Dans les ruelles du Pateau Mont Royal

montreal-plateau-mont-royal-001

Lors de mon séjour canadien, je n’ai pas eu une minute pour profiter de la ville. Pas le temps d’éplucher les bonnes adresses relevées ici et là, ni même de m’attarder dans un café, une librairie, un concept store. Rien, en dehors de cette petite promenade de deux ou trois heures dans les rues du plateau Mont Royal. Le quartier du Plateau Mont Royal est un peu à Montréal ce que seraient nos onzième, douzième ou dixième arrondissements à Paris. C’est à dire le quartier mignon-bobo-branchouille où tout le monde semble rêver d’habiter.

Sans hésiter, si je devais m’établir à Montréal, c’est aussi là que j’aurais envie d’installer mon petit nid. Montréal n’a peut-être pas la majesté d’une ville comme Paris – à laquelle je suis d’ailleurs de moins en moins sensible, mais elle possède tant d’autres charmes… Il se dégage de la ville une tranquillité que nous ne connaissons pas ici, tout le monde semble plus détendu. La cordialité naturelle des québécois y est certainement pour quelque chose de même que l’abondante végétation ou bien leurs grands appartements (comparés à nos boîtes parisiennes). La vie ne semble pas y être rationnée. On a encore assez d’espace.

Je me suis sentie étonnamment à mon aise sur ces trottoirs un peu bohème où la végétation pousse un peu comme elle veut, parmi ces grands escaliers métalliques et ces hauts murs en brique. Les quartiers résidentiels de Montréal sont à taille humaine, de ces endroits où l’on a plaisir à aller faire une marche, le nez au vent dans le soleil ou dans le froid. Et puis il y a encore assez d’espace pour la nature, alors on respire. Lors de mon séjour, à la fin de l’été, il y avait des fleurs partout.

De Paris, j’importerais tout de même le petit café du coin de la rue, la boulangerie en bas de la maison. Mais je crois bien que c’est tout. Les québécois, je suis sûre, seraient très forts à fabriquer des petits cafés de quartier douillets et agréables où on aurait envie de papoter des heures.

En regardant ces photos, je réalise que l’automne est passé depuis un long moment et que l’hiver est-là. Le paysage, aujourd’hui, doit être bien différent. Ces fleurs, ces arbres encore bien verts sur les photos, ont depuis longtemps viré à l’orange, au feu, au rouge, puis au brun sec qui précède l’arrivée des froids plus coupants et plus forts. Dans peu de temps, ce sera au tout de la neige de transformer encore le paysage. Je n’ai encore jamais eu l’occasion de contempler les couleurs de l’automne ou de l’hiver à Montréal, mais je me fait dès à présent cette promesse : un jour, absolument.

montreal-plateau-mont-royal-002a
montreal-plateau-mont-royal-002b

montreal-plateau-mont-royal-003

montreal-plateau-mont-royal-004b

montreal-plateau-mont-royal-005a

montreal-plateau-mont-royal-006a

montreal-plateau-mont-royal-005b

montreal-plateau-mont-royal-006b

montreal-plateau-mont-royal-004a

montreal-plateau-mont-royal-007

montreal-plateau-mont-royal-008a

montreal-plateau-mont-royal-010a

montreal-plateau-mont-royal-011a

montreal-plateau-mont-royal-008b

montreal-plateau-mont-royal-010b

montreal-plateau-mont-royal-011b

montreal-plateau-mont-royal-012

montreal-plateau-mont-royal-013a
montreal-plateau-mont-royal-013b

23 réflexions sur “Dans les ruelles du Pateau Mont Royal”

  1. Mont-Royal c’est le premier quartier dans lequel j’ai habité à Montréal. J’en garde d’excellents souvenirs (pas seulement du quartier, de tout Montréal en général et de ma vie là bas) (*soupirs*), c’était un excellent quartier pour commencer : proche de tout, très accueillant, bien desservi par les transports, une bonne ambiance, beaucoup de parcs et de verdure, etc.
    A l’époque je n’avais pas beaucoup pris de photos, et en voyant les tiennes ça me remue un peu, tous ces souvenirs. Merci pour tout cela :-)

  2. Je n’ai vu que l’hiver là-bas, mais je recommande vivement. Et tes photos me murmurent que justement, je m’étais promis d’aller voir l’été et l’automne flamboyant… C’est à ajouter aux destinations des prochaines années !

  3. Mamzelle flo

    Depuis que j’ai vu tes photos du quebec mon envie d’aller me promener la bas se fait de plus en plus pressante. Ca a l’air tellement beau et calme. Et ce quartier a l’air vraiment sympa. Il me rappelle un peu amsterdam et son quartier jordaan: plein de verture qui pousse de maniere un peu sauvage. Un vrai petit coin boheme. Je pense que l’autimne prochain je me promenerais dans ces ruelles.

    Bisous ma belle

  4. Tes photos sont magnifiques et ta plume fine et sensible.
    J’ai aussi ressenti lors de mon escapade quebecquoise il y a deux ans cette douceur de vivre, ce rythme plus lent et la végétation abondante si ressourçante. Pour les petits cafés comme à Paris, j’ai beaucoup aimé le quartier Mile End.

    1. Anne-Solange

      Oh pardon pardon pour cette erreur ! Je ne sais pas ce qui m’a pris, je devais dormir au moment où j’ai écrit ce billet. Je viens de corriger et me sens toute nulle.

  5. C’est beau la manière dont tu décris ces quartiers de Montréal et ça donne envie de s’y balader (plutôt en été car je suis frileuse, et il paraît qu’en hiver là bas, on sort très peu à l’extérieur et on passe beaucoup de temps bien au chaud à l’intérieur).
    Bises

  6. De superbes photos et, pour une fois, d’un lieu que je connais bien ! Et les cafés montréalais n’ont rien à envier du tout aux parisiens, il s’ouvre des petits cafés de quartier indépendants à tous les mois ! En revanche, les boulangeries ne sont pas aussi nombreuses, mais il nous faut bien des raisons de rentrer en France de temps en temps ;)

    1. Anne-Solange

      En fait, je voulais parler du « petit café du coin de la rue », celui qui est à moins d’une minute de chez nous et où on descend boire un petit café le dimanche matin. Dans Montréal, certaines rues résidentielles, je veux dire sans aucun commerce, sont très longues. Ici, presque aucune rue ou avenue n’est vraiment résidentielle. Les espaces ne sont pas répartis de la même manière. C’est de ça dont je voulais parler. Mais oui, il y a des centaines de cafés charmants (ce n’est pas mon premier séjour à Montréal, donc j’ai pu expérimenter ^^) et, j’ai bien vu, en quelques années, le développement impressionnant de commerces de proximité (autres que les dépanneurs, on s’entend).

  7. Ahhh Montréal !! Je suis un brin nostalgique en te lisant ce matin…Qu’elles sont belles tes photos ! Par contre, le nom du quartier est « Plateau-Mont-Royal » et non le « Mont-Royal ». (Le Mont Royal, c’est la petite montagne au centre de l’Île de Montréal et tout à côté du Plateau.) :)

  8. Vous avez manqué de temps. On ne visite pas l’arrondissement du Plateau Mont-Royal en 3 heures, uniquement autour de la rue Mont-Royal et penser tout savoir. Il y a beaucoup de petits cafés fort sympathiques qui ne sont pas de style parisien. Il y a aussi plusieurs boulangers, pâtissiers et autres commerces du genre qui ne sont pas plus de style parisien. Peut-être est-ce la raison pour laquelle vous ne les avez pas reconnus?
    Pour mieux voir il faut parfois arrêter de comparer, ce que font trop souvent les nombreux français qui décident d’immigrer sur le Plateau.
    Résidente de l’arrondissement Plateau Mont-Royal depuis 35 ans.

    1. J’ai oublié de vous dire, vos photos sont très belles. Il faudrait les reprendre l’hiver pendant une tempête de neige.

    2. Anne-Solange

      Merci pour votre commentaire. Je me suis mal exprimée. Concernant les cafés, je ne voulais pas dire qu’il n’en existait pas (je sais qu’il en existe, plein et de très charmants!), seulement que l’on trouve moins souvent des petits commerces en bas de chez soi. Si vous connaissez Paris, vous m’accorderez qu’une rue absolument dénuée de commerces est assez rare alors que c’est fréquent à Montréal. En général, on a au moins un café, une boulangerie à moins d’une minute ou deux à pied, de chez soi à Paris. C’est à cette séparation plus nette des quartiers résidentiels / quartiers commerçants que je faisais référence. Bien sûr, ça reste une généralité, mais j’avais l’impression que pour quelqu’un qui vient de France, c’était une particularité qui sautait aux yeux. Moi en tout cas, c’est ce qui me frappe à chaque fois.

      Quand à établir des comparaisons… il me semble qu’on forme souvent son sentiment sur quelque chose en fonction de ce que l’on connaît, ce qui nous surprend, nous intrigue et titille notre attention : donc en général, les différences.

  9. Belle capture en images et en mots de ce si beau quartier de Montréal… Je vis dans un quartier qui ressemble à celui-là dans la ville de Québec (Limoilou) avec ces escaliers en spirale, ces plates-bandes fleuris etc… et j’adooore!!
    Merci pour ces superbes photos!! :-))

  10. Supertomate

    Pour avoir résidé plus de 10 ans sur le Plateau, je confirme, c’est un endroit génial. J’habite maintenant un peu plus au nord, dans Rosemont-La-Petite-Patrie, et ça y ressemble aussi. On y a même un cinéma illuminé d’ampoules rouges clignotantes. Montréal est un endroit merveilleux pour vivre.

    Par contre, comme Gabrielle Roberge, je te corrige : on appelle ce quartier Le Plateau-Mont-Royal ou le Plateau, quartier dont l’une des artères principales est l’avenue du Mont-Royal, qui le traverse d’est en ouest. Le « Mont-Royal » désigne la montagne qui surplombe Montréal ( mais qui n’appartient pas à l’arrondissement du Plateau). Et sinon tu as aussi « Ville Mont-Royal » qui désigne un autre arrondissement de la ville, plus au nord-ouest. La géographie montréalaise est susceptible ;)

    Enfin, je t’encourage à venir en septembre, oui. Si tous les ans, en janvier/février, je me demande ce que je fais encore là 12 ans après le premier hiver, chaque mois de septembre, je me dis que j’ai de la chance d’y être.

    1. Anne-Solange

      Je viens de corriger, en rougissant de honte, mon approximation. J’entends chaque jour depuis des années ma famille parler du « Plateau », je ne sais pas ce qui m’est passé par la tête.

      Montréal est une ville qui me fait vraiment rêver. Cette année, c’est la dernière année où je peux déposer un dossier pour un VAE au Québec. Il y a quelques mois encore, j’étais décidée à partir, mais d’autres possibilités (heureuses) sont venus s’interposer entre temps. Je ne ferai donc pas l’expérience de la vie à Montréal, du moins pas comme ça et, même si je ne regrette absolument pas mon choix, j’éprouve une petite pointe de tristesse à l’idée de ne pas vivre ça. Je suis certaine que j’aurais aimé vivre au Québec et ton commentaire me fait drôlement envie :)

  11. Ca a été l’exact inverse pour moi! Lors de mon voyage au Canada en septembre dernier, j’ai eu un peu de temps pour visiter Montréal, mais pas le Mont Royal et ses abords. :(
    J’espère y remédier en allant y vivre l’an prochain. Très jolies photos !! ^_^

  12. Ahhh le Québec…
    Ahhhhh Montréal…
    Que de souvenirs là bas !
    J’avais mon homme qui habitait Longueuil et par trois fois je suis allé la bas. Je suis tombé en amour d’avantage pour le pays plus que pour lui d’ailleurs, comme quoi.
    J’y retournerai avec grand plaisir !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *