fbpx

De l’eau de Gardénia

eau-cologne

L’eau de Cologne, à mes yeux, c’était ce parfum de pépé jamais correctement dosé qui empestait dans toute l’église, le dimanche matin, à la messe. Une odeur désagréable et subie. Pourtant, voilà un moment que je porte à mon tour une Eau de Cologne. Achetée à l’aéroport de Florence, l’an dernier, quelques minutes avant de sauter dans l’avion, jamais je n’aurais cru qu’elle deviendrait cette signature si personnelle qu’elle est maintenant pour moi.

Avec sa faible concentration en essence, elle est particulièrement volatile et presque impossible à identifier après une heure ou deux. Elle ne laisse pas de sillage sur le passage de celui qui la porte et n’appartient plus qu’à moi lorsque, au cours de la journée, je frotte mes poignets l’un contre l’autre pour en libérer les effluves.

Aucune composition alambiquée ici : seulement une fleur, le gardénia. Il m’a fallu un moment pour comprendre que je faisais partie de ceux qui préfèrent cette simplicité-là aux jus sophistiqués. Sans doute parce que de cette façon, cette fragrance ne correspond à aucune histoire spécifique. Ici, on ne cherche pas à m’embarquer dans un conte imaginé dans la grande salle de réunion d’une agence de publicité géante. Il n’y a pas de concept, pas de cible. En tout cas, je n’ai pas cette sensation.

Peut-être est-ce pour tout cela qu’en peu de temps, c’est comme si l’Eau de Cologne au gardénia était devenue un peu de la composition olfactive de ma peau. Je ne vous ai pas encore dit son nom : il s’agit de l’Eau de Cologne de la Officina Santa Maria Novella qui existe dans de nombreuses déclinaisons. Il me semble qu’elle n’est commercialisée à Paris que chez Amin Kader qui se trouve rue Guisarde, dans le sixième arrondissement.

Billets sur le même thème

14 réflexions sur “De l’eau de Gardénia”

  1. J’aime les eaux de Cologne de la Officina Santa Maria Novella, elles sont parfaitement équilibrées et « justes » si ce mot peut s’appliquer à une senteur.
    Je ne porte plus que leur eau classique depuis mes vacances dans le Cinque Terre l’année dernière et je ne m’en lasse pas. J’aime son élégance et sa discrétion.

    Ta carte postale (je ne trouve pas de meilleure expression) est ravissante et rappelle joliment l’esprit de la boutique florentine.

  2. Je ne connaissais pas cette marque, je vais aller voir ce qu’ils font. Je n’aime pas du tout les parfums des maisons de luxe, je préfère ceux, plus profonds, plus « vrais » des parfumeurs… Et cela fait maintenant deux ans que je ne me sépare plus de Fleur d’Oranger de Lutens.

    1. Ahhhhh, Fleur d’Oranger, c’est mon préféré, chez Lutens. Je ne l’ai jamais porté parce que c’était le parfum d’une amie, mais il est superbe :)

  3. Est-ce que cela ressemble aux Aqua Allegoria de Guerlain ? Je porte en ce moment Mandarine Basilic et l an dernier c était Herbe Fraîche, quels beaux parfums….

  4. Contrairement à toi j’aimais beaucoup l’odeur de l’eau de Cologne en étant enfant. Il y en avait chez mes parents, chez ma grand-mère… C’était aussi un des seuls parfums qui m’était vraiment autorisé, à l’époque, pour moi c’est une odeur d’enfance tendre et pleine de bons souvenirs.
    A une époque je portais l’Eau d’Hadrien d’Annick Goutal mais j’ai été coupée dans mon élan lorsque j’ai su que c’était le parfum fétiche de François Miterrand (pas très glamour la référence, même si à la base c’est un parfum mixte).

  5. Belle image… et merci du tuyau… J’ai dû mal avec les parfums trop, trop, trop quoi ! Donc à essayer… Je passe par un aéroport jeudi prochain donc je note !

  6. J’ai aussi beaucoup les eaux de toilettes légères, qui ne vous brouillent pas trop l’odorat et finissent par se confondre avec l’odeur de notre peau. Donc là tu me donnes vraiment envie de la sentir cette eau florentine, et j’imagine qu’elle sent bon ! La bouteille me plaît aussi et comme je suis tout près de l’Italie, j’irai voir si j’en trouve. Il n’y en a qu’à Florence ? Je chercherai et finirai bien par trouver !

  7. J’acquiesce, cette marque italienne, assez confidentielle il faut bien le dire, fabrique de véritables petits bijoux dont les effluves se mêlent délicatement à la peau !

  8. c’est très drôle « le parfum de pépé mal dosé ». Pour info : Amin Kader a également une très jolie boutique 1 rue de la paix à Paris 2e. merci pour le sourire du soir ainsi que votre si joli blog.

  9. On trouve également cette marque dans leur ( tout sourit) petit magasin rue Auguste Comte à Lyon 2eme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page