fbpx

journal

Vous consultez actuellement la rubrique

inspiration

Les contes de fée se déroulent toujours en hiver

En faisant une recherche sur l’imagerie des contes de fées, je me suis aperçue que tout ce qui, visuellement, m’interpellait et m’inspirait dégageait une impression d’hiver. Comme s’il était nécessaire pour que la magie opère, qu’elle se déploie parmi les flocons et les sons étouffés du premier jour après qu’il ait neigé. Du moins le

Lire la suite

Satisfaction

Il y a, dans l’écriture, de même que je suppose dans toute autre activité créative, un versant angoissant. Comme ces rêves où l’on court après une forme aux contours incertains, sans jamais parvenir à l’atteindre vraiment, on doit se contenter de l’impression grisante – mais toujours fugitive – de toucher du doigt l’objectif que l’on

Lire la suite

Alice devenue grande, avec son lapin blanc

On connaît toutes ça, je crois : fondre pour un objet dont on n’a nul besoin. En général, dans ces cas-là, j’ai une stratégie infaillible. Avant de renoncer à craquer, je cherche à qui je pourrais l’offrir. Ainsi, je cumule la satisfaction immédiate de posséder l’objet de mes désirs, le plaisir de l’offrir et le

Lire la suite

Quelques minutes avant la nuit

Il y a quelques jours, en Bretagne, j’ai demandé à ma maman de me conduire là où on pouvait faire « de belles photos ». Pour elle, ça ne veut pas dire grand-chose : les belles photos sont surtout celles qui témoignent d’une émotion heureuse, ou bien les pièces à conviction qui constituent la preuve tangible que

Lire la suite

Un très léger mouvement…

Voilà bien longtemps que cette idée me titille : des images en mouvement. Pas vraiment de la vidéo, seulement un peu de souffle dans des images fixes. Je crois que ce principe a un nom, mais ce soir, il m’échappe. Toujours est-il que j’ai enfin entre les mains l’outil qui me manquait pour tenter de

Lire la suite

Dans un grand champ de flamants roses

Il y a, chez les flamants roses, un drôle de mélange de majesté et d’insondable bêtise qui en fait malgré eux des animaux comiques et me remplis d’une grande tendresse. Le contraste entre leur couleur rose bonbon et l’expression unique que dame nature leur a donné – fâcheux mélange de vide et d’inclination à la

Lire la suite
Retour haut de page