Fabriquer des Miracles

Cette année, il ne faut pas être trop pressé avec moi : j’avais fait quelques images de ce petit projet au mois de mai sur Instagram et promis d’en proposer un pas à pas explicatif. Nous voilà… en novembre !  Connaissez-vous les « Milagros » mexicains, ces ex-voto en métal peint qui sont traditionnellement offerts aux divinités pour demander une faveur, ou remercier d’un bienfait obtenu ? Depuis toujours, j’ai une attirance instinctive pour l’art folklorique mexicain. Même si je n’y connais pratiquement rien, l’étendue de mon savoir n’allant pas plus loin que les couronnes de fleurs dans les cheveux de jais de Frida Kahlo, les crânes en sucre du jour des morts, les guirlandes de papel picado, les nichos (je crois que je vous proposerai un autre billet sur ce thème, si celui-ci vous plait) et les ex-votos, mais ils ont sur moi un pouvoir d’attraction irrésistible ! Je soupire de bonheur devant les combinaisons de couleurs vives, les motifs floraux et l’esthétique naïve de la plupart des représentations qu’elles soient animales, religieuses ou symboliques.

Voilà des années que je rêvais de m’offrir une série d’ex-votos en métal peint, mais en découvrant le prix qu’un seul d’entre eux dans une jolie boutique parisienne qui proposait une sélection d’objets sur le thème du Mexique, je n’ai pas pu m’empêcher d’entendre ma petite voix bricoleuse me dire : « ça, tu es capable de le faire toi-même« . Ni une, ni deux, je commençais à réfléchir avant même d’être rentrée à la maison.

Je savais – pour avoir passé un certain temps à en chercher afin de proposer le DIY de cette couronne de feuilles – que le métal repoussé était difficile à trouver et hors de prix. Il me fallait donc une alternative. Par chance, je l’ai trouvée du premier coup : en utilisant des canettes d’eau pétillante. Pour les couleurs, j’ai immédiatement pensé à ces feutres achetés à Londres il y a deux ans et qui ne m’avaient pas encore vraiment servi, les célèbres « Sharpie » : j’avais craqué le fond de mon pantalon en me baissant pour les examiner et traversé la gare avec le fûte ouvert en deux, ce qui les rend très difficiles à oublier. Enfin, pour les outils, j’ai tout de suite pensé à mon outil de pliage du papier (un stylet de gaufrage tout à fait basique qu’on trouve dans n’importe quel magasin de loisirs créatif) et l’affaire était pliée. C’est ce qui est extraordinaire après plus de 10 ans de DIY de toute sorte : je sais désormais assez vite comment obtenir ce que j’ai en tête.  Tout a fonctionné comme des roulettes. 

Voici comment réaliser vos propres ex-voto. Vous verrez, c’est un passe temps addictif, à la fois fois facile à réussir et très gratifiant. J’en ai réalisé je-ne-sais-pas-combien depuis mes premiers essais. C’est également un projet que vous pouvez tout à fait réaliser avec des enfants, à condition de prendre quelques précautions (que je détaillerai dans une note à la fin du billet).

Le matériel dont vous avez besoin

Du métal à repousser : acheté dans le commerce ou bien en récupérant les feuilles de métal de canettes de boisson (sodas, eaux pétillantes…). L’opération est relativement simple : il suffit de couper le métal à l’aide d’une paire de ciseaux et de bien nettoyer la feuille avant de l’utiliser. Par contre, elle peut être un peu dangereuse car le métal est très (très) coupant. Pensez à utiliser des gants de protection et à faire attention.

☐ De la peinture adaptée au métal : ici, j’ai utilisé des feutres indélébiles de la marque « Sharpie », mais vous pouvez aussi utiliser du vernis à ongles (un peu plus délicat à manier mais qui donne un bel effet brillant qui évoque le métal émaillé).

☐ Des outils d’embossage : Je me suis principalement servie d’un stylet de gaufrage ordinaire, mais vous pouvez utiliser vos propres outils : la pointe ronde d’un pinceau, la pointe d’un vieux stylo à bille… n’hésitez pas à essayer ce qui vous vient à l’esprit :)

☐ Un morceau de carton : vous pouvez utiliser du carton ondulé, mais aussi tout ce qui vous permettra d’obtenir un « support mou » pour travailler : plusieurs épaisseurs de tissu, de la mousse…

☐ Une paire de ciseaux (à laquelle vous ne tenez pas trop)

Du ruban de peintre : ou tout autre adhésif  que vous aurez sous la main : scotch, masking tape…

☐ Du dissolvant et des cotons tiges : pour corriger vos éventuels petits couacs.

Les étapes pas à pas

– 1 – 
Prenez une « feuille » de métal (métal à repousser ou bien métal issu d’une canette en aluminium).

– 2 – 
Fixez la feuille de métal à un support « mou » (carton, mousse, tissu épais…) de manière à éviter tout risque de coupure, le papier étant très fin.

– 3 – 
Dessinez le motif souhaité à main levée. Cette étape est optionnelle, vous pouvez également le dessiner directement au stylet.

– 4 –
Re-dessinez le motif à l’aide du stylet de gaufrage. Inutile d’appuyer trop fort, mais attention : le métal est une feuille glissante et vous risquez de déraper une fois ou deux.

– 5 – 
Si vous avez dessiné au moyen d’un feutre, c’est le moment d’effacer tout ça. Un peu de dissolvant et un coton font parfaitement l’affaire.

 

– 6 –
Vous allez maintenant pouvoir commencer à travailler les pleins et les creux. Et pour cela, il vous faut supprimer l’adhésif, car vous allez travailler sur les deux faces.

– 7 –
Si vous utilisez le métal recyclé d’une canette, vous allez devoir travailler sur le motif imprimé ce qui complique un peu la tâche :-)

– 8 –
À vous maintenant de réfléchir à ce que vous désirez obtenir : tous les creux devront être dessinés sur l’endroit du dessin et les pleins le seront en travaillant sur l’envers.

 

– 9 –
Pour faire le coeur, qui est en « plein », j’ai retourné la feuille. Pour les pleins de ce genre, je vous conseille d’utiliser un objet assez large et rond, comme la pointe du manche de ce gros pinceau.

– 10 –  
Vous voici arrivée à l’étape la plus simple et la plus amusante : colorier votre oeuvre à l’aide de marqueurs indélébiles. Vous pouvez aussi utiliser du vernis à ongles.

– 11 –  
Il ne vous reste plus qu’à découper. C’est assez simple car le métal est très fin et se coupe comme du papier, attention cependant aux blessures, encore une fois.

– 12 –  
Voilà, vous avez terminé ! Si vous désirez suspendre votre oeuvre au mur, n’oubliez pas de percer un petit orifice pour y faire passer un fil où le suspendre directement à un petit clou.

Petites notes pour vous aider
 

Attention, bords coupants. La feuille que vous pourrez tirer d’une canette de soda en aluminium est très coupante. Je vous invite à redoubler de précautions, notamment, au moment de l’embossage où vous serez amené.e à travailler sur les deux faces de l’objet et donc à manipuler la feuille. Vous pouvez aussi la border de ruban adhésif, notamment si vous faites ce projet avec de jeunes bricoleurs.

Enfants bienvenus. Vous pouvez parfaitement impliquer vos enfants dans la réalisation de vos petits coeurs en métal, mais veiller à leur assigner les tâches les moins exposées au tranchant du métal. Leur activité favorite sera certainement le coloriage, qui peut être effectué par tout le monde.

Pour les petites corrections. Au moment du coloriage, vous pouvez rectifier bavures et petites erreurs avec un coton ou un coton-tige imbibé d’un peu de dissolvant. Cela fonctionne aussi bien avec les feutres qu’avec le vernis.

Quoi dessiner, où trouver de l’inspiration ? Sur Pinterest, je vous ai préparé un tableau d’inspiration pour vous aider à vous y retrouver et glaner des idées. De manière générale, la plupart des motifs tournent autour du coeur et  de la main, mais vous pouvez évidemment décliner ce principe à l’envi (arc-en-ciel, guitare, sujets évoquant Noël…).

Liste de courses

Et voilà la liste de courses que je vous propose pour réaliser ce projet créatif. Les liens sont sponsorisés, cela signifie que, si vous passez commande sur Amazon depuis en cliquant sur l’une de ces images, je toucherai une petite commission.

Stylets de gaufrage

Marqueurs indélébiles

Feuilles de métal

J’espère que ce pas à pas vous aura donné envie de vous installer à une table pour y fabriquer des bricoles. Ces petites figurines en métal peint offrent tant de possibilités que je nourris de grands espoirs pour elles, et je pense que je vais poursuivre mes explorations avec le métal repoussé qui est très amusant à travailler. Et puis, j’avais un peu perdu le goût de ces DIY. Après tant d’années à imaginer des DIY sur le thème du mariage pour Un Beau Jour, il me semblait avoir épuisé mon réservoir, mais il faut croire que ces choses-là reviennent toujours nous trotter dans la tête. « Par la porte ou par la fenêtre » comme dirait maman.

Billets sur le même thème

6 réflexions sur “Fabriquer des Miracles”

  1. C est excellemment fichu ces petites saynètes explicatives !!
    Bravo Anne So
    Ou puis je trouver des modèles mariage pour mon very soon Wedding pliiiz.
    J attends les autres news avec impatience.
    Cachemire et Soie c toujours siii joli.
    XXX
    Eve

  2. Te retrouver est un vrai plaisir et ce tuto ouvre des possibles incroyables ! A l’occasion, je testerai avec ma nièce !
    ça me fait tellement plaisir de te revoir par ici! et pour la pochette surprise de la semaine pro, je veux bien que tu nous parles du dessin….comme tu as découvert que tu étais doué…vu que tu ne savais pas trop par quoi commecer ;-)
    bonne journée !

  3. Trop chouette ! J’adore !!! Et pourtant… suis pas du tout fan du DIY (je t’ai découverte côté photo). Mais là, c’est la première fois qu’un article me donne autant envie de m’y mettre. Et super les photos animées Bravo & merci
    PS : j’adore tout ce que tu nous racontes

  4. C’est adorable tout ça ! Au même titre que tes mots toujours aussi délicats, que ces partages, que cette nouvelle lettre hebdomadaire … merci Anne Solange pour ta générosité, c’est toujours un plaisir de te retrouver, surtout ici.
    Et oui, j’affectionne depuis ses débuts ce blogs, et je suis ravie que tu aies décidé d’y revenir !
    Pour le reste, je me suis faite discrète mais j’ai beaucoup pensé à toi, à vous …
    A très vite et bonne fin de semaine.

  5. Oh la la merci pour ce joli DIY,un vrai soleil dans cette journée un peu grise.
    Et puis aussi merci pour vos mots,votre jolie personnalité,vos partages,c’est toujours une fenêtre de poésie et de délicatesse qui viennent embellir le quotidien.
    Alors en retour je vous envoie des tonnes de douceur où puiser à volonté quand vous en avez besoin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *