fbpx

Se sentir bien

jilislucky-03

J’en ai déjà parlé : pour plein de raisons plus ou moins valables, je ne vais jamais voir de concert. Jeudi dernier, je suis pourtant allée fêter les cinq ans de Roy Music, le label musical qui produit notamment Jil is Lucky. J’avais, cette fois, une excellente motivation : tenter de prendre des photos dans les conditions si particulières d’un concert.

En ce moment, j’ai envie de m’essayer à des choses différentes. Des choses qui m’emmènent hors des jolis sentiers que je me suis tracé, qui me compliquent la vie, me déroutent, me donnent du fil à retordre. Et… eh bien j’ai été servie. J’ai beau avoir cherché ici et là quelques conseils, tout m’a paru compliqué. Les réglages de l’appareil, évidemment. Mais aussi les innombrables « parasites » qui rendent chaque image difficile à composer : pieds de micro avec leurs ombres toujours mal placées, éclairage à contre-jour, sujets en mouvement, forts contrastes. Quel casse tête!

Pourtant, malgré toutes ces contraintes, peut-être même grâce à elles, j’ai adoré cette expérience. Vous savez, cette sensation étrange quand on est parachuté dans un monde dont on ne connaît rien et qu’inexplicablement, on se sent tellement bien. Un peu comme tomber amoureux au premier regard : on ne connaît ni son nom, ni même le son de sa voix et un seul battement de ses cils suffirait à nous décider de tout plaquer pour s’enfuir avec lui à l’autre bout du monde.

Depuis jeudi soir, je n’ai qu’une angoisse, ne pas retrouver ce bourdonnement au fond de l’estomac au prochain concert. Décidément, avoir un appareil photo dans les mains change totalement la perception qu’on a des choses.

??? Cliquez pour voir toutes les photos ???

roy-music-01

hangar-01

hangar-03

hangar-02

hangar-05

jilislucky-01

jilislucky-09

??? Cliquez pour voir toutes les photos ???

Et le concert, alors? Je n’ai malheureusement pas réussi à remettre la main sur le nom du premier duo qui a joué ce soir-là. Un groupe Scandinave dont les chansons vous transportent dans des Fjords où la musique, comme les fleurs des champs, sortirait de terre.

Ensuite, il y a eu Hangar qui s’amusait tellement sur scène que c’en devenait contagieux. Un groupe de baby rockeurs mignons comme tout qui jouent les rockstars, balancent leur pied de micro avec une moue énervée et font semblant de déchirer leur t-shirt tout en réussissant le tour de force de rester bien peignés : brunshing impec’, musculature soignée, sourire ultrabright. Ne croyez pas que je me moque parce qu’au-delà des gesticulations marrantes, leur musique est très chouette. De la chanson française, joyeuse, pétillante, qui donne envie de danser et ne se prend pas la tête comme j’aimerais en entendre plus souvent. Il n’y a pas grand chose sur leur compte Myspace et s’est bien dommage, j’ai très envie de les entendre à nouveau.

Enfin, Jil is Lucky. Je suis tombée amoureuse de ce groupe à la première écoute de l’album The Wanderer (écoutez absolument Judah Loew’s Mistake, Supernovas, Hovering Machine. Enfin, écoutez tout, c’est canon). Sur scène, leur musique est beaucoup plus rock et c’était un peu déroutant, mais pas décevant, au contraire. Le chanteur a une voix extraordinaire et un vrai sens du show. J’ai aussi été très captivée par le bassiste (photo ci-dessus) dont l’attitude, la gestuelle semblait si entièrement dédiée à la musique que cela en devenait émouvant. Dans tous les groupes, il y a celui qu’on ne voit pas parce qu’il se tient toujours en retrait, même s’il est placé sur le devant de la scène. Ces effacés qui auraient pourtant à tant à dire si on prenait la peine de s’attarder sur eux. J’aurais beaucoup aimé réussir d’autres photos de lui.

Enfin, après avoir fait pas mal de sauts de puce sur le web en rentrant chez moi pour réécouter tout ça, je suis tombée sur les chansons de Bensé, le grand frère de Jil is Lucky. Il jouait d’ailleurs à ses côtés ce soir-là (à droite sur la première photo et photo ci-dessous). À la fois auteur, compositeur et interprète, mon petit cœur s’est arrêté de battre en découvrant quelques unes de ses chansons. Vraiment, allez écouter ce qu’il fait (personnellement, je préfère les quelques chansons en écoute en ce moment sur Myspace que celles qui se trouvent sur son album), ce mec chante indifféremment en français et en anglais, avec la même poésie, et ses ritournelles ont un charme fou.

jilislucky-021

Billets sur le même thème

15 réflexions sur “Se sentir bien”

  1. tes photos sont très réussies! Tu devais être très bien placée.
    Pour ma part, je ne me suis jamais essayée aux photos de concert ^^

    mel

  2. Eh eh ! Pas de doute, tu deviens accro !! :rire
    Les résultats sont vraiment pas mal.
    C’est clair que la contrainte apporte un aspect challenge à la prise de vue et nous aide parfois à dépasser nos limites. C’est très intéressant de se frotter à des conditions différentes.

    Si tu veux approfondir tout cela, n’hésite pas à me recontacter pour un suivi photo ! :clin

    Une très bonne journée à toi,
    Anne-Laure

    1. Merci Anne-Laure :)
      Comme tu dis c’est intéressant de se frotter à des conditions différentes et même en dehors de l’aspect purement photo, de changer de ce qu’on aime habituellement, essayer de faire ce pour quoi on ne se sent pas forcément fait :)

    1. C’est marrant que tu dises ça car c’était ma préférée, j’ai failli la mettre en en tête du billet, parce que je l’aimais bien :)

  3. Salut Anne-So et bravo pour les photos !
    je sais combien les photos de concert sont difficiles, pour avoir tenté maintes fois de prendre mon homme sur scène…! Entre les flous, les sur-expositions et le bruit de la photo, c’est rarement un succès…
    Tu peux m’expliquer en quelques mots tes réglages ? objectif/focale ? Iso/ouverture ? Je crois qu’avec un bon 55 fixe, ça peut être pas mal…
    merci pour le blog et les photos qui m’inspirent !
    caro

    ps : et plus pour la musique que pour les photos, si tu aimes la folk, je t’invite à aller sur chapter9.fr – et écouter « A perfect ruin » (mes préférées : 2, 3 et 5) !

    1. Merci Caro pour ton message, je vais de ce pas aller écouter Chapter9 :)

      Alors, pour les réglages, comme c’était la première fois que je m’y risquais, j’ai fait plein plein d’essais différents. J’avais pris mon gros objectif 24/70, mais je crois que le plus souvent, il était réglé dans les 50 mm.

      Donc les réglages, tu vas le voir sont très différents d’une photo à l’autre, justement parce que je voulais tester plein de trucs. Et honnêtement, je ne pense pas être un exemple à suivre pour ce qui est des réglages (je suis la grande spécialiste du réglage foireux, ça risque plus de te faire faire des bêtises qu’autre chose.

      Mais si ça t’intéresse vraiment, tu peux aller voir sur mon compte flickr où mes photos sont aussi archivées. Normalement, tu peux voir dans la colonne de droite (sur chaque photo) un lien « additionnal information ». Là si tu cliques dans « more properties » tu as tous les détails des réglages de chaque photo.

      Mon compte flickr est ici : http://www.flickr.com/photos/cachemireetsoie/

      Et voilà tous mes petits secrets dévoilés :)

  4. Sympa ce compte rendu merci :) Surtout que la soirée Roy Music me tentait bien :D La photo de concert est un exercice qui m’a énormément forgée ! C’est un exercice particulier.

    1. Ah :) Ava, donc tu t’occupes du site officiellement non officiel, je me souviens de ton ptit mail ;)

      Merci pour le lien et aussi parce que grâce à lui j’ai pu découvrir d’autres photos (cent fois mieux que les miennes) qui avait été prises ce soir-là. Merci beaucoup :)

      1. Ah je n’avais pas vu ta réponse par ici !
        Donc oui voilà je suis démasquée, je m’occupe en effet (entres autres tout de même) de ce petit site officiellement non officiel :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page