fbpx

Sur une île

archipel-chausey-00

Je suis de ceux qui rêvent leur paradis sur une île. Un gros caillou fertile entouré d’eau qui fournirait juste de quoi être heureux : manger un peu mieux qu’à sa faim, se sentir en sécurité – assez pour s’offrir de profonds sommeils à la belle étoile – et passer le reste de sa vie à contempler le paysage. S’user les yeux à reconnaître les mille nuances de la surface de l’eau, les signes annonciateurs du vent ou de la pluie, apprendre le silence et ses infinies variations et tout ce que la nature n’offre qu’à ceux qui prennent la peine d’y épuiser leur attention.

Quelle chance! je sais où l’on peut trouver un petit avant goût de ce paradis-là. On ne doit le chercher ni dans le creux des songes, ni parmi les méandres de l’imagination. Son adresse : 1°49′ longitude W, 48°52′ latitude N.

[imagebrowser id=259]

Ce fut mon paradis, petite, lorsque nous jouions dans le cimetière des bateaux. Le Domino était échoué sur la grève. Nous collectionnions de gros cristaux de quartz translucide et quantité d’éclats de silex dont on parvenait à extraire avec des étoiles dans les yeux, à défaut d’étincelles, une vigoureuse odeur de souffre. Il y avait même un petit garçon anglais qui était devenu mon ami.

Il fut mon paradis encore. Un peu plus tard. Alors adolescente, je promenais mes chagrins d’amour à travers les chemins de terre qui cernent et traversent la grande Île. Chaque pas ou presque précédé du bruissement caractéristique des lézards qui vivent là en colonie. Petite marcheuse mélancolique. Solitaire et trop heureuse de l’être.

Enfin, Il fut très brièvement le nôtre, cet été. Lorsque nous avons gravi les marches incertaines qui montent au sémaphore, puis qu’en faisant des sauts de cabri je lui ai désigné la plage de l’éléphant qu’il n’avait vue jusque là qu’en photo. Avec des gestes de la main, j’ai tenté d’expliquer où se trouvaient les pierres-moines même si je crois qu’il s’en fichait un peu. Nous avons traversé Port Homard, la plage préférée de maman et je l’ai entraîné sur les étendues vaseuses qui découragent les visiteurs du dimanche. Et sur les sentiers glissants recouverts de varech auxquels on finit toujours par abandonner quelques centimètres de peau.

Il fut le paradis, enfin, le temps d’un battement de cœur, lorsque j’ai aperçu les ossements des bateaux de mon enfance qui dormaient du sommeil du juste dans l’anse de la gravelle. Un peu plus désossés, peut-être, mais bien fidèles au poste. Les salicornes elles-mêmes poussent encore ici. Le banc de sable n’a pas changé.

Dans l’anse, deux voiliers étaient échoués-là. Deux navires confortablement affalés sur leurs quilles comme un jour le furent ceux de mon père et mon grand-père. A bord, le silence qui caractérise l’heure de la sieste. Sur le sable, les traces de jeux, le sable malaxé, les contours d’une cabane. Même : une collection de quartz et de silex. D’autres souvenirs en marche. Pour d’autres enfants. La même histoire qui se répète. Comme cela se produit toujours au paradis, sans doute.

Oh, et je ne vous ai pas encore dit son nom. Bienvenue à Chausey.

archipel-chausey-03

archipel-chausey-09

archipel-chausey-13

archipel-chausey-14

archipel-chausey-27

Oui, oui, oui, je me suis drôlement amusée avec Toy Camera (dont je vous ai parlé la semaine dernière), j’avais envie de leur donner un petit air de vieilles photos retrouvéees au fond d’un placard. Si ce n’est pas déjà fait, allez voir absolument ce qu’en a fait La p’tite méchante sur les superbes photos de Coney Island, dans son billet de ce week-end.

37 réflexions sur “Sur une île”

  1. Plume de savon

    Superbes photos de ce coin de mon enfance toujours superbe et preserve. Aujourd’hui perdue au milieu des montagnes, j’attends avec hate la fin de la semaine et ces vacances tant attendues au vent iode de chez nous… Merci pour l’avant-gout…

    1. C’est vrai que l’île est miraculeusement préservée. La pêche, par contre, n’a plus rien à voir avec les kilos de bouquet et d’étrilles qu’on trouvait avant.

      1. Je ne sais pas si tu connais mais il y a aussi l’île de bréhat qui est pas mal, en côtes d’armor..

        J’en suis tombée amoureuse, je ne devais pas avoir plus de 14 ans..

        Magnifique !

  2. Les photos sont magnifiques! J’aime aussi énormément ce petit côté retro des photos jaunies de notre enfance! Je suis sous le charme de ce billet qui une fois de plus décrit un endroit qui désormais fait presque partie de mon quotidien! Les îles Chausey, je les ai vues de loin ce week-end, le temps permettait de voir très loin, ces îles qui se découpaient sur l’horizon… cancalais!

    1. Merci, je trouve que ça correspondait bien à l’idée du billet et je suis contente si c’est perçu comme ça :) Merci Toycamera!

      C’est vrai que je dis toujours Granville, mais depuis Cancales, elles ne sont pas si loin non plus. Ahhhh, Cancale, d’un coup tu me fais rêver :)

  3. Eh bien, je comprends de plus en plus pourquoi tu aimes les hauts marins et d’où vient cette tendance « rayures, gabardines, bleu marine !! » :rit

    Ton texte est encore une fois plein d’âme !…
    En ce qui concerne les photos, pour moi le filtre est un peu fort là, je trouve que ça fait un peu forcé. Je préfère quand tu joues dans des tonalités plus subtiles.

    Bonne semaine à toi ! ;)

  4. très jolies photos. Je trouve que cette teinte « rouge » leur donne une touche de canicule, comme si la chaleur avait un peu cramée la pellicule. Ca va bien avec le sujet des photos :)

  5. Superbes (autant le texte que les photos) encore une fois. Dis-moi je m’amuse beaucoup aussi avec Toy Camera depuis que tu en as parlé (je te dois donc beaucoup ^^) mais est-ce que tu peux m’expliquer, si tu as le temps bien sûr, comment tu l’as utilisé pour ces photos, comme celles de la Méchante que j’ai adorées également. Merci beaucoup !

    1. Je t’avoue que j’ai un peu fait au feeling, je n’ai pas trops regardé les réglages. que pourrais-je te donner comme « conseil »? Je crois que j’ai mis les fonctions « X » et « start » à leur minimum, ou presque. J’ai pour presque toutes appliqué un effet « cover open » (qui donne le petit air brûlé sur les côtés de l’image ou l’aspect voilé des photos) mais c’est un effet aléatoire donc il faut cliquer plein de fois pour obtenir l’effet voulu. je n’ai pas mis de vignettage (« amount ») mais j’aime assez, pourtant le rendu. Comme les réglages ne s’enregistrent pas, je ne peux pas te dire exactement le réflage utilisé, mais voilà, je crois les paramètres principaux. Ca répond à ta question?

      Ps : ahhhh c’est cool d’avoir un peu plus de temps que d’habitude pour répondre aux commentaires :)

  6. Ah merci beaucoup ! Oui oui, ça m’aide, car je m’en rends compte : pas facile de savoir quels réglages on a fait avec ce logiciel mais c’est d’autant plus marrant. Je vais essayer de trouver la combine grâce à tes pistes !

  7. J’ai eu la chance d’aller à Chausey une seule fois, en sortie scolaire. Un magnifique souvenir, nous étions je crois, presque les seuls ce jour là. C’était un jour de printemps et il ne faisait pas très chaud, mais le soleil irradiait. Je garde en mémoire une eau translucide, une plage déserte et sauvage, et quelques pêcheurs au loin, vaquant à leur activités.
    Je regrette de ne pas y être allée plus souvent, d’autant que je ne vivais pas bien loin. A croire que j’ai voulu me contenter des paysages de la Hague… (mon Dieu comme ça me manque !).

    Et puis je ne fais que répéter ce qui a déjà été dit, mais les photos sont superbes, et j’aime bien ce côté jauni ancien que tu as donné à tes images.

  8. Sublimes tes photos..Je ne connaissais pas l’île de Chausey, c’est exactement le genre d’endroit que j’aime, sauvage et bien préservé, merci pour cette belle découverte !

  9. J’ai téléchargé Toy Camera, pas encore essayé. Tant qu’on est dans le traitement d’image, je ne crois pas que tu ais parlé du site rollip.com . Si tu ne connais pas, je te le conseille vraiment, des effets très sympas ! Les photos de mon dernier post y sont toutes passées !

  10. Post sublime et terriblement singulier comme à ton habitude. Prmier comment car j’attendais THE POST et là, force est de constater que tu me bluffes chaque jour un peu plus. Il se dégage une telle poésie…tes clichés sont bluffant, et en plus, pas vaniteuse pour un sou, tu partages toutes tes astuces et ça, moi j’adhère.

    Donc encore félicitations. Merci de nous faire découvrir ton univers empreint d’une magie et d’une richesse incroyable. Un clic sur ton blog et pouff, voyage féérique garanti.

    Merci tout plein.

    Sonja
    http://www.uneideecommeca.com

  11. Tes photos sont magnifiques. J’ai découvert il y a peu une petite île déserte, un petit coin de paradis…Nous avons jeté l’ancre dans une baie aux eaux transparentes à quelques brasses d’une plage de sable doré. Le nom de cette île : Herm, entre Jersey et Guernesey. Une perle !!

  12. bonjour,superbes photos pleines de charme.je viens de visiter chausey pour la premiere fois,je trouve cette ile formidable malgré les touristes. moi meme en suis un mais plutot terrien.je ne regrette pas d’y etre allé malgré le prix du billet,c’est vraiment un site a découvrir.merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page