fbpx
Vous consultez actuellement la rubrique

août 6, 2009

Le théâtre tranquille des grandes marées d’été

La pêche à pied, ce satané recul de l’eau qui me privait de bain pendant trois longues journées, moi qui passait ma vie dans l’eau. Alors que mes cousins y voyaient une amusante rupture dans le rythme normal des vacances, j’y ruminais la frustration de ne pouvoir jouer au dauphin. Débusquer la praire m’amusait quelques

Lire la suite
Retour haut de page