DIY – La tamponneuse*

Petit interlude avant les derniers billets islandais. Les petites irrégularités produites par n’importe quoi de tamponné me ravissent. Ne serait-ce qu’une date sur le document forcément soporifique d’un bureau quelconque de l’administration (lesquels ne tamponnent plus rien hélas, depuis bon nombre d’années)(quand j’étais petite, je pensais que le métier des gens derrière un bureau – quel qu’il soit – consistait essentiellement à tamponner des trucs et cela me paraissait formidable).

Bref. L’autre jour, en réalisant, le DIY de la semaine pour Un Beau Jour, sur les tampons encreurs je me suis aperçue qu’en définitive, les tampons à motifs géométrique étaient les plus amusants à utiliser et les plus riches de possibilités. À l’heure où j’écris ces lignes, je ne pense plus qu’à mes futurs petits carnets à la couverture entièrement ornée de motifs tamponnés. J’en frémis de plaisir.

Pour les fabriquer vous-même, c’est vraiment facile. Vous n’avez besoin que d’une gomme, d’un cutter et, si vous en possédez une, d’une gouge (pas indispensable pour des motifs géométriques, mais bien plus agréable à utiliser et plus précise). Vous pouvez en trouver dans tous les magasins de type Rougier Plé ou Le géant des Beaux arts, pour moins de dix euros.

Sur une gomme (ici, marque Maped : elles sont d’un bon format, d’un bon rapport qualité prix et se coupent bien), commencez par dessiner chacun de vos motifs au crayon à papier, puis coupez la gomme en petit blocs, un pour chaque motif.

Ensuite, au cutter et à l’aide de la gouge, coupez sur le trait pour éviter les marques grises laissées par le crayon à papier. Sauf pour la croix, où il faut s’efforcer au contraire de creuser aussi près que possible de chaque côté du trait. L’opération ne vous prendra pas plus d’un quart d’heure pour l’ensemble des tampons.

Ce que j’aime, c’est la grande variété de motifs que l’on peut obtenir vraiment facilement grâce à ces formes simples. Et si l’on tient compte de la gamme de couleur très étendue que proposent les fabricants d’encres spéciales pour tampon, il y a vraiment de quoi faire de jolies choses avec presque rien. Mes préférés sont le triangle (mode oblige, je suis, comme tout le monde, obsédée par toutes les combinaisons possibles de motifs incluant des triangles – et des losanges) et le carré pour la mosaïque toute en nuance que l’on peut obtenir grâce à lui.

* J’ai outrageusement volé, pour l’occasion, leur petit nom aux garçons talentueux de La Tamponneuse qui fabriquent des tampons encreurs autrement plus élaborés que ceux-ci. Si vous y jetez un œil, ne ratez pas la FAQ.

Billets sur le même thème

20 réflexions sur “DIY – La tamponneuse*”

  1. Ils sont tops ces tampons, bien tendance avec leurs motifs géométriques ! Et si en 1/4 d’heure on a le temps de les faire, c’est le genre de trucs qui serait sympa pour m’occuper pendant la sieste des loulous !
    Bonne journée

  2. Super DIY :)
    Mais j’ai une question où as-tu acheté tes encriers ? J’adore les couleurs ! J’ai hâte de faire les mêmes :p

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page