La mort joyeuse

hampstead-cemetery-00

Petite, ma grand tante, me racontait souvent des bribes de sa vie d’étudiante parisienne. Elle avait habité une chambre de bonne sous le même toit qu’Edith Piaf, donné la classe aux petits chanteurs à la croix de bois, et pour se détendre, elle allait se promener au Père Lachaise. Je n’avais alors des cimetières que l’image de ce lieu dépouillé où repose mon grand-père sous sa chape de granit. Et déjà sans doute quelques récits de morts vivants, de feux follets et de fantômes racontés sous la couette les soirs pleine lune par quelque amie plus hardie que moi qui ne l’était pas beaucoup.

Autant vous dire que les habitudes de ma tante (qui n’en était plus, il faut dire, à une excentricité près) m’avaient parues plus que suspectes et loin d’attiser ma curiosité, cette histoire de promenade au cimetière acheva de m’en donner une image bien éloignée des standards romantico-gothiques que le cinéma se plait parfois à décrire.

Depuis près de dix ans que je vis à Paris, je n’ai toujours pas pris la peine d’aller vérifier pourquoi ma tante affectionnait le Père Lachaise et je ne sais pas s’il ressemble à celui-ci, qui se trouve à Hampstead. Mais de là où elle est, je crois l’avoir vue esquisser un sourire en me regardant opérer un virage à 180 degrés sur l’opinion que je m’étais faite des cimetières et des drôles de promeneurs qui les hantent parfois.

Ici, il n’y a pas ce décompte bien aligné des trépassés, il n’y a pas le crissement triste du gravier gris dans des allées millimétrées, pas de croix à perte de vue, pas d’ordre apparent, ni de chrysanthèmes. On n’a pas l’impression que nos chers disparus finissent leurs jours mal installés dans l’un des innombrables lits étriqués du dortoir d’un collège déprimant du siècle dernier.

Ici, c’est un joyeux bazar où l’on sent qu’on peut mourir tranquille. Pas dit, cependant qu’il n’y ait pas quelques fiestas entre joyeux défunts à la tombée de la nuit. Mais peu importe, ce n’est de toute façon pas la mort qui domine, ici c’est la vie. La vie qui bruisse, presque écrasante de sa vitalité. Les arbres sont hauts, la verdure abondante. Luxuriante. Comme une source qui jaillirait de la terre à gros bouillons bruyants.

La nature engloutit lentement les stèles funéraires, année après année, à mesure que ceux dont les noms sont inscrits dans la pierre disparaissent des mémoires. Comme si l’on retournait progressivement à l’état de nature. Mais, j’en étais la première surprise, c’est tout sauf angoissant. J’ai rarement ressenti comme ici l’impression que tout est dans l’ordre des choses. Comme une petite voix qui dirait que d’une certaine façon, c’est sûr, on ne disparaît jamais vraiment et que je pouvais continuer sereinement mon chemin.

Et puis tout simplement, je crois que j’aimerais ça, voir des fleurs sauvages me pousser sur le ventre.

[nggallery id=232]

hampstead-cemetery-09

hampstead-cemetery-14

hampstead-cemetery-04

hampstead-cemetery-16

Bon, j’avoue, je n’ai pas pu résiter au plaisir de retravailler quelques photos en noir et blanc, pour le côté brrrrrrrr. Vous pouvez, si cela vous amuse, les regarder sur cette page.

Billets sur le même thème

26 réflexions sur “La mort joyeuse”

  1. Un véritable jardin à l’anglaise, en somme :clin
    J’aime le Père Lachaise pour son calme et la diversité de ses mausolées (du plus humble au plus mégalo) mais ça ne ressemble pas à cette douce folie.
    Bonne journée.

  2. Comme toi, je n’ai jms mis les pieds au père Lachaise ni dans tout autre cimetière parisien… Je n’y imagine pas cette ambiance à la fois sereine, sauvage, et un peu mystique, qui se dégage de tes photos.

  3. un cimetière à l’anglaise forcément, avec la joie des jolies petites fleurs. J’aimerais bien que les cimetières ressemblent plus à ça en France…

  4. Tes photos sont très belles et j’ai même une préférence pour les N&B (même pas peur sourit )… On sent le calme et la paix…
    Le père Lachaise ne ressemble pas vraiment à ça, mais c’est à voir absolument… :clin

  5. Il est très sympa ce cimetière, enfin autant que ça puisse être :)
    J’aime bien me balader au Père Lachaise moi, quand il y a du soleil, on oublie qu’on n’est pas dans un simple parc.
    Bises

  6. je crois que tu as choisi la meilleure periode pour visiter cette attraction un peu speciale avec toute cette verdure et surtout toutes ces fleurs! je n’y ai encore pas ete, c est sur ma liste de choses a faire…

  7. Le père Lachaise n’est pas aussi « fouilli » lol, les fleurs folles ne poussent pas sur les ventres…Cependant, c’est un cimetière très « joli », impressionnant, énorme. Un vrai lieu de promenade en somme.

    Mel

  8. C’est somptueux!On en oublie vite la signification première du lieu… on penserait presque que c’est un joli endroit pour s’arreter un instant…

  9. Bah ! Bah ! Bah ! Je me souviens quand je t’avais dit avoir pris des photos dans le cimetière d’Hampstead tu avais eu l’air choquée : « y a des morts là dessous quand même » m’avais-tu dit…

    Ha ha ! Toi aussi tu t’es laissée prendre par la beauté des cimetières anglo-saxons !

    1. Hi hi oui :) Mais je dois dire que je ne m’attendais pas du tout à ça. en partant, j’étais à deux doigts de demander les formalités pour réserver une concession. Je refuse d’être morte ailleurs que dans un aussi bel endroit ;)

  10. J’adore les cimetières anglais. C’est tellement plus serein cette approche « jardin » et un peu (beaucoup) désordre. On a presque l’impression qu’ils font une fameuse java là-dessous.

  11. Je n’ai malheureusement plus beaucoup de temps à moi pour parcourir mes blogs préféré (et tenir le mien) en ce moment, mais je prends quand même quelques minutes pour te dire que décidément j’aime de plus en plus tes petits textes. Tu as vraiment un style très agréable, qui coule comme une musique, le rythme de tes phrases, les sonorités des mots que tu choisis et surtout cette faculté incroyable de raconter tes ressentis avec tant de précision jusqu’à rendre palpables ces petites impressions sur lesquelles on a souvent tant de mal à mettre de mots. Je rejoins vraiment les derniers commentaires qui t’avait été faits sur le texte où tu parlais de ton frère. Tu as vraiment du talent et je te souhaite une belle carrière dans l’écriture, pour mon plus grand plaisir de lectrice.

  12. Il est joli ce cimetière … très fleuri, très sauvage !
    Le Père Lachaise j’y suis allée quelques fois mais c’est « trop touristique » !

  13. Waouh.
    Je crois que tu es la seule personne qui aura pu me faire dire ça : finalement, un cimetière, ça peut etre beau.
    et tu dois être la seule a reussir a écrire aussi bien sur un cimetière!

  14. Autant je suis une grande angoissée par rapport à la mort et tout, autant je dois dire que ce cimetière est juste parfait!!! Ca change de ce qu’on a à côté d’une autoroute, tout laid et grisâtre…

  15. En général ce qui me plaît dans les cimetiètes (parce que j’adore me promener dans les cimetières, oui, oui…) c’est l’architecture des tombes, autant dire que je me régale au Père Lachaise… Mais je me souviens d’une rando dans les Cévennes qui nous faisait passer tout à côté d’un cimetière protestant abandonné et où la nature avait repris ses droits et l’atmosphère qui y régnait ressemble beaucoup à celle que tu décris… C’était d’un paisible… Ils ont tout compris les Anglais quand même dans leur conception de la nature, je trouve !

  16. Il est magnifique ce cimetière. Je vais parfois me promener dans celui de Montmartre, j’aime la tranquilité, difficile à trouver à Paris, on se croirait loin de tout. Mais ton cimetière anglais est mille fois mieux !

  17. j’admire toujours tes photos de nature. je n’avais pas eu l’occasion de te le dire, mas celle du jardin des plantes étaient tellement magnifique! et celle-ci!!

  18. parcontre je suis jalais y allé au cimetière de paris mais bon tu me diras j’ai jamais eu l’occassion dy allé et j’aimerai aussi allé celui de londre juste pour visiter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *