fbpx
Vous consultez actuellement la rubrique

Contes fillosophiques

Un nouveau jour

Une lumière rose orange filtre sous ses paupières en dessinant de longs éclats dorés tout le long de la frange des cils. En papillonnant très légèrement des yeux, sans jamais cependant les ouvrir tout à fait, elle s’amuse à faire scintiller le fil brillant, presque liquide, qui s’étire devant eux ; comme le jour, à

Lire la suite

L’harmonie du chaos

On ne peut pas être bon partout. Dans ma famille, on est capable de se fâcher tout rouge à cause d’une bouteille de ketchup ou d’arriver avec quarante huit heures de retard à un dîner, et aussi de louper son train quatre fois de suite, mettre deux ans à changer une ampoule. Et pour des

Lire la suite

Reconnaissance de dettes

Ce week-end, à un mariage, mon voisin de table, suédois de son état, s’amusait à comparer les différences culturelles entre nos deux pays. Il me faisait remarquer par exemple qu’en France, on ne cesse de se confondre en « pardon », « excusez-moi » et autres apologies, alors que les suédois, économes en excuses, sont les champions toute catégorie

Lire la suite

Comme un poisson dans le ciel

Le ciel tient ses promesses. L’azur de normandie est un miracle avec ses nuages qui, portés par des vents infatigables, se transforment à une allure diabolique comme de la pâte à modeler sous les doigts d’un enfant. Je repense toujours au duel de Merlin contre Madame Mim, lorsqu’à demi endormie sur la plage, je contemple

Lire la suite

Juste sous les nuages

À la fête foraine, je suis celle pour qui ça ne va jamais assez vite, jamais assez haut ni assez fort. J’aime avoir l’estomac qui chatouille et de gentilles peurs au creux du plexus solaire. Avoir le cœur bien accroché permet de profiter pleinement de l’instant sans s’inquiéter d’éventuelles conséquences peu appétissantes. Pourtant, après avoir

Lire la suite

Sept jours.

Formuler des vœux communs sous les étoiles filantes avec une fille du bout du monde qu’on aime comme une sœur. Se laisser griser par la nuit. Dormir sans fatigue, par nonchalance ou par amour des rêves. Échanger des morceaux de vie, des brins de savoir, des bouts d’amour et des paquets de paille d’or. Partir

Lire la suite
Retour haut de page