fbpx

Voyage au Bout du Monde

salines-15_effected

Depuis la plage de Saint Martin de Bréhal, on aperçoit à droite cette petite pointe en forme d’anse, arrondie comme un bras qui s’apprête à étreindre, que les gens de là-bas  appellent le Bout du Monde. En revenant d’une promenade, il est si bon d’annoncer que l’on rentre tout juste du Bout du Monde ; parce qu’après tout c’est un peu ça une promenade au bord de l’eau accompagné par la marée, les goélands et le tumulte des pensées: d’une façon ou d’une autre, on va toujours au bout du monde.

Mais en réalité, cette pointe porte un nom : le havre de Vanlée, que les gens du coin appellent aussi les Salines, c’est une étendue de prés salés où paissent les moutons en liberté parmi les innombrables terriers de lapins. Ici, la mer se retire quelquefois si loin qu’on ne peut plus la distinguer, et elle remonte toujours si vite que chaque année, quelques imprudents s’y noient au moment des grands coefficients marins.

Bien avant moi, mes parents, gamins, allaient y jouer et j’ai souvent entendu ma maman raconter que pour tenter d’accoucher plus vite, elle venait y faire d’y rodéo dans les dunes, au volant de sa golf rouge à bandes noires, quelques jours avant ma naissance.

J’aime la sensation absolue de liberté qui règne en maître quand on foule des pieds ce coin de nature presque totalement préservé, ce calme particulier fait de silence, de vent et de mille autres sons difficiles à identifier et plus que tout le reste encore, ces incroyables variations du paysage qui change pour ainsi dire à chaque pas.

Ces photos on été prises lors d’une rapide promenade au petit matin avec mon père, au lendemain de Noël. Nous n’avons pratiquement croisé personne. Vous imaginez? Tant de beauté offerte à deux paires d’yeux…

salines-01_effected

salines-02_effected

salines-03_effected

salines-04_effected

salines-13_effected

salines-05_effected

salines-06_effected

salines-07_effected

salines-09_effected

salines-10_effected

salines-11_effected

salines-14_effected

Billets sur le même thème

15 réflexions sur “Voyage au Bout du Monde”

  1. Midnight Woman

    Je me demande si ce n’est pas de cet endroit dont il est question dans « Moi, Pauline » de Janine Boissard.

    Bonne fin d’année !

  2. Superbe endroit que je ne connais pas. La France regorge vraiment d’endroits encore sauvages et fabuleux!

    En espérant pouvoir y faire un tour un jour, je te souhaite de passer un excellent réveillon!

  3. Merci pour cette escapade virtuelle de la grisaille parisienne…
    Quelle jolie façon de terminer l’année !
    Je t’embrasse et tu as le goût du sel, c’est chouette ;)
    Anne

  4. qui va inventer la téléportation …à cette personne je dis merci d’avance ! et si c’est pour tout de suite, cette destination me va parfaitement !

  5. Oh j’y suis allée il y a plusieurs années maintenant, je me souviens avoir eu l’impression que oui, c’était le bout du monde, déserté, vierge, sauvage…Et très beau

  6. Que c’est bon ! mes grands-parents ont une maison à lingreville plage et ces photos me replongent dans les souvenirs de ces étés passés à se baigner dans cette multitude de petites piscines chauffées… Ah…enfance ….

  7. Ah, c’est très très très beau. Merci pour ce joli post sur ma région.
    Oui les normands sont chauvins mais comme tous les français, non?

    une coutançaise, une « gens du coin » quoi !

  8. Concours de circonstances, je découvre ton blog et plop je tombe sur ces magnifiques photos qui illustrent parfaitement le passage du roman « Ker Violet » que je lis actuellement et qui décrit ce fameux Bout du Monde…un roman poétique, féerique (et en plus doté d’une splendide couverture!!) tout comme ces photos…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page