Chaises volantes et autres plaisirs

fete-des-tuileries-00

Des fêtes foraines, j’aime l’idée qu’on s’en fait davantage que les fêtes elles-mêmes. J’aime, par exemple l’idée du manège, cette ivresse qu’on s’offre pour deux-trois euros et qui cesse d’un coup après quelques minutes, sans dommage collatéral pour qui supporte bien d’être secoué comme un prunier. J’aime le parfum écœurant des churros imbibés de sauce au chocolat, les sucettes encore chaudes, les lumières stroboscopiques et tout simplement, la saisonnalité. Une fête foraine, en ville, c’est forcément un événement.

Dans la réalité, il m’est toujours difficile de supporter le rire strident que font les pré-adolescentes dans les bras de leur petit copain du moment, pour se donner du courage dans les attractions qui bousculent, ou décupler l’adrénaline.

Vraiment, la promiscuité gâche tout : je rêve d’un manège silencieux qui tournerait des heures durant sur les hauteurs de Paris ou de tout autre paysage splendide et où nous serions tous abîmés dans la contemplation et la joie muette de tournoyer dans l’air.

fete-des-tuileries-01.jpg

Picture 1 of 30

Mais au lieu de ça, tout le monde braille, se piétine, se cogne et se pousse. Les enfants pleurent ou rient trop fort. L’odeur de l’huile cent fois recuite ou de graisse de viande brulée assaille les naseaux avec une brutalité qui porte eu cœur et chacun sait que les carabines, au stand de tir, sont toutes un peu truquées. Le tour de manège ne dure jamais assez, il est toujours trop cher. Les fêtes foraines sont chaque fois une petite déception.

Mais samedi matin, à l’ouverture de la fête des Tuileries, nous n’étions qu’une poignée de visiteurs. La fête, comme si on l’avait prise au dépourvue, restait plongée dans le silence, ensorcelée par je ne sais quelle magie*. Les brochettes n’avaient pas encore été mises sur le grill et le soleil, déjà de plomb malgré l’heure matinale colorait tout d’une teinte exotique.

Samedi matin, je crois que pour une fois, la fête était en phase avec mon imagination.

PS : J’ai pris beaucoup, beaucoup de plaisir à prendre ces photos.
PPS: La fête du jardin des Tuileries est ouverte jusqu’au 24 août 2009
, toutes les infos ici
* J’ai appris qu’en fait, il s’agit d’une particularité de la fête foraine du jardin des tuileries de ne jamais diffuser de musique.

fete-des-tuileries-08

fete-des-tuileries-18

fete-des-tuileries-29

Comments

  1. 2

    says

    Tout à fait chouette cette série photo !
    En phase avec nos rêves plus qu’avec la réalité, c’est vrai.

    J’aime quand les compositions sont les plus épurées possible, rien que quelques éléments évocateurs, un peu sortis de leur contexte, et ces couleurs hors du temps, c’est le must du dépaysement féerique ! sourit

  2. 3

    says

    Waouh, quelles superbes photos !!! On se croirait dans un rêve, ou un dessin animé, ou un paquet de Haribo ! :smack bravo !

  3. 4

    says

    ahh oui, j’avais presque oublié! J’irai bien y faire un tour pour manger une barbe a papa moi ! :mikado :miam

  4. 6

    says

    Oh my god !! Elles sont sublimes ces photos j’en reviens toujours pas, la première m’a carrément donné le tournis.
    Cela fait un moment que j’ai envie d’aller prendre des photos dans une fête foraine, mais je suis pas sûre de faire mieux :bof

  5. 7

    says

    J’y suis passée dimanche et j’ai pris quelques photos également… J’adore me promener dans cette fête foraine, pas trop grande, pas si bruyante et tellement jolie, en plein coeur des tuileries.

  6. 8

    says

    Les photos que tu as faites du Pousse-Pousse me font penser, par leurs couleurs, aux illustrations des albums « Martine ».

  7. 10

    says

    J’y suis passé hier, il y avait déjà beaucoup plus de monde !
    J’aime cette fête, plus mignonne et petite que la Foire du Trône par exemple…
    Bises

  8. 11

    Coralie says

    Inculte que je suis je ne savais même pas qu’il y avait une fête foraine aux Tuileries… Bien que je n’aime pas les fêtes foraines, j’irai quand même y faire un tour ! :cerise Mais moi qui comptait me balader tranquillement cet été, au soleil dans le jardin des Tuileries, c’est mort non ?!

  9. 12

    pinkyfromNY says

    oh! comme s’est beau, des photos couleurs bonbons, s’est frais et charmant.

    Cela fais du bien de retomber dans l’enfance. Alors merci.

  10. 13

    says

    La fête foraine des Tuileries et sa grand roue…
    Plus petite que celle de la place de la Concorde, mais tellement charmante.
    Moi aussi les odeurs et les bruits m’écoeurent et m’assoment, mais qu’est-ce que j’aime cette roue!

    Tes photos sont magnifiques et rendent bien le plaisir que tu as eu à les prendre.

  11. 14

    says

    Très réussies ces photos !
    Faudra que je pense à cette ptite fête foraine, chaque année je rate les dates !

  12. 16

    says

    Superbes photos et une excellente idée de balade pour un prochain week-end estival. Merci !!

  13. 17

    says

    Tout à l’heure, j’étais aux Tuileries et j’ai vu que la fête foraine s’était installée. J’aime ici, bien plus qu’ailleurs, cette ambiance et j’ai toujours du mal à résister à deux manèges : les « chaises volantes » et la grande roue.

  14. 18

    says

    Ohlala tu fais chavirer mon petit coeur! J’adooore les fêtes foraines, j’y retrouve mes yeux d’enfants. Ces photos sont tellement magnifiques! Je crois que je vais me faire un patchwork pour faire un fond d’écran. Et puis ton texte je m’y retrouve tellement. Un grand merci pour cette bouffée d’air dans ce matin trop lourd.
    Il faut que j’aille très très vite aux tuilleries!

  15. 21

    says

    Je partage totalement ton idée : l’idée de la fête me séduit davantage que le moment vécu.
    Penser à la foire, c’est réunir son imagerie personnelle, forcément charmante.
    Y être, c’est être perturbé par l’environnement bruyant et les autres…

    Ceci dit, j’ai toujours envie d’y retourner ! sourit

  16. 22

    says

    Tes photos sont superbes, comme toujours, et à moi qui n’apprécie pas trop les fêtes foraines, me donnent envie de passer y faire un tour …

  17. 23

    says

    muhhhhh! miam! une envie de guimauve! et de sensations (pas trop fortes : )
    magnifique photos

  18. 24

    boudi chocolatée says

    trééééééééés belles photos sourit qui donnent envie d’y aller et surtout de manger une bonne barbe a papa hummmmm :miam et les pommes d’amour

  19. 25

    says

    Les fêtes foraines me rappellent mon adolescence, une des seules sorties entre copines que je pouvais faire, à deux pas de chez mes parents. Donc, forcément, on en était folles; on passait trop de temps dans les manèges, trop de fois on s’est faites avoir aux machines « attrape-peluches ».. et trop de temps passé en compagnie des petits copains, à crier comme un cochon qu’on égorge dans les auto tamponneuses ou train fantômes.. eh oui, j’en ai faisais partie je l’avoue !

    mais, maintenant, je connais la réalité des fêtes; je préfère m’y ballader, j’aime beaucoup l’ambiance, les odeurs sucrées, y faire des photos aussi, voir les enfants s’amuser.. mais je n’y monte plus, ce n’est plus mon but.. non, juste y être et s’y promener, mon petit plaisir.

  20. 26

    says

    C’était obligé que je te laisse un petit commentaire après avoir vu tes photos. Elles sont vraiment sublimes, elles me laisse totalement rêveuse, j’adore. Merci pour ce moment coloré tant apprécié.

  21. 29

    Selma says

    Merci bcp, sans le savoir vous m’avez orienté vers un divertissement en plus à faire lors de notre visite à Paris. Nous sommes du Maroc et j’ai dressé ma liste d’activités pour mes enfants,j’y rajouterai assurément cette foire.

    Merci :clin

  22. 30

    Hélène says

    Pour ces jolies images, tu as fais quelles manipulations post traitement si ce n’est pas indiscret, car j’ai la langue qui pend devant ces belles couleurs…
    Merci d’avance.

  23. 33

    Anonyme says

    sourit sourit sourit :rale :rire :rire :cool :cool :cool :cool :evil2

Trackbacks

  1. […] je ne m’étale plus longtemps, surtout de d’autres talentueuses blogueuses ont déjà pris en photo sous toutes les coutures cette fête foraine magique qui a lieu […]