Le théâtre tranquille des grandes marées d’été

blog-maree-00

La pêche à pied, ce satané recul de l’eau qui me privait de bain pendant trois longues journées, moi qui passait ma vie dans l’eau. Alors que mes cousins y voyaient une amusante rupture dans le rythme normal des vacances, j’y ruminais la frustration de ne pouvoir jouer au dauphin. Débusquer la praire m’amusait quelques courtes minutes, puis je passais le reste de la journée à geindre et à hurler chaque fois que je voyais (ou croyais voir) passer une araignée de mer, c’est à dire à un rythme extrêmement soutenu.

Hurler, pour les pêcheurs est la plus sûre manière de gâcher leur journée. À bien y réfléchir, j’étais peut-être une enfant sournoise.

En grandissant, toujours peu douée pour les raffinements de la pêche à la pissée – qui désigne la méthode pour débusquer les praires – je me suis contentée de suivre le mouvement familial de loin pour observer le fourmillement humain qui va de pair avec les grands coefficients marins. Ce passionnant fourmillement.

[imagebrowser id=258]

Incroyable agitation multicolore, foule silencieuse, grouillante, grattante. Foule comiquement courbée en un mouvement inconfortable. Foule éreintée. Les enfants avec leurs élevages de crabes miniatures noyés dans une armée de seaux fluo imprimés Mickey mouse. Les vrais pêcheurs qui vous font croire d’un air méfiant de bon normand qu’on ne trouvera rien ici, bien que leur panier de pêche soit bourré à craquer de coquillages gros comme des abricots. Les pêcheurs du dimanche qui s’illuminent chaque fois qu’ils ont gratté une belle palourde, attendrissant petit miracle qu’on peut lire dans leurs yeux.

Ceux qui pêchent pour le simple plaisir de débusquer et rejettent aussitôt à la mer. Les habitants du coin qui retournent amoureusement chaque pierre à leur emplacement exact et quelques vacanciers qui n’y connaissent rien et vandalisent la plage avec leurs gestes brusques et leur façon de biner comme s’ils espéraient pouvoir y planter des choux.

Ceux, encore, qui ne sont là que pour le seul plaisir de la promenade et d’autres au contraire, acharnés, qui labourent et retournent avec force, violemment résolus à ne rentrer chez eux qu’avec la promesse d’un plantureux dîner ou, moins avouable, déterminés à impressionner leurs amis…

Cette année, j’attendais avec beaucoup d’impatience l’opportunité de faire quelques photos et peut-être parvenir à saisir des bribes de cette épopée secrète, pratiquement invisible à l’œil nu, qu’on rejoue inlassablement les jours toujours trop rares où la mer se retire quelque part dans un lieu inconnu, peut-être au bout du monde et où il fait beau temps.

blog-maree-07

blog-maree-12

maree-27

Billets sur le même thème

32 réflexions sur “Le théâtre tranquille des grandes marées d’été”

  1. Contrairement à toi, je n’ai pas eu la chance de connaître les joies de la pêche à pied en étant petite… mes parents sont à des milles lieues de cette culture marine, c’est bien dommage, car quand je vois tes photos, je me dis que j’ai manqué quelque chose… :clin
    (mais dis moi Anne-So, tu es normande ou bretonne ?)

    1. En fait, je suis les deux : je suis née en Normandie, et une grande partie de ma famille vit là bas, et j’y ai passé, enfant, toutes mes vacances, mais je n’y ai jamais vécu. Et jusqu’à mes 22 ans je vivais en Bretagne. Voilà, tu sais tout :)

      1. et sans être indiscrète ces photos de pêche ont été prise où ? je suis de coutainville, donc Chausey et la pêche aux palourdes et autres coques ca me connaît ! merci en ts cas pour ces photos fraiches & riches de souvenirs pour moi. Ps : tes adresses parisiennes sont toujours de bon conseil
        Anne

  2. Tes photos sont sublimes et ton texte délicieux. Moi je me suis retrouvée sur la plage, les pieds dans le sable tout le temps de ma lecture. Ca change de mon bureau à Montreuil sous Bois… :rit

  3. Magnifiques photos!!!
    J’adore celle avec le grand ciel, et les gens tout petits en dessous… (?!?…)

    Bon la pêche à pied… pour moi c’est niet… j’ai la phobie des crabes…(oui, oui je suis bizarre)

    1. Non, ca n’a rien de bizarre, je dois dire que je n’aime pas trop ça non plus (à part les manger, je dois dire, mais là c’est ma conscience qui me titille… on n’en sort pas)

      :)

  4. Superbles photos :rire (la le petit émoticone c’était juste pour essayer)
    Depuis toute petite, je vais en Normandie sur les plages du débarquement, alors chez nous aussi, la pêches aux étrilles (petits crables), c’était un rite, une grand messe annuelle et obligatoire. :)

    1. Mmmmmmmmmm les étrilles !!!!
      Rien que de lire le mot ça me donne faim. A chausey aussi on pêchait ça (enfin « on », « eux », parce que moi j’ai touours eu un peu peur des crabes)

  5. tes photos et ton texte sont sublimes! j’aime beaucoup le tournant qu’a pris ton blog, entre moments beauté/mode et détours plus intimes…

  6. Des textes et des photos toujours subtils et poignants… Je sors de mon statut de lectrice-ombre pour vous féliciter et vous signaler, en restant dans les marées, mes récents posts-marins (ou bien trous normands, métaphoriquement parlant bien-sûr) http://www.gradivasoup.net.
    A très bientôt!

  7. Je vais me répéter, mais tes photos sont magiques. Avec le thème abordé aujourd’hui, j’ai l’impression de remonter dans le temps, celui où j’étais une petite fille qui cherchais les couteaux.

  8. Tes photos me donneraient presque envie de participer, pour une fois, à la pêche à pied… Je suis comme toi, je préfère regarder de loin. Mais avec ton appareil, tu as trouvé le bon compromis pour participer sans avoir à te baisser. De quoi déguster ensuite la pêche sans mauvaise conscience ;-)

  9. Moi j’aime particulièrement la 2 ème photo : le goéland surveille tranquille sur son rocher qui émerge à peine le pêcheur attentif , on ne sait jamais au cas où ???? de toute façons il sait pertinemment qu’après une marée il y aura de bonnes choses pour lui , des tas de petits crabes pourtant bien cachés n’auront pas résisté à tout ce chamboulement et vont flottés tel des bois morts au retour de la mer .Alors patiente !le festin n’est pas bien loin .
    merci Anne-So pour tous ces écrits .

  10. Picture 8 of 20.
    Pour les couleurs, ce rouge…

    Picture 4 of 20.
    Pour toutes ces pauvres moules entassés dans ces filet. J’adore cette photo!

    Picture 10 of 20.
    Dégout de ce truc.(Anémone peut-être?)^^

    Picture 12 of 20.
    Cette photo m’évoque énormément de choses. Le ciel, le ciel, le ciel. Ah non pas que, ça grouille en dessous, sur terre. N’empêche qu’on est tout petit… ça relativise…

    Picture 15 of 20.
    Voyons, le dernier chic n’est pas d’assortir son sac à ses chaussures, mais son manteau à son seau! :)

    Picture 19 of 20.
    Magnifique photo sur tout les plans.

    J’adore ce post. sourit Et le titre!

    1. Oh! Merci beaucoup pour ces commentaires « photo par photo », c’était un vrai plaisir de les lire. Et pour la 19, je suis contente que tu la trouve réussies, elle faisait partie des photos dont je me disais « celle-là, il y a que moi qui vais la trouver bien ». je suis contente de voir que non.

  11. C’est un bonheur ce billet… Parce qu’il est si juste, et si beau, et si doux, et parce que cette année je suis privée de pêche (version plutôt promenade pour moi); l’Allemagne, pas la Bretagne (ma Bretagne est toute proche de ta Normandie, si je ne me trompe pas)… J’en profite pour te dire que, même si je ne commente jamais, je viens tous les jours ou presque!

  12. Je trouve la photo 7/20 magnifique, c’est ma preferee!

    que de souvenirs! j’ai toujours deteste la peche… Je crois etre une des rares bretonnes auxquelles l’odeur de la mer donne des nausees…shame on me!

    1. Ah :) Merci Louise, je dois dire qu’à moi aussi, c’est une de mes préférées. Mais ma favorite reste sans conteste la premiere (celle avec les 5 pêcheurs alignées)

  13. C’est assez étrange, ces deux derniers billets me permettent de mieux comprendre les codes de la vie marine (?). Cela me touche d’autant plus que, contrairement à toi, je ne suis en Bretagne que depuis quelques temps, après avoir vécu à Paris et ailleurs. Et effectivement, les bâteaux, la pêche mais aussi le temps, les vents font partie des conversations quotidiennes!

  14. Tes photos sont magnifiques (comme d’habitude j’ai envie de dire :clin ) mais surtout celles-ci me rappellent des tas de souvenirs ! Mes parents fous de pêche à pieds me forçaient à les suivre dans leur délire, été comme hiver bien sûr. Le problème c’est que je n’aime pas les crustacés, coquillages etc… et que rester penchée des heures à farfouiller dans la boue, en hiver et quand le vent passe sournoisement sous le coupe-vent…. Brrrr mais finalement en y repensant aujourd’hui j’en garde de super souvenirs ^_^

  15. VIOLENCES+VOL :
    Ceci est une tentative de gros scandale public parce que ça calme pas mal les gros connards en attendant de trouver enfin un avocat qui réglera ce problème de non respect de mes droits les plus élémentaires et je le conseille à chacun qui peut avoir des ennuis avec ce gros connard de sarkozy ou sa clique de clowns de flics minables : je suis donc en train de régler un petit problème du genre détail avec cette grosse tache de si peu président de la république Française, en lui envoyant un avocat pour mises sous surveillance illégales, lynchage numérique inspiré de bonnes vieilles méthodes qui ne déplairaient pas au ku klux klan, lynchage qui n’a mobilisé personne sur le web ou dans la presse et plagiat, par une grosse pouffe, vulgaire et ridicule et qui passe à la télé, de mes petits textes web.

    Quant a sarkozy, s’il n’aime pas le web, et s’il n’aime pas la rue qui sait, la preuve, très bien se défendre, qu’il la quitte !

    BLOG ETC – nina

  16. Bonjour,nous cherchons juste un hébergement pour dormir chez l’habitant pour les grandes marées à venir en septembre pour 3 1 couple et notre fille de 22 ans,petit prix car nous venons par le train et c’est très cher,nous sommes des passionnés de peche à pied depuis des années,si vous connaissez des personnes ok pour nous héberger pour dormirentre le 18 et le 22 septembre juste pendant les plus gros coeffécients,merci de me répondre par mail,à bientot peut etre.Nous n’avons pas de voiture et faisons du vélo sur place,nous avons beaucoup pécher au pouliguen,batz,le croisic,cordialement.

  17. Très joli blog découvert via « Le Rose aux Joues », les photos sont superbes et l’ensemble me donne envie de revenir tous les jours, je me réjouis!!!

  18. ça fait plaisir de voir sur le net d’autres personnes pour râler après ces maudites personnes qui se disent pêcheur et en fait détruisent tout sur le passage tel des Attila!
    Je suis animatrice, entre pêche à pied (les techniques traditionnelles au doigt et à l’oeil!)
    voir mes articles sur la pêche à pied et mes albums photos (pêche à pied et stop aux râteaux sur l’estran)
    http://www.apna-brehal.com/categorie-10376954.html
    J’ai mis aussi des vidéos en ligne sur dailymotion, les liens se trouve dans les articles pêche à pied!
    Merci vos photos sont une vrai délice! Annie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page