fbpx

Les contes de fée se déroulent toujours en hiver

En faisant une recherche sur l’imagerie des contes de fées, je me suis aperçue que tout ce qui, visuellement, m’interpellait et m’inspirait dégageait une impression d’hiver. Comme s’il était nécessaire pour que la magie opère, qu’elle se déploie parmi les flocons et les sons étouffés du premier jour après qu’il ait neigé. Du moins le corps des contes, leur substance : Blanche-Neige perdue dans la forêt, châteaux emmitouflés de brume ou lions régnant sur un territoire blanc, tout cela ne parle que de froid, d’humidité, de silence et de solitude.

Certes, le point final a toujours un goût de printemps, mais elle m’intéresse moins. Avec la fin,  trop simple, trop morale et toujours, finalement, prémices agaçants à une autre histoire qui ne nous est jamais contée, avec la fin donc, s’envole la magie. Ainsi s’impose l’hiver, cette saison splendide, mystérieuse et lugubre où tout peut arriver.

Mais il y a autre chose, dans ces images ; qui me surprend davantage. La magie y est plus saisissante chaque fois qu’elle n’est pas montrée. Exit baguettes magiques et autres artifices de l’illusionniste parfait. Regardez-moi ce renard, qui se pourlèche avec des yeux luisant de malice, son puissant museau, la couleur feu de son épaisse robe et ce regard gourmand assuré de d’un festin imminent. On pourrait construire un personnage autour de cette seule photo.

Et le loup qui nous guette comme un mauvais présage. Et les contours du château, qui se dessinent au travers d’un brouillard à couper au couteau. Et ce miroir brisé abattu sur la neige… Comme si le merveilleux nous entourait et qu’il n’était question que d’apprendre à regarder avec un peu plus d’attention ce qui, depuis toujours, est déjà sous nos yeux…

[imagebrowser id=294]

Crédit photo : vous pouvez cliquer sur chaque image de la mosaïque pour découvrir la source depuis laquelle j’ai trouvé ces images. Malheureusement, pour la plupart d’entre elles, je ne suis pas parvenue à retrouver l’auteur, j’en suis infiniment désolée. – Les images du diaporama proviennent de  : 1. le miroir brisé / 2. les mollets d’Alice / 3. Le château dans la brume / 4. Le lion qui frappe à la porte / 5. Le renard aux canines aiguisées

Billets sur le même thème

27 réflexions sur “Les contes de fée se déroulent toujours en hiver”

  1. j’en suis convaincue au risque de paraitre niaise…on peut voir de la magie partout !

    et comme toi l’imagerie de noël est souvent ponctuée de blanc : un reste des livres jeunesse feuilletés en enfance ?

  2. Qu’elles sont belles ces photos!!! J’aime beaucoup celle du lion qui es très surprenante, c’est vraiment joli et plein de magie, si seulement on pouvait en voir un peu plus souvent de la magie!!:)

  3. Maintenant que tu le dis ca parait évident!
    C´est vrai qu´avec un peu de brouillard, de personnages emmitouflés dans des manteaux de fourrures et de broquins, l´ambiance mystérieuse se déploie…

    Très jolies photos!

  4. Très jolies photos !
    Et je reconnais celle du lion : elle a été utilisée pour la pochette d’album d’une compile du groupe Phoenix pour le label Kitsuné.

  5. C’est vrai. Je pense que ces contes etaient contés surtout lors de la veillée, et la veillée c’est surtout en hiver, quand les soirées sont longues. L’été les journées étaient plus travaillées.

  6. C’est boooooooo ! J’adore toutes ces petites images, j’en ai quelques une dans mes favoris, mais celle du petit chaperon rouge je ne l’avais pas vue, elle est sublime.

  7. C’est exactement tout cela que m’évoque l’hiver, le blanc tapis, l’ambiance de fin d’année, des fêtes et des sapins de noël… Cette sorte de magie ans cesse renouvelée, sous-jacente et qui se dérobe quand on veut l’approcher…
    Celle qui nous semble plus évident quand on est enfant…
    Merci tes textes et tes photos sont toujours aussi splendides!

  8. c’est vrai que les contes de Fée se déroulent , je dirais souvent en hiver, car tu es née sous la neige ! Et de cette naissance, je pourrais écrire un conte magnifique !
    enormes bisoux.

  9. Ces images m’inspirent beaucoup et elles viennent à point avec la magie de Noel….Puis y a quelques images qui font penser à Narnia aussi!
    très beau blog!!!! viens faire un petit tour sur le mien si t’as le temps!
    bisoux!

  10. Superbe selection, aux reflets definitivement magiques, j’adore! Et c’est dans ces univers magiques et imaginaires qu’on a envie de s’immerger en cette periode de Noel…

  11. Antoine Maillet disait « La neige possède ce secret de rendre au coeur en un souffle la joie naïve que les année nous on impitoyablement arrachée ». C’est un jolie sujet que tu ouvres là.

  12. Oui, tu as raison pour l’hiver… Je crois que le contraste sublime les choses (la lumière au coeur de la brume, un coeur qui bat dans la neige, le thème de l’enfance et de la mort…).
    Bref une esthétique très romantique tout ça… Je crois que le XIXéme siècle t’aurait beaucoup plus…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page