fbpx

Instantanés

En plus de mon reflex, je suis partie à l’Île Maurice avec un petit appareil instantané Fuji (instax wide) et… 12 pellicules. C’est-à-dire une par jour, plus un petit rabe de sécurité. Pour quelqu’un d’habitué comme je le suis au tout confort du reflex, c’est un sacré entraînement de devoir se passer de réglages (l’instax n’en propose que deux ou trois) et bien entendu d’un écran de contrôle. Après quelques tâtonnements le premier jour, j’ai vite établi quelques règles : pas plus d’une pellicule par jour (dix photos, donc) et jamais deux fois la même prise : si mon cadrage est raté, tant pis pour moi. Cette contrainte de dix photos par jour, l’air de rien, force à réfléchir un peu à ce que l’on tient vraiment à retenir ; c’était un bon exercice. Et au final, de photos réellement ratées, il y en a très peu (je n’en ai jeté que quatre).

En fait, je n’ai eu que de bonnes surprises. D’abord cette espèce de connivence créée grâce à ce drôle d’appareil qui permettait à chacun de voir se construire au jour le jour le récit de nos vacances communes. J’aurais aimé, à ce sujet, pouvoir distribuer plus de photos que je ne l’ai fait, mes deux pellicules de secours n’ont pas été de trop pour cela. À l’avenir, j’intègrerai d’emblée un budget « photos à offrir », même s’il me faut pour cela rogner sur le budget global, car je sens que les gens ont vraiment plaisir à recevoir une photo prise et développée comme cela, dans l’instant. C’est perçu comme un véritable petit cadeau, particulièrement agréable à offrir.

Ensuite, il y a cette légèreté. Ne pas avoir à régler son appareil photo, représente beaucoup de légèreté et en vacances, c’est vraiment appréciable. L’appareil est plutôt volumineux, mais on craint moins de l’abimer, il est léger, amusant, attise la curiosité des gens dans la rue et favorise le contact.

Enfin, et c’est la vraie leçon que je retire de cette petite expérience photographique : je crois bien que de toutes les photos prises pendant ce séjour, cette série au Polaroïd a ma préférence. Évidemment, les photos sont de moindre qualité et il me sera difficile de les retoucher pour obtenir ce que je veux exactement, mais il y a cette spontanéité, qui me ravit et que j’ai beaucoup plus de mal à obtenir, je m’en rends compte, avec mon appareil reflex. Probablement parce que je dois me concentrer sur plein de choses en même temps ce qui nuit à ma propre spontanéité au moment d’appuyer sur le déclencheur. Peut-être aussi que ce petit appareil-jouet impressionne moins que l’imposant objectif de mon reflex.

Quoi qu’il en soit, je sens bien que ce reportage m’a beaucoup appris sur ma façon de photographier et m’a ouvert d’autres portes. Alors bien entendu, douze pellicules instantanées, c’est un véritable petit budget, mais je ne le regrette pas et il me tarde de pouvoir en faire à nouveau l’expérience.

Et sinon j’ai refait entièrement mon album photo, avec les séries que je préfère. Vous pouvez y accéder depuis l’onglet qui se trouve dans l’en-tête du blog.























































Billets sur le même thème

26 réflexions sur “Instantanés”

  1. J’adore ces instantanés, effectivement cette spontanéité que l’on perd avec le numérique rajoute une émotion à ces souvenirs de Maurice. J’ai remarqué aussi que mes photos argentiques étaient meilleures que celle en numérique. Tout simplement parce que je prends davantage le « temps » de choisir le bon cadrage, la bonne lumière, le bon règlage…Moins le droit à l’erreur. (pas sûre que ce soit vraiment une question de temps, mais surtout une question d’attention et de volonté de bien faire, de ne pas louper l’instant « magique ») C’est une bonne idée une pellicule par jour, c’est un autre regard sur ces vacances ^^

  2. C’est joli, cette douceur.
    J’ai un très beau reflex, mais hors séances de portraits et des photos que j’ai vraiment envie de travailler, c’est l’argentique que je garde en vacances. Parce que ce sont des souvenirs que je veux me faire, et qu’il est hors de question que ces photos des bons moments végètent sur un disque dur jusqu’à ce qu’un jour, je perde une sauvegarde ou que le disque dur finisse par casser… Ce genre de choses.
    J’ai le Minolta de mon père, et un Holga. Je prends avec eux des instantanés de vie que je ne perdrais jamais, parce qu’ils seront développés sur papier glacé et bien rangé dans de jolis albums photos.
    Il en faut, aussi, pour apprécier la distance, ré-apprendre la patience, photographier moins, et souvent mieux… sans vouloir faire passer systématiquement un message dans un cadrage.
    L’argentique permet de se souvenir du temps, et de le prendre. Mais chacun est différent face à ça, aussi…
    Très chouette en tout cas !

  3. Ca ne m’étonne pas que ce soient tes photos préférées … Elles sont plus naturelles et spontanées, et tout de même travaillées, malgré ce que tu en dis, car leur nombre limité t’a forcé à bien les choisir …

  4. En effet les photos polaroid sont superbes!!! Et d’accord aussi avec le fait que c’est appréciable de prendre le temps de réfléchir à ce que l’on veut photographier et donc garder comme souvenir. Le numérique nous pousse un peu à la consommation d’image et parfois c’est un peu dommage (cela dit j’adore néanmoins le mien!!!et ne le changerai pour rien).
    Merci aussi pour la découvertes de l’île Maurice où je dois me rendre (enfin j’espère!) pour marier ma meilleure amie en Février (si tu as des conseils et des bonnes adresses je suis preneuse!!)
    Merci pour la balade!
    Bonne journée

  5. Je suis bluffées par la qualité des photos parce que le rendu avec mon Instax est toujours très médiocre. J’ai tenté de prendre une photo de mon fils dans une piscine par exemple et ça n’a rien rendu, la photo était presque blanche.
    Tes photos sont vraiment belles et m’encourage à emmener mon Instax avec moi en vacances cet été !

    1. Anne-Solange

      Merci ^^’ Mais en fait, je n’avais pas choisi l’île Maurice par hasard, pour tenter cette petite expérience : je savais que les conditions de lumière seraient à peu près optimales et que je n’aurais pas trop à me creuser la tête. J’ai un Instax Wide sur lequel on peut choisir d’augmenter ou réduire un peu l’exposition, lorsque tu es en plein soleil, il vaut souvent mieux que tu règles sur « assombrir », la photo sera correctement exposée, de cette façon. Pour cela aussi c’était bien de disposer d’une centaine de photos : c’est beaucoup plus facile de cette façon de faire vraiment connaissance avec son appareil, d’acquérir de bon réflexes et comprendre comment il se comporte.

    1. Anne-Solange

      @Bouquetdebamboo : Non, je cois qu’il y a encore moins de réglages possibles. Mais ces réglages sont très utiles, il ne faut pas les négliger. Si tu sélectionnes « au soleil » la pose de l’appareil sera moins longue, donc l’image plus sombre, ce qui peut t’éviter des images blanches, justement. Après, si tu as de forts contrastes dans ton cadre (des zones des sombres en plus des zones très claires), il faut savoir que l’appareil prendra sans doute les zones d’ombre en compte et en déduira qu’il faut allonger le temps de pose, d’où des images surexposées. Sur un appareil automatique, il n’y a pas grand chose à faire, à part trouver un autre angle de vue.

  6. Heroysamonster

    Je suis totalement fan de cette série, c’est plein de charme. D’accord c’est moins parfait que le reflex mais tellement charger en souvenir de l’instant, que ça en devient magique.

    Il faut absolument moi aussi que j’investise.

  7. Oui, effectivement rien n’est plus simple qu’a polaroid ! Prendre une photo et CLAK! l’avoir, c’est magique : ) Sans parler de la touche rétro des photos. Sublime !

  8. C’est vraiment superbe! J’adore! Il y a une grande douceur et une certaine nostalgie dans tes photos. Grandiose comme d’habitude :)

  9. Elles sont très belles ces photos et présentent comme un supplément d’âme avec ce petit côté prise de vue « à l’ancienne », comme on faisait avant…

  10. Pff ! Beaucoup trop longtemps que je n’ai plus eu le temps de m’attarder longtemps ici. Je vois les post qui s’accumulent, les splendides photos qui se multiplient. Je bave, je pense et je rêve vacances. Waouh, quels paysages, quelles photos. Urgemment besoin d’avoir du temps pour flâner et du temps pour voyage ! Merci pour le petit bol d’air. Je me suis presque sentie retourner sur l’île Maurice !

  11. J’adore l’idée! Et j’ai bien envie de la piquer!
    A mon dernier voyage j’ai fait mes instantanés avec l’iphone et son application polaroid mais cela m’a trop frustrée de ne pas avoir de tirages !
    Et moi qui suis restée aux pola de mon enfance, je suis bluffée malgré tout par la qualité. De superbes souvenirs ^^

  12. Bonjour,
    Très jolie série de clichés !
    J’ai une petite question … pourrais tu me dire où tu as trouvé ta trousse de toilette Hello Kitty ? ;) A moins qu’une lectrice puisse m’aider …
    Merci !
    Marion

  13. Ping : Une question de sensibilité – Cachemire & Soie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page