps que je ne suis pas passée ici.
    C’est drôle de te lire car j’ai vu sur instagram que tu es partie habiter là où j’ai grandi. Là où j’ai mes souvenirs de petite fille. Le parc de la Mairie. Le parc des Epivans (existe t’il toujours ?). Le Village.
    Et puis après je me suis rapprochée, là où il y avait le métro hihi. Pour y revenir quelques années après. Bref j’ai fait le yoyo entre ces deux villes pendant 20 ans, avant de m’expatrier complètement à l’Ouest.
    En tout cas ça fait plaisir de voir que tu t’y sens bien.
    Je te souhaite une bonne installation et de te construire de beaux souvenirs.
    Bises

    ps: Je ne sais pas si cela existe toujours mais en mai il y a la grande fête de la Madelon. Grande braderie dans toutes les rues du village. Grosse fête. J’en ai des souvenirs plein les yeux encore.

Les commentaires sont fermés