fbpx

Sept jours.

bateau-1

Formuler des vœux communs sous les étoiles filantes avec une fille du bout du monde qu’on aime comme une sœur. Se laisser griser par la nuit. Dormir sans fatigue, par nonchalance ou par amour des rêves.

Échanger des morceaux de vie, des brins de savoir, des bouts d’amour et des paquets de paille d’or. Partir en bateau comme des grands avec des amis de toujours. Rire, surtout quand ce n’est pas tellement drôle. Lire sur le pont des romans qu’on connaît par cœur. Se raconter encore les mêmes histoires.

Se laisser porter par la mer au clair de lune. S’assoupir dans les ondoiements du bateau. Faire la vaisselle à l’eau froide sur un ponton un peu glissant. Sentir le crissement du sel dans les cheveux. Dormir tout nu ou bien tout habillé. Ou bien ne pas dormir.

Danser pieds nus sous un ciel indigo et regarder mourir encore quelques étoiles filantes. Faire des promesses qu’on ne tiendra jamais, sans doute. Et des projets qui n’ont pas d’avenir au-delà des élans de la conversation. Ou qui en ont peut-être, on verra bien.

Il arrive quelquefois que le temps se condense et s’étire en même temps. Et c’est peut-être dans ces moments-là, au fond, que s’épanouit l’intensité des choses.

24 réflexions sur “Sept jours.”

  1. Joli ;)
    Pour la petite anecdote, quand je suis tombée sur ton article ma playlist diffusait Fiona Apple sur la reprise des Beatles, Accross The Universe. Un petit moment tout doux et un peu magique car la musique colle parfaitement à ton article, tu devrais essayer…

  2. Aurélie P.

    Tu l’écris quand ce « roman de la vie » comme tu la vois ? Car en lisant ça, j’ai très envie que cela s’étende sur des pages et des pages !

  3. Comme Aurélie, j’aimerais que ces petites choses s’étendent sur des pages et des pages. Je ne me lasse pas de te lire, c’est toujours très fin.
    Je pensais justement à toi aujourd’hui et je me disais que ça faisait trop longtemps à mon goût que tu n’avais pas publié d’articles. ;) Ce soir, je suis en train de tomber malade (la faute a un vilain virus que j’ai du choppé hier alors que je faisais les soldes …) et même si j’ai la tête comme dans un étau, c’est avec beaucoup de plaisir que j’ai lu ce récit des 7 jours !

  4. C’est rare de prendre tant de plaisir à lire un blog. Tu ne t’es jamais laissée emporter par le vocabulaire à la mode, tu sais, les trendy, les girly, etc…Du coup, je réalise que sur le net aussi, on peut rêver et découvrir des talents comme le tien.

  5. ro la la. Je crois que je te suis à distance ! je viens également de passer une semaine en croisière avec nos amis (avec vaisselle à l’eau de mer et pas de douche pendant une semaine !), et je pars à Montréal dans 3 semaines… Connectée !!!
    Merci pour ce joli moment de poésie !

  6. Si bien écrit, merci j’ai retrouvé les vacances, celles que j’ai eu et celles que j’ai rêvé. J’aime tes contes fillosophiques !

  7. Bonjour,
    D’habitude lectrice silencieuse,mais la je me lance….
    :bouche
    Je trouve ton message tres beau,apres tout cest ca la blogo echanger des morceaux de vie….
    Bonne soirée

  8. Ah, Anne-So je plane en te lisant ! Et je butte sur mon clavier au moment de verbaliser la chose, tout sonne trivialement comparé à ton billet. Ta finesse est un trésor.

  9. Comme d’habitude c’est incroyablement bien écrit, cela fait rêver, on se laisse emporter par tes mots…En cette période estivale, très souvent période d’inflexion, on se laisse guider par ces étoiles filantes qui le temps d’une nuit d’été nous amènent vers des nouvelles aventures !

    Bonne journée,

    Margarida

  10. J’ai découvert votre blog il y a peu.
    Et je dois dire que j’adore et que je suis rassurée.

    Je ne pensais qu’il n’y en avait que pour la mode, et je suis ravie de voir que finalement non.
    Vos textes font rêver, emportent, et créent de merveilleuses illusions.

    J’aimerai transmettre la même chose.

    Merci :)

  11. Je ne sais pas quoi rajouter car tout a été dit sourit !! J’aime aussi beaucoup la manière dont tu parles des choses simples et des émotions qu’on ressent, c’est un langage universel qui nous touche tous car nous avons tous des émotions…Ton écriture est belle et fluide, c’est un plaisir de te lire. On aimerait que ça dure et que tu nous racontes une longue histoire.
    J’ai aussi lu avec une musique en fond, c’était juste magique ! En plus je rêve de partir au loin en bateau découvrir de nouveaux horizons.. Se retrouver au milieu de cette immensité.
    Bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page