Vous consultez actuellement la rubrique

Déco

De l’autre côté du périph

Hey, coucou ici! Le temps passe vraiment si vite (je viens de regarder la date du dernier billet)(la honte)? Que s’est-il passé depuis tout ce temps? Essentiellement de bonnes choses, en ce qui me concerne. Comme quoi, c’est souvent bénéfique de lever le pied. Principalement, ce qui s’est passé : un déménagement. Le quatrième en

Lire la suite

Couleur !

Parmi les choses qui me font plaisir, dans la vie, je peux placer en bonne position les espaces joliment décorés. J’ai été bien avisée, l’autre jour, de venir munie de mon appareil photo à l’occasion d’un rendez-vous au ShowRoom Bensimon, situé à deux pas du canal Saint Martin et dissimulé, comme souvent à Paris, derrière

Lire la suite

Des cadeaux, des cadeaux, des cadeaux!

Je suis une fan d’Etsy de la première heure. De l’époque où le site n’existait pas encore en France et où je me désolais en croisant les doigts très fort pour que cette idée sublime parvienne un jour jusqu’à nos portes. Aujourd’hui, plusieurs modèles semblables se sont développés, comme Dawanda ou ALittleMarket, mais Etsy garde

Lire la suite

Désirable #1

Je ne sais pas vous, mais depuis qu’internet existe, l’abondance des sites en ligne m’a rendu étrangement moins consommatrice. La plupart du temps, mon plaisir de faire les magasins est amplement comblé par le simple fait d’épingler ce qui me séduit. Le fait de « garder ça en mémoire pour plus tard » suffit à satisfaire l’envie.

Lire la suite

DIY – Lumière!

Je passe une bonne partie de mes journées à concevoir de petits projets créatifs. Entre ceux de Un Beau Jour, ceux d’Etsy – réalisés sous le nom de Germaine Fish -, différents projets d’édition et ceux conçus pour le compte de plusieurs émissions de télévision (Du temps pour Moi sur Teva et la chronique DIY

Lire la suite

Un nid

Je vis dans le plus petit appartement de la terre. Vingt cinq mètres carrés particulièrement mignons, mais vingt cinq mètres carrés tout de même. Inutile de rentrer dans le pourquoi du comment d’un tel choix, d’ailleurs, je l’aime beaucoup, mon petit terrier. Reste que, comme tout parisien qui se respecte, je rêve en permanence de

Lire la suite
Retour haut de page