Et des livres…

Je ne sais pas si vous vous souvenez, mais juste avant de partir en vacances, vous m’aviez donné plein de conseils de lecture. J’ai joué le jeu : quelques minutes avant de sauter dans l’avion, j’ai pioché un peu au hasard. Je n’en regrette aucune. Vous êtes, à l’évidence, de merveilleux conseillers et je vais continuer à m’inspirer de vos nombreux conseils pour le reste de l’été. Voici donc les lectures qui sont arrivées ces dernières semaines sur ma table de chevet.

La Grand-mère de Jade – Frédérique Deghelt

Ce roman, qui m’a littéralement bouleversée, est un peu particulier pour moi : il fait écho de tant de façons à ma propre vie qu’il m’est difficile, au final, de savoir si je l’aurais aimé avec la même passion en me sentant moins proche du personnage principal. En allant « sauver » sa grand-mère de la maison de retraite, Jade découvre son secret. Le roman raconte l’aventure de cette trentenaire parisienne et de sa grand-mère savoyarde qui apprennent à vivre ensemble. Ce qu’elles s’apportent l’une à l’autre, ce qui les rassemble ou les sépare, le regard qu’elles se portent et portent sur le monde. Ce sont les regards croisés de deux femmes prises dans un grand élan de vie : celui de la jeunesse pour l’une, celui de la fin de vie pour l’autre. L’histoire, aussi, de deux renaissances. En finissant ce livre, j’aurais voulu pouvoir serrer l’auteur dans mes bras très fort. Et lui dire merci.

Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil – Haruki Murakami

C’est l’histoire d’Hajime, un homme dans la force de l’âge à qui tout réussit, lorsqu’il croise, trente ans plus tard, son amour de jeunesse. Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil, c’est une éducation sentimentale où le narrateur explore les histoires amoureuses de sa vie. De ce roman, que j’ai lu avec beaucoup de plaisir – la plume de Murakami est un délice, je retiens surtout cette façon de décrire le sentiment amoureux (ou en l’occurrence son absence) : « Mais ce qui me troublait et me désespérais, c’était qu’à l’intérieur d’Izumi je ne parvenais pas à découvrir quoi que ce soit qui me fût spécialement destiné. »

Le voyage d’hiver – Amélie Nothomb

Il y a des auteurs, comme Amélie Nothomb, que je lis parce que je sais exactement ce que je vais y trouver. Le voyage en hiver n’échappe pas à la règle. Comme toujours, dans les romans d’Amélie Nothomb, c’est moins l’histoire qui me séduit que son sens de la formule, son humour souvent grinçant, ses remarque exubérantes. J’aime Amélie Nothomb car en la lisant, j’ai toujours l’impression d’entrer dans le tête de quelqu’un qui a sa façon bien à elle de penser et regarder le monde. C’est cette singularité là que je cherchais en ouvrant Le voyage en hiver, et que j’ai trouvé.

Le voleur d’ombres – Marc Lévy

Je m’étais engagée à le lire, ne serait-ce que pour faire affront à mes a priori. J’ai bien fait : Le voleur d’ombres est un joli récit. Et je comprends enfin ce qui fait le succès de Marc Lévy : la fluidité de la lecture et cette façon de parler à l’enfant, au rêveur qui se dissimule en chacun de nous. Il n’y a rien de prétentieux chez Marc Levy et – il m’a semblé – une vraie sincérité. L’auteur se dissimule tout à fait derrière son livre, laissant toute la place au lecteur avec beaucoup de générosité. Au final, je comparerais ce moment de lecture à ces films que je regarde parfois sans autre but que de me divertir, presque avec négligence, et qui me touchent de façon inattendue, qui me prennent par surprise, avec des idées moins simples qu’elles en ont l’air et de jolies tournures.

Tu, Mio – Erri Deluca

Je n’avais encore jamais lu Erri Deluca, mais ce petit roman ouvre sans aucun doute la voie à ne nombreuses autres lectures. Tu, Mio, raconte ce moment charnière de l’adolescence où, en un été, on devient autre ; cette mue qui fait de vous une personne adulte. Ce roman initiatique se déroule sur une Ile de la mer Tyrrhénienne en plein été, dans un village de pêcheurs. La plume d’Erri Deluca est d’une poésie incroyable, il fait partie de ces auteurs qui ouvrent des portes dans la connaissance des êtres, qui donnent des clefs, percent des mystères, délivrent des réponses. En fermant ce roman, comme son personnage principal, j’avais la sensation, moi aussi, d’avoir encore un peu grandi.

Lignes de faille – Nancy Huston

Je termine par ma dernière lecture et aussi celle qui m’a le plus marquée. C’est aussi le premier roman de Nancy Huston que je lisais et j’ai déjà hâte d’ouvrir le prochain. Lignes de faille, ce sont les récit successifs de quatre enfants de six ans, de quatre générations différentes qui ont pour point commun d’être liés par le sang : Sol est l’enfant de Randall qui est le fils de Sadie, fille d’Erra. On entre dans la peau de chacun d’entre eux, à tour de rôle, pendant l’année de ses six ans. Cette trame toute particulière permet de tisser les liens générationnels qui existent entre les membres d’une filiation et comprendre comment les souffrances, les questions, les violences subies, se répercutent de génération en génération, chaque existence déterminant la suivante. Lignes de faille est un roman brillant à tous égards, si je devais n’en conserver qu’un, parmi ces six livres, ce serait celui-là.

Et voilà, je m’arrête là pour aujourd’hui. Merci encore pour tous vos conseils. La photo en illustration, rien à voir? Au contraire : lire, c’est avoir un peu la tête dans les nuages, non?

49 réflexions sur “Et des livres…”

  1. Merci pour cette petite revue !
    Les Nothomb, Lévy et Murakami me tentent vraiment et figuraient déjà plus ou moins dans ma liste à lire !!
    Bonne journée !

  2. « Au final, je comparerais ce moment de lecture à ces films que je regarde parfois sans autre but que de me divertir, presque avec négligence, et qui me touchent de façon inattendue, qui me prennent par surprise, avec des idées moins simples qu’elles en ont l’air et de jolies tournures. »
    >> c’est exactement ce que j’ai ressenti à sa lecture :clin
    Et aussi ce pourquoi je lis souvent des livres classés dans les best-sellers grand public, « au cas où » sourit

  3. Il faut absolument découvrir Frédérique DEGHELT et tous ses romans!!!
    « La vie d’une autre » est un pur bonheur, déroutant mais enivrant. (en cours d’adaptation au cinéma par Syvie Testud)
    « La nonne et le brigand  » est un peu décevant mais mérite quand même le détour!

    A découvrir aussi deux livres sur la maternité.. « Le cordon de soie » et un donc le titre est juste sublime: « Je porte un enfant et dans mes yeux l’étreinte sublime qui l’a conçu ».

  4. oh je suis contente que tu aies aimé La grand-mère de Jade, moi aussi ça m’a bouleversé, cette fin est incroyable je trouve! Ligne de failles est un très beau livre également, je l’ai lu il y a quelques années mais je me souviens encore de sa construction inattendu et de sa force!
    et les prochains au programme? essaie Dans ces veines le fleuve argent de Dario franceschini, c’est un tout petit livre, tu le liras très vite et c’est magnifique!

  5. « il n’est pas de chagrin qu’une heure de lecture n’ait dissipé », disait Montesquieu… je regrette juste de pas avoir plus de temps, entre le job, le blog, les sorties… j’apprécie de ne pas avoir d’enfant le samedi et le dimanche matin quand j’arrive à me lever tôt et que je peux lire au lit avec une théière jusqu’à midi!!! Découvert récemment Katherine Pancol, mais mon coeur est tout entier voué aux polars anglais… ou suédois!

  6. Contente que La grand-mère de Jade t’ait plu… (mais ça m’aurait étonné que ce ne soit pas le cas… ce roman m’a vraiment bouleversée et tous ceux qui l’ont lu sont du même avis…) et merci pour cet inventaire… Je m’en vais piocher dedans allègrement !

    Bises !

  7. J’adore l’idée que tu nous dévoiles ton ressenti. Des livres…émoi!!
    Passe une belle journée
    L’

  8. J’adore l’écriture de Murakami, elle est à la fois sensible et vraie, les sentiments sont toujours détaillés avec une extrême précision. Je n’ai pas encore lu « Au sud de la frontière, à l’ouest du soleil » par contre j’ai lu il y a 1 an « Chronique de l’oiseau à ressort » et ce fut un vrai plaisir.
    Merci pour tes petits conseils de lecture d’été.

  9. Merci pour ce compte-rendu ! je vais m’en inspirer pour mes choix de lecture. J’ai lu pas mal de livre de Erri de Lucca, j’aime toujours… Ce doit être mon côté italien ;-)

  10. Je suis bien contente que « Lignes de faille » t’ai plu car je l’ai vraiment adoré. Je te conseille également « Tout ce que j’aimais » de Siri Hustvedt (la femme de Paul Auster à la ville qui est une superbe romancière) qui m’a bouleversée et « Kafka sur le rivage » de Murakami (et aussi « les Chroniques de l’oiseau à ressort » qui est palpitant aussi) si tu ne les as pas déjà lus. Le genre de roman qu’on ne veut plus quitter… Je vais lire « La grand-mère de Jade », l’histoire me touche beaucoup aussi. Les autres romans que j’ai lu de Nancy Huston m’ont moins captivée mais Dolce Agonia m’a beaucoup plu ainsi que son essai « Le journal de la création » qui trace ses lectures et ses interrogations sur la création pendant ses mois de grossesse. Je me dis que cela fait longtemps que je n’ai pas lu Amélie Nothomb, je devrais m’y remettre!
    C’est chouette ces billets de lecture ;-) merci…

  11. archiarlecchino

    bonjour,
    merci pour toutes ces inspirations…en vue des vacances…
    mais permettez moi une question: vous trouvez quand le temps pour lire?
    avec tout ce que vous faites? felicitation!
    archiarlecchino

  12. J’adore quand tu fais des pots sur les livres, car je puise aisément dedans pour mes futures lectures, c’est d’aileurs toi qui m’a fait découvrir L’Enchanteur de Barjavel, merci ;-)

  13. Ah De lucca et Huston, j’aime ! De Nancy Huston, j’aime tout, moins les derniers. Lis vraiment l’empreinte de l’ange, son meilleur pour moi !

  14. Un voyage sans livres ce n’est pas possible, tout comme une maison sans ouvrages…
    J’aime voir les lectures des autres, et encore plus ce qu’ils en ont pensé !
    Et je fais aussi quelques découvertes! Merci :)

  15. J’aime bien ce que tu dis de Marc Levy. Tout le monde (enfin, tous les pseudos intellos) le méprise et même si ce n’est pas de la grande littérature, je trouve ce type et ces romans touchants. Par contre, Murakami, qui est tellement en vogue, je ne peux pas, je trouve ça d’un chiant ! Pour moi, cet été, ça sera des classiques, Romain Gary et Sagan ; je suis tombée sur des NRF à 1€ dans un vide-grenier et je prends autant de plaisir à tenir en main ces magnifiques éditions qu’au contenu !

  16. Erri De Luca a été pour moi aussi une magnifique découverte. Je note le titre de Murakami et propose à celles qui ne l’ont pas encore lu, L’écrivain de la famille, de Grégoire Delacourt. Belles vacances.

  17. Merci pour tes conseils, je viens de commander Lignes de Faille . Je te conseille d’Hélène Grémillon Le confident, j’ai bien aimé.

  18. Rêve d’évaion et routes de traverse avec Murakami
    dans votre liste Marc Lévy reste indigeste, bleuette et cela dégouline de bons sentiments
    je préfère la confiture

  19. Même si ce n’est pas trop l’objet de l’article je voulais te dires que ton blog est tout simplement génial (je viens juste de le découvrir) et puis que les photos que tu prends sont très jolies.
    Bisous et bon courage à toi ;P

  20. Merci pour cette liste de lecture dont je ferais bon usage pour mes vacances. Je n’arriverais pas à tout lire mais j’adore avoir une pile de livres. Je ne sais pas pourquoi mais cela me sécurise. :rire

  21. Avec Haruki Murakami, Nancy Huston et Erri de Luca on ne peut pas être déçue.
    J’ai presque tout lu et toujours tout aimé.
    Quant à Levy, je passe mon tour
    et Frédérique Deghelt, j’avais tenté de lire « La vie d’une autre » mais après être arrivée péniblement au milieu du livre, j’ai abandonné…vraiment trop « cucul la praline », je n’ai pas croché.
    Peut-être devrai-je tenter « La grand-mère de Jade »…

    Je t’aurais conseillé Eldorado de Gaudé ou la Porte des Enfers ou plus simple, tous les livres de Gaudé.
    Il écrit merveilleusement bien.
    Je t’aurais aussi suggéré Océan mer de Baricco
    ou le dernier excellent ouvrage que je viens de terminer, « Venir au monde » de Mazzantini… merveilleux.
    J’ai pleuré.

  22. Je découvre ce blog grâce aux hasards entendus de la toile.
    Il me plaît beaucoup, dans sa poésie un peu surannée parfois.
    Bravo!

  23. Ca me fait mal au coeur de voir Haruki Murakami sur la même liste de lecture que Marc Lévy et Amélie Nothomb.

  24. Belle sélection ! j’aime aussi beaucoup Murakami, comme presque tout le monde visiblement ;-) si tu as aimé Nancy Huston, je te recommande vivement « L’empreinte de l’ange », sublime. et tu m’as bien donné envie de lire « lignes de faille » !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *