fbpx

Après la pluie

fleur-de-cerisier-00

Il existe une période plus belle encore que l’éclosion des fleurs de cerisier. Plus éphémère aussi, et sans doute un peu triste : ces quelques heures pendant lesquelles les arbres perdent leurs fleurs par poignées et que celles-ci forment au sol un lac rose et fragile, soumis au caprices des brises les plus légères.

Hier, la pluie a précipité la chute des fleurs : de puissantes gouttes précipitaient sur le bitume des millions de pétales, après quoi le poids implacable de l’eau les clouait au sol. Mais lorsque la pluie s’est enfin arrêtée, des millions de perles miroitantes s’ajoutaient à la beauté déjà époustouflante des arbres.

fleur-de-cerisier-01

fleur-de-cerisier-02

fleur-de-cerisier-09

fleur-de-cerisier-13

fleur-de-cerisier-12

fleur-de-cerisier-04

Voir toutes les images en grand

Les gens, dans la rue, passaient sans s’arrêter, jetaient parfois un œil distrait, davantage captivés par ma petite danse, crépitante des clic-clic-clic émis par mon cher appareil photo, que par le spectacle inouï qui s’épanouissait devant eux.

Je me suis demandée si leur mémoire imprimait malgré eux la beauté, si elle serait capable de leur restituer un jour ce spectacle, un jour où leur esprit, libre de préoccupations et de soucis, serait disponible pour le recevoir enfin. J’espère qu’un jour, ma mémoire révélera tous les trésors, toute la beauté que mes yeux auront emmagasiné sans que j’y ai prêté l’attention méritée et que je pourrai contempler ces merveilles enfouies, tranquillement, longuement, derrière les fenêtres de mes souvenirs.

Et dans le doute, je me promets secrètement de ne rien louper. Je veux toujours voir. Toujours. Ne pas rater ces instants qui sont ce que le monde peut, en définitive, nous offrir de meilleur.

Billets sur le même thème

14 réflexions sur “Après la pluie”

  1. Très beau texte et magnifiques photos ! C’est vrai que j’adore les cerisiers en fleurs, mais grâce à toi je découvre les fleurs de cerisiers par terre, jamais fait attention, merci ! :clin

  2. Que c’est beau !! J’aurais été prise de la même hystérie que toi je pense, c’est vraiment sublime.
    Je comprends ce que tu dis quand tu parles de ces beautés qu’on ignore au quotidien, parfois je m’arrête parce que je vois quelque chose d’inhabituel, un petit mot par terre, une association de couleurs inattendue formée par un groupe de gens devant une vitrine, des affiches décollées qui dévoilent des secrets…
    Mais quand je suis pressée, stressée, ce petit monde disparaît, il faut avoir les yeux grands ouverts et le cœur léger pour voir ce genre de chose.

  3. Très jolies photos… Tu as vraiment l’oeil aux aguets.
    Juste pour info : tes flux RSS ne fonctionnent plus apparement (je ne sais pas si tu y peux grand-chose).

  4. On dit souvent que les gens heureux ont beaucoup de chance… Je pense que les personnes heureuses dans leur vie sont celles qui savent observer et aprécier des détails « anodins » aux yeux des autres et pourtant si importants pour sourire et apprécier la vie !!!

    J’aimerais beaucoup pouvoir fouler un tapis de pétales tel que le tien !!

    bonne journée printanière à toi, An’So !

  5. ce qu’il faut c’est garder un regard innocent sur les choses, et continuer de s’émerveiller devant les petits instants de rien du tout qui font que notre journée est plus belle. Très belles photos, ce tapis rose est incroyable !

  6. OH s’est beau, s’est un moment que j’aime particulièrement aussi, tu as su saisir cet instant avec toute la poésie, et la beauté qu’il suscite.

    Merci et bonne journée! sourit

  7. Coucou! tes photos sont très belles, un peu de poésie et d’évasion le lundi matin!!
    Merci pour ce petit instant de rêverie…

  8. Et oui, je me fais souvent la même réflexion que toi. Au même sujet d’ailleurs pas plus tard que ce matin. Une grande partie de mon trajet de bus longeait une rivière de fleur de cerisier rose et personne n’avait l’air de s’en émouvoir. C’est bien triste tout de même de ne pas s’autoriser ces jolis moments de simple beauté qui embellissent un quotidien parfois morose.
    J’essaie aussi d’être toujours sur le qui-vive pour ne pas rater trop de ces jolis instants.
    Très jolies photos en tout cas !

  9. J’adore, on dirait qu’elles poussent sur le bitume.
    J’ai eu un moment comme ça la semaine dernière chez mes parents avant qu’il se mette à pleuvoir sans arrêt: il y avait un peu de vent et un arbre chez mes voisin répandait son pollen dans mon jardin, comme si on soufflait sur des centaines de pissenlits. Et je voyais ça seulement dans le cadre de la porte du jardin alors que j’étais dans la cour ensoleillée, on aurait dit qu’il neigeait de l’autre coté!

  10. Comme le Japon au printemps te plairait… J’en reviens les yeux émerveillés par la beauté des cerisiers en fleurs. Et contrairement aux Parisiens, les Japonais ne cessent de s’extasier sur le bonheur éphémère que leur offrent les cerisiers (sakura). Depuis mon retour, moi aussi je reste à rêvasser sous les cerisiers et je sors mon appareil toutes les cinq minutes !
    Bises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page